Test GPS Garmin etrex 30

24 jours de test du GPS Garmin etrex 30 à l’occasion de plusieurs randonnées itinérantes. Equipé d’une puce GPS haute sensibilité et de fonctions avancées comme l’altimètre barométrique, le compas électronique 3 axes et la communication sans fil, l’etrex 30 a tout d’un grand GPS pour un prix très abordable (249,00 €).


Caractéristiques du produit testé

  • Type produit testé : Altimètres, GPS et appareils satellites
  • Composition : nc
  • Description : Dimensions de l'appareil, L × H × P : 5,4 x 10,3 x 3,3 cm - Taille de l'écran, L × H : 3,5 x 4,4 cm ; 5,6 cm de diagonale - Résolution de l'écran, L × H : 176 x 220 pixels - Type d'écran : écran transflectif, TFT 65 000 couleurs - Etanche : oui (IPX7) - Récepteur haute sensibilité : oui - Interface PC : USB - Langues : anglais, français, espagnol, allemand, italien, hollandais, dannois, polonais, portugais, turc, roumain... - Version du logiciel testé : 2,80
  • Saisonnalité: 4 saisons
  • Alimentation: 2 piles AA (non fournies) ; NiMH ou Lithium recommandé
  • Autonomie: jusqu'à 25 heures
  • Couleurs: gris
  • Garantie: nc
  • Entretien: nc
  • Prix: 249 €

Conditions du test

  • Lieux du test: Lycian Way en Turquie, Rota Vicentina au Portugal, massif du Pirin en Bulgarie, GTJ et tour des Aiguilles Rouges dans les Alpes.
  • Activités: Randonnée
  • Ecosystème: Montagne

Empreinte écologique

  • Lieu de fabrication: nc
  • Produit recyclé: NSP
  • Emballage recyclable: Oui
  • Produit recyclable: NSP

Leader mondial des GPS, Garmin a renouvelé sa gamme légendaire de GPS etrex en 2011 avec les trois modèles etrex 10, 20 et 30. C’est le modèle haut de gamme, le GPS etrex 30 (avec le logiciel 2,80) qui a été testé lors de plusieurs randonnées : 8 jours sur la Lycian Way en Turquie, 6 jours sur la Rota Vicentina au Portugal, 3 jours dans le massif du Pirin en Bulgarie, 4 jours sur le GTJ et 4 jours sur le tour des Aiguilles Rouges dans les Alpes.

24 jours de test au total pour utiliser la grande partie des fonctions du Garmin etrex 30. Le mode voiture et la fonction geocaching n’ont pas été testés.

GPS Garmin etrex 30

 Capture d'une simulation de réception de GPSCapture d'écran d'un bug rencontré par la réception satellite du GPS Garmin etrex 30

Informations supplémentaires sur le GPS Farmin etrex 30

Cartes et mémoire

  • Carte de base : oui (fond cartographique mondial)
  • Cartes préchargées : non
  • Possibilité d’ajouter des cartes : oui
  • Mémoire intégrée : 1,7 Go
  • Accepte les cartes mémoire : oui, carte microSD™ (non fournie)
  • Waypoints : 2000
  • Itinéraires (routes) : 200
  • Journal de suivi (trace) : 10 000 points, 200 tracés enregistrés

Fonctions

  • Définition automatique d’itinéraires : oui, (avec cartographie en option pour routes détaillées)
  • Boussole électronique : oui (inclinaison compensée, 3-axes)
  • Ecran tactile : non
  • Altimètre barométrique : oui
  • Appareil Photo Numérique : non
  • Custom maps compatible : oui
  • Transfert d’appareil à appareil (partage sans fil des données des appareils similaires) : oui

Accessoires

  • Cable usb
  • Adaptateur 220 Volts gps Garmin Nuvi (en option – 19,00 €)
  • Carte mémoire micro SD (en option)
  • Housse de transport (en option – 14,00 €)
  • Mousqueton (en option – 14,00 €)
  • Carte Gps Topo France Entiere V3 Garmin (en option – 299,00 €)

Taille d'un GPS Garmin etrex 30 par rapport à un Iphone 4GS

Première impression : premier pas, écran, autonomie

Le GPS Garmin etrex 30 est livré dans une petite boîte avec un manuel de démarrage rapide et un cordon USB. Le manuel complet d’utilisation est à télécharger sur le site Garmin. Pas de piles fournies.

Les piles AA s’installent facilement. Au choix, on peut utiliser des piles alcaline, NiMH ou au lithium. Les piles NiMH ou au lithium sont recommandés pour une plus grande durée de vie car les piles alcalines supportent moins bien le froid. Si le GPS n’est pas utilisé constamment, l’autonomie peut être de 25h00 (4 jours de marche), sinon c’est beaucoup moins. Les piles rechargeables (NiMH) ont un moindre impact sur l’environnement mais elles nécessitent de prendre aussi en randonnée un panneau solaire et/ou un chargeur de piles. A noter que le rétro-éclairage de l’écran se règle en appuyant une fois sur le bouton light. Pour changer le niveau, utilisez le Thumb stickTM (joystick) sur la gauche ou la droite. De même que la temporisation du rétro-éclairage peut se régler à partir du menu config/écran. C’est important pour optimiser l’autonomie des piles. Seul gros point noir : l’absence de fonction veille qui permettrait de n’enregistrer que la trace tout en verrouillant le GPS.

L’écran transflectif TFT 65 000 couleurs n’est pas d’une résolution exceptionnelle (176×220 pixels) mais la luminosité est bonne et la visibilité très correct même en pleine lumière. Il n’est pas tactile non plus. On navigue dans les menus à l’aide du Thumb stickTM. Les menus sont personnalisables selon son utilisation.

Test du GPS Garmin etrex 30 dans le Jura

Réception GPS

On allume le GPS par une simple pression sur le bouton bas de droite (pression plus longue pour l’éteindre). La réception satellite est assez rapide et précise à 3 mètres grâce à l’antenne Teseo2 de STMicroelectronics qui capte plusieurs systèmes GPS, américain et russe (Glonass). Le récepteur peut utiliser jusqu’à 24 satellites de plus qu’un GPS seul.

Dans les faits, la réception satellite est efficace, y compris en forêt et dans des zones encaissées. A l’allumage, le GPS n’arrive parfois pas à réceptionner les satellites même en terrain découvert et de temps en temps il perd la réception sans raisons apparentes C’est un bug que j’ai constaté à plusieurs reprises et que d’autres i-trekkeurs utilisateurs m’ont aussi fait part. Il suffit d’éteindre l’appareil et de le rallumer ou de retirer les piles et de les remettre pour que tout refonctionne.
Les dénivelés cumulés sont aussi parfois farfelus notamment dans les dénivelés positifs.

Dans le brouillard, le GPS peut s'avérer utile pour retrouver son chemin

Fonds cartographiques, waypoints, routes et traces : personnalisez les menus

Avec le GPS etrex 30, vous pouvez charger jusqu’à 2000 waypoints, 200 routes (des itinéraires dans le logiciel Garmin) et 200 traces. C’est largement suffisant.

Pour créer, rechercher, modifier ou supprimer un waypoint, démarrer, rechercher ou modifier une route, enregistrer, afficher ou supprimer une trace, il faut quitter la carte en cliquant sur le bouton latéral droit « back » et entrer dans le menu contextuel. Un petit raccourci n’aurait pas été de trop ! Comme il n’y en n’a pas, il est important de bien personnaliser les menus du GPS (dans le menu contextuel, faire un clic sur le bouton latéral gauche « menu » et sélectionner « modifier ordre »). Pour ma part, j’ai fait remonter tous les items relatifs aux waypoints, routes et traces, puis ceux sur la réception satellite, le profil d’altitude et le compas pour le profil « loisirs ». Si vous souhaitez utiliser le GPS dans une autre configuration (automobile, geocaching ou en mer), il suffit de basculer sur un de ces profils et d’y personnaliser les menus. Pratique !

Les menus du GPS sont personnalisablesCapture d'une trace GPS prise à 476,96 km de distance

Pour la modification des waypoints et la correction des traces, je préfère largement utiliser le logiciel Basecamp téléchargeable gratuitement sur le site de Garmin (télécharger Basecamp). On y voit quand même mieux sur un écran d’ordinateur et c’est plus convivial.

A propos des routes, il est possible d’afficher l’itinéraire actif. Cette fonction est intéressante. Après avoir préparé la randonnée à l’avance sur Basecamp ou GoogleEarth, on peut retrouver les waypoints à proximité de l’itinéraire actif. Imaginons que vous ayez marqué une cascade. Si votre itinéraire actif passe à proximité, il va vous l’indiquer ainsi que le nombre de km à parcourir pour s’y rendre. Revers de la médaille, si vous quittez l’itinéraire préparé à l’avance, les distances ne sont plus exactes.

Le fond cartographique mondial fourni avec le GPS est bien pauvre pour un randonneur. Des cartes sont disponibles en option pour une plus grande précision : Raster Bird Eyes Select Garmin ou vectorielle (Topo France Entiere V3 Garmin par exemple) mais elles coûtent assez chères. Les fauchés et les radins peuvent télécharger le fond cartographique OpenStreetMap téléchargeable ici pour la France.

Test du GPS Garmin etrex 30 sur la Rota Vicentina

Instrument de navigation : Où aller, compas, profil d’altitude et calculateur de voyage

Pour naviguer vers une destination, deux options : utiliser la fonction « Où aller » ou le compas. La fonction « Où aller » est intuitive et permet de relier un point précis à vol d’oiseau. Je l’ai utilisé au Portugal où je connaissais mon point de chute pour la nuit mais n’avais pas la trace ni le fond cartographique suffisant pour bien repérer les petits chemins.

L’etrex 30 possède un compas électronique 3 axes. Deux façons coexistent pour naviguer : le pointeur de cap et le pointeur de relèvement. Je préfère utiliser le pointeur de relèvement qui indique par une flèche rouge la direction de la destination. Le pointeur de cap risque de vous balader si les obstacles sont nombreux (arbres, rochers…).

Le profil d’altitude offre des indications sur le dénivelé et l’altitude. C’est aussi ici que peut être étalonné l’altimètre.

Le calculateur de voyage indique la vitesse moyenne, maxi, odomètre du trajet, temps en déplacement et à l’arrêt. Personnellement, en mode randonnée, j’utilise très peu cette fonction.

Solidité et étanchéité du GPS

Le GPS Garmin etrex 30 est étanche conformément à la norme IPX7. Il peut donc résister à une immersion dans l’eau à 1 mètre pendant 30 minutes.

Pour les besoins du test, le GPS a donc était immergé dans une fontaine pendant 5 minutes. La réception satellite s’est coupée (normal). Après l’avoir séché, il a fonctionné à nouveau comme au premier jour.

L’appareil est robuste mais l’écran se raye assez facilement. Pour le protéger davantage, il est possible d’acheter une housse de transport.

Test d'étanchéité du GPS Garmin extrex 30

  • 90%
    Qualité de fabrication - 90%
  • 90%
    Fonctions - 90%
  • 80%
    Ergonomie - 80%
  • 90%
    Navigation - 90%
  • 90%
    Autonomie - 90%
88%

Mon avis

Le Garmin etrex 30 est un GPS convivial et robuste pour tous les types de randonneurs et pratiquants d’activités outdoor. Etanche, avec une autonomie de presque 25 heures toute option en marche et ses fonctions avancées, altimètre barométrique et compas électronique 3 axes en tête, il s’avère être un instrument efficace sur le terrain et d’un excellent rapport qualité/prix malgré les bugs récurrents du logiciel et les quelques fonctions qu’on aimerait voir ajouter (mais qui n’en n’a pas ?). Pensez à suivre les mises à jour du logiciel en espérant que Garmin corrige les bugs.

Sending
Your rating:
User Rating 0% (0 votes)
A propos de l'auteur

Fondateur d'I-Trekkings et des blogs I-Voyages et My Wildlife, j'apprécie le rythme lent de la marche et des activités outdoor non motorisés pour découvrir des territoires montagneux et désertiques et rencontrer l...



https://www.gregoryrohart.com
20 Responses
  1. Karibou

    Ce GPS m’a accompagné pendant 16 jours, lors de ma traversée de l’Islande de cet été. Et je confirme qu’il n’y a pas grand chose à lui reprocher:
    -étanchéité au top (appareil à l’extérieur du sac en non stop sans aucun soucis)
    -J’ai constaté une autonomie de 25h avec des accus rechargeable (et un peu plus avec des piles au lithium)
    -Ecran lisible
    -Possibilité de paramétrer les fonctions accessibles afin de masquer celles que l’on n’utilisera pas pendant son activité
    -Les custom maps sont vraiment très utiles si vous aimez utiliser vos cartes et préparer vos itinéraires au poil près… le gros défaut que Garmin n’annonce pas, c’est que vous êtes limité à 100 dalles de 1000×1000 pixels. Mine de rien, ça vient vite!
    Bref, je suis complètement séduit par mon nouveau copain de rando 😉

  2. Pascal Lluch

    Ayant eu des Garmin successifs depuis les années 95, je vois que la mise en route et la coupure n’ont toujours pas changé : il s’allume donc tout seul dans le sac, puisqu’une impulsion suffit à l’allumer. Pourquoi n’est-ce pas l’inverse ??? La longue pour allumer, la courte pour éteindre. Un grand mystère pour moi !
    Sinon pas de révolution par rapport à mon vieux 76 apparemment…

  3. Anonyme

    Je l’utilise depuis maintenant 6 mois plusieurs fois par semaines dans diverses conditions et divers environnements: je en peux que confirmer ce qui a été dit. Un bémol toutefois: la correction du bug sur les denivelés cumulés est encore imparfaite malgré les corrections de la dernière version; elle est maintenant sous estimée.
    Outil à recommander. J’ajouterais également l’avantage du poids et de la dimension.

  4. Anonyme

    Pascale : Je suis d’accord avec toi, la version 2.8 du logiciel Garmin ne corrige pas le tir. J’ai réécrit ma phrase de conclusion qui pouvait portait à confusion.

    Karibou : Merci pour ton retour sur les custom maps. Je n’ai pas testé ça.

    Pascal : avec l’etrex 30, tu passes à la couleur et tu bénéficies d’une antenne de dernière génération qui capte les satellites américains comme russes.

  5. Gilbert

    Il faut se documenter un peu avant d\\\\\\\’écrire des infos erronées.
    (forums.groundspeak.com/GC/index.php?showtopic=286783).
    Ce n\\\\\\\’est pas équipé d\\\\\\\’une puce SirfstarIII (une puce qui commence à dater un peu et incompatible avec Glonass) mais d\\\\\\\’une puce Teseo2 de STMicroelectronics (st.com/internet/automotive/class/1547.jsp) qui est également conçue pour recevoir Galileo.

    Il ne faut pas déplorer l\\\\\\\’impossibilité de mise en veille en gardant seulement l\\\\\\\’enregistrement de la trace, c\\\\\\\’est impossible. Pour enregistrer la trace il faut que le processeur soit à l\\\\\\\’écoute des satellites, calcule la position en permanence et l\\\\\\\’enregistre en mémoire. Par ailleurs l\\\\\\\’affichage consomme très peu si on coupe le rétro éclairage de l\\\\\\\’écran

  6. Anonyme

    Merci Gilbert de m’avoir indiqué mon erreur sur l’antenne GPS.
    N’ayant pas trouvé d’infos dans la doc Garmin, je m’étais retourné sur un site de vente mais l’info était erronée. J’ai ajouté un lien vers un article en français pour en savoir plus sur la Teseo2.

    Concernant la mise en veille, je faisais référence à ceux que fait déjà CompeGPS. Mise en veille = écran éteint, enregistrement de la trace et vérouillage du clavier/écran. ça serait plus simple que de bidouiller le rétroéclairage à chaque fois. C’est mon point de vue.

  7. Anonyme

    Bonjour,
    J’ai actuellement cet appareil en prêt pour me faire une idée avant un éventuel achat.
    Il y a une fonction que j’avais sur mon Etrex Legend ou actuellement sur mon GPSMap60CSx et que je ne retrouve pas sur cet appareil; c’est le Trackback.
    Comme c’est la fonction que j’utilise le plus avec des traces téléchargées je trouve cela dommage.
    Lorsque l’on utilise la fonction "où aller" puis une trace et un point sur celle-ci, la navigation s’effectue en ligne droite vers ce point et non plus en suivant la trace. Je trouve cela particulièrement dangereux car le principe de suivi d’une trace est bien d’éviter les problèmes. J’ajouterai également qu’avec une trace on n’a pas besoin de fond de carto pour calculer un itinéraire sur de l’existant. J’ai pratiqué de la raquettes hors piste avec un Etrex Legend sans fond de carte mais avec une trace réalisée à partir d’une carte 1/25000 avec GPSTrack.
    J’ai peut-être loupé quelque chose sur l’Etrex30 aussi si quelqu’un a trouvé la solution, je reste à l’écoute.

  8. Anonyme

    Ton retour est intéressant Laurent. Il corrobore un peu ce que j’ai pu observer. J’ai notamment pu vérifier dans mon logiciel que les erreurs d’altitude (données à 0 m) étaient le plus souvent à l’arrêt.
    Je n’ai pas eu de souci en sous-bois mais je n’ai pas non plus de points de comparaison avec l’etrex legend Hcx.

  9. Laurent M.

    Bonjour,
    J’ai effectué un test comparatif entre un Etrex Legend Hcx et l’Etrex 30. Le test consistait à suivre sur le terrain des lignes de parcelles implantées dans le GPS (TRk). Vitesse lente et sous couvert végétal dense. Il apparaît une instabilité flagrante de la part de l’Etrex 30 lors de positionnement statique. C’est comme si l’erreur de position figure de façon instantanée, au lieu d’une moyenne pondérée comme cela semble être le cas avec l’Etrex Legend. En somme, je préfère largement le logiciel et le programme de calcul de l’ancienne version. De plus, l’Etrex 30 semble moins performant sous couvert végétal dense que l’Etrex Legend. Il est bien évident que d’autres tests plus poussés mériteraient d’être fait, car si le nouveau chipset(Teseo2) semble plus performant, le nouveau logiciel, lui, demanderai à être évaluer.

  10. JPCHARVIN

    Nous sommes plusieurs a avoir l’etrex 30 et nous avons tous des problèmes avec le dénivelé positif.Il indique chaque fois un dénivelé supérieur de 200 ou 300 m sur un dénivelé réel de par ex.800 m.Quelqu’un aurait-il une réponse ou une explication ? Merci d’avance.

  11. Serge

    Bonjour,
    J’ai un Etrex 30 en essai et au cours d’une randonnée j’ai remis les paramatres à zéro (distance, temps…). Après une dizaine de km, j’ai constaté que le gps indiquait 42,22 km. Ce qui est le plus incompréhensible c’est qu’un autre membre du groupe avait aussi un Etrex et 30. Comme moi il avait tout remis à zéro et nous avons constaté qu’il avait à ce momment là la même distance que moi 42,22 km. Quelqu’un peut m’il expliquer cette bizarrerie. J’ajoute que la veille je l’avais utilisé dans une autre randonnée et qu’il fonctionnait parfaitement.
    Merci
    Cordialement

  12. Armand

    Bonjour,je vends un Garmin eTrex 30 + Topo France V3 Pro, neufs, jamais servi sur le terrain. Prix de vente: 248.00 € (valeur magasin:548.00€).

  13. Anonyme

    je confirme que etrex 30 est un GPS d ‘un très bon rapport qualité prix .
    il vous sort toujours de la misére , et le top du top c ‘est son autonomie qui frôle les 25h avec de bonnes piles AAA . c ‘est votre compagnon idéal pour les treks en autonomie
    le point faible c’est les cartes très cher chez gamin

  14. Maxime

    Bonjour,
    Ayant eu un Etrex 20, je l’ai revendu à cause de la non remise à zéro de l’ascension cumulée, un bug majeur. Pourtant je l’ai signalé à Garmin maintes fois mais rien n’a changé.

  15. YvesProvence

    Heu … quel est la personne qui a effectué ce test ?
    Tester un Etrex 30 sans tester le geocaching c’est un peu comme tester une routière sans jamais prendre l’autoroute.
    Mettre en point faible "Pas d’écran tactile" est une hérésie puisque justement c’est sa gamme, c’est une volonté du constructeur et c’est pour cette particularité qu’il est recherché.
    Pour rappel les Dakota et les Etrex sont des cousins entre eux (Dakota 10 et Etrex 10, Dakota 20 et Etrex 20, Dakota 30 et Etrex 30). les premiers sont tactiles, les seconds ne le sont pas.
    En randonnée l’hivers, avec des gants, il est préférable d’avoir un Etrex qu’un Dakota pour agir sur l’appareil. Un Etrex se pilote sans avoir à se découvrir les doigts.
    Oublier l’autonomie dans les points forts est la seconde hérésie. Pour rappel, la seconde différence entre les Dakota et les Etrex est justement cette autonomie car les écrans tactiles, plus grands consomment plus.

  16. Anonyme

    Ah YvesProvence… Quel plaisir de vous lire…

    "Tester un Etrex 30 sans tester le geocaching c’est un peu comme tester une routière sans jamais prendre l’autoroute".
    Ici, ce n’est pas i-geocahing mais i-trekkings. On laisse le geocaching aux familles et à ceux que ça intéressent. Ici, c’est hors sujet. De la même manière, on ne teste jamais les fonctions routières d’un GPS sur i-trekkings.

    Au sujet de l’écran tactile, vous faites bien de souligner que c’est une volonté de la marque (ça permet aussi de proposer un GPS à un tarif très attractif). Mais dans l’idéal, j’aurais bien aimé les deux avec possibilité d’activer l’écran tactile ou non… Le tactile a aussi ses avantages (et aussi ses inconvénients je le conçois)

    L’autonomie est en effet très bonne. Ah oui, tiens, je ne l’avais pas mis dans les points forts. Je viens de l’ajouter 😉

  17. Maxime

    Bonjour,
    Un ami a acheté un Etrex 20, il semble que la fonction "ascension cumulée" ait disparu, j’ai cherché impossible de mettre "ascension cumulée" dans une des fenêtres de l’écran carte. Comme ça, plus de problème de RAZ

  18. CHARLAT

    Le plus désagréable est le temps de marche et d’arrêt
    c’est du n’importe quoi; fonction qui marchait relativement bien sur le vista HCX
    Par contre le dénivelé cumulé semble meilleur

2 × 3 =

Sending
Your rating: