Test du sac à dos Aarn Natural Exhilaration

Test du sac à dos Aarn Natural Exhilaration avec les poches Balance Photos Regular pendant 7 jours dans le Pays Cathare. Disposant d’un concept de portage proposant deux poches ventrales pour mieux équilibrer la charge, j’ai opté pour le modèle photo Regular pour avoir un accès direct au matériel photo.


Caractéristiques du produit testé

  • Type produit testé : Sacs à dos
  • Composition : cordura 500D, Nylon Ripstop 220D
  • Description : 2 tailles U,V et Flexi Flow - sangles de compressions - Matelas siège en mousse a cellules fermées - porte piolet, snowboard et bâtons.
  • Saisonnalité: 2 saisons
  • Genre: Homme
  • Compartiments : Volume principal avec Sac interne Etanche - volume et poche pour hydratation 2L, deux poches stretch latérales , une faciale - Balance Pocket : Housses internes étanches amovibles pour boîtier et objectifs, Compatible boîtier reflex argentique et numériques amateurs et semi-pro, Possibilité d’utiliser les Balances Pockets photos en sacs à dos
  • Dos/ceinture : Structure auto moulante - Ceinture auto moulante - réglage longueur de torse par Clip, 15 Cm
  • Volume: 30 litres en taille S et 33 litres en taille L pour le sac à dos et 14 litres pour les Balance Pocket
  • Couleurs: Vert/Gris
  • Garantie: nc
  • Entretien: nc
  • Prix: 149 € pour le sac à dos ; 87,50 € pour les Balance Pocket

Conditions du test

  • Lieux du test: Pays Cathare
  • Activités: Randonnée
  • Ecosystème: Campagne, Montagne

Empreinte écologique

  • Lieu de fabrication: Vietnam
  • Produit recyclé: NSP
  • Emballage recyclable: NSP
  • Produit recyclable: NSP

Sac à dos AARN Natural Exhiliration

Poches Photo Regular AARN

Avis sur le sac à dos Aarn Natural Exhilaration

Le sac à dos Aarn Natural Exhilaration (version L) est le deuxième modèle Aarn testé sur I-Trekkings après le Featherlite Freedom 50+10. Lui aussi, il repose sur le concept de portage Bodypacks Flowmo qui cherche à donner plus de fluidité et de mobilité au corps, et optimiser l’équilibre et la répartition de la charge grâce à un sac sur le dos (classique) mais aussi à deux poches avant (balance pockets) placées sur le devant du torse.
Pour ce test, ce sont les poches photos Regular qui ont été emmenées dans le Pays Cathare.

Test du sac à dos AARN Natural Exhiliration

Aspect du sac

Difficile de passer inaperçu avec un sac à dos Aarn. Tous les randonneurs croisés vous scrutent d’un regard curieux en se posant tous la même question : mais que porte t-il sur le devant du corps ?

Les finitions sont d’excellentes qualités. Les matériaux utilisés comme le cordura 500 D et le Nylon Ripstop 220D confèrent au sac une résistance à l’abrasion très intéressante. Attention toutefois au dos en mesh un peu plus fragile.

Certains photographes trouveront peut-être que les poches photos ne sont pas assez protectrices pour les appareils photo (pas suffisamment rembourrées).

Test du sac à dos AARN Natural Exhiliration

Portage

  • Confort

Le sac à dos était chargé entre 12 et 14 kg dont 5,6 kg de matériel photo professionnel dans les poches. La charge des poches photos étaient un peu trop lourdes pour le sac à dos, notamment en raison du manque de rembourrage des bretelles. Mais pour avoir déjà testé d’autres systèmes maisons pour porter le matériel photo, je dois bien avouer que le système Aarn fait partie des plus concluants si ce n’est le plus agréable à porter. Avec du matériel photo réflex d’entrée ou de moyen gamme (type Canon EOS 60D monté sur un objectif EF-S 18-200mm f/3.5-5.6 IS), ça doit être royal.

Dos ultra-aéré grâce à un filet en mesh en 3D très efficace. C’est d’autant plus important quand on porte les balance pockets (ou les poches photos) sur le devant. Le dos mériterait d’être un peu plus rigide. Avec la charge des appareils photos, c’était d’autant plus flagrant.

Je me demandais si les poches photos n’allaient pas me gêner lors des raides montées. Certaines pentes ont dépassées les 50° et elles n’ont jamais tapé dans les genoux. Je l’ai avais réglé volontairement relativement haut sur les bretelles pour ne pas que cela arrive.

Au final, le gain de confort vis-à-vis d’un portage classique (sac à dos + sacs photo en bandoulière et dans le sac à dos) est vraiment réel si on charge le sac au-delà de 8/9 kg.

Test du sac à dos AARN Natural Exhiliration

  • Organisation

Dans les poches photos (14 l), on range bien entendu le matériel photo mais aussi une multitude de petits objets : gps, carte, crème solaire, barre de céréales, casquette… Si vous ne prenez qu’un seul boitier, vous pouvez placer une gourde dans l’autre proche. L’énorme avantage, c’est qu’on a accès très facilement aux appareils photos et aux objets qu’on utilise régulièrement.

Dans le sac à dos, on retrouve une espace de rangement central dans lequel on place la majorité de ses affaires. 3 poches en stretch et une poche rabat (un peu petite) viennent compléter les zones de rangement.

Les poches Photo AARN en version sac à dosLes poches photo sont très pratiques avec un espace central pour ranger le boitier et l’objectif, une ouverture sur le dessous et des espaces de rangement extérieur en filet. C’est au final bien adapté aux longues focales (jusqu’au 70/200 mm à ouverture 2,8) qu’au plus petite focale.

Il est bien entendu possible de ne pas utiliser les poches photos pour faire du sac à dos une utilisation plus classique. Il est aussi possible de les configurer en sac à dos grâce aux sangles bleus livrés avec les poches.

  • Ratio poids/volume

Sans les poche photos : 1,3/33=0,039 = > 1 point
Avec les poches photo : 1,902/47=0,040 = > 1 point

Que cela soit avec ou sans les poches photos, le ratio poids/volume est vraiment perfectible.

Plus d’informations sur le calcul du ratio poids/volume et le système de notation.

  • Réglage du sac

Si on utilise le sac à dos Aarn Natural Exhilaration sans les Balance Pocket ou les poches photo, le réglage n’est guère différent que pour un sac à dos classique.

A l’inverse, et c’est l’intérêt des sacs à dos Aarn, si on utilise les Balance pockets ou les poches photo, le réglage du sac est un peu plus complexe.

Les poches photos sont attachées au sac à dos par trois points de fixation : un rappel de charge (tendeur), un clip de fixation en haut des poches et un bouton pressoir en bas des poches. Les deux poches doivent également être clipsées entre-elles.
Une fois que le truc est pris, ça se règle assez vite.

Test du sac à dos AARN Natural Exhiliration

Accessoires

  • Housse anti-pluie amovible à l’intérieur du sac à dos (coutures thermosoudées). C’est plus pratique que les raincover habituels sur l’extérieur du sac car tout le contenu du sac à dos est recouvert par le sac étanche.
  • Porte-accessoires (tapis de sol, casque).
  • 2 porte-piolets,
  • 2 porte-bâtons,
  • Porte snowboard

On pourra reprocher au sac à dos de ne pas avoir de compartiment pour les poches à eau. On peut toutefois placer une gourde dans une poche photo si vous n’utilisez pas les deux ou placer une poche à eaux directement dans le compartiment central du sac (ce que j’ai dû faire).

  • 80%
    Qualité de fabrication - 80%
  • 50%
    Réglage du sac à dos - 50%
  • 90%
    Confort de portage - 90%
  • 80%
    Organisation du rangement - 80%
  • 50%
    Ratio poids/volume - 50%
  • 80%
    Accessoires - 80%
72%

Mon avis

Le sac à dos Aarn Natural Exhilaration permet d’alléger la charge dans le dos grâce aux balance pockets ou aux poches photo. Le concept de portage est réellement intéressant mais les réglages sont un peu fastidieux, notamment en début d’utilisation. Les poches photo permettent d’avoir un accès facile au matériel.

Sending
Your rating:
User Rating 0% (0 votes)
A propos de l'auteur

Fondateur d'I-Trekkings et des blogs I-Voyages et My Wildlife, j'apprécie le rythme lent de la marche et des activités outdoor non motorisés pour découvrir des territoires montagneux et désertiques et rencontrer l...



https://www.gregoryrohart.com
2 Responses
  1. Giorgio

    le poches photos semblent interessantes mas est il possible de les utiliser sens élargir ma collection de sacs à dos (Millet, Lowe, Salomon de 30 à 80 l)? est ce que le system d’attache est vraiment limité au sac de la même marque ou bien on peu l’adapter à d’autres, eventuellement avec un minimum de bricolage ? Autre question, quid d’utiliser les poches expedition , plus grandes que les photo, pour du materiel photo ? J’utilise un Nikon D700 ou 300 avec des zoom 14-70, 24-70 et 80-200, ça prend pas mal de volume. Normalement je les casee dans des sacs Lowe Toploader avec bretelles pour un portage frontale, mais ces poches Aarn semblent plus legeres, ce qui est un avantage pour les porter et pour les franchises baggages avion…

  2. Anonyme

    Les poches Aarn ne s’adaptent pas sur d’autres marques de sac à dos. Vous pouvez toujours bricoler ça mais ça restera du bricolage car il y a trois points d’attache.

    Les poches photos sont rembourrées et entièrement imperméables. Si vous utilisez d’autres poches, il va falloir les rembourrer par vous même (et donc perte de place) et je ne sais pas si elles sont imperméables.

    Il existe aussi des poches plus grandes (modèle pro). Le test a été réalisé avec un boitier canon + 70-200 mm f2.8.

    voilà…

    Je vous conseille d’aller en magasin avec votre matos photo et du matos rando pour essayer le sac en situation (le Vieux campeur dispose de modèles)…

18 + un =

Sending
Your rating: