Test montre outdoor Garmin Instinct solar

Test de la montre GPS Garmin Instinct solar pendant 1 an. Autonomie, performances, solidité, nous avons tout analysé lors de nos sorties 4 saisons.
Posté le :


Caractéristiques du produit testé

  • Type produit testé : Altimètres, GPS et appareils satellites
  • Composition : Matériau du verre : Verre chimiquement renforcé - Matériau de la lunette : Polymère renforcé de fibres - Matériau du boîtier : Polymère renforcé de fibres - Matériau du bracelet : Silicone
  • Description : Montre GPS multi-fonctions renforcée à technologie solaire
  • Technologies : Solar Powerglass
  • Alimentation: batterie lithium non remplaçable par l'usager
  • Poids (donnée fabricant): 53 g
  • Poids (produit pesé par le testeur): 53 g
  • Accessoires fournis: câble de chargement
  • Autonomie: Jusqu'à 54 jours en mode montre intelligente, 145 h en mode suivi satellite UltraTrac, 38 h en mode GPS précis
  • Couleurs: noir graphite (testé) - bleu profond - mauve orchidée - jaune soleil - rouge feu
  • Garantie: légale (2 ans)
  • Entretien: Voir sur le site GARMIN pour plus d'infos
  • Prix: 349 €

Conditions du test

  • Lieux du test: Massif du Jura (ski de randonnée), Alpes et Bretagne (randonnée pédestre), lacs des Alpes et Ile d'Yeu (kayak de mer)
  • Activités: Canoë, Kayak, Randonnée, Raquettes à neige, Ski de randonnée nordique, Traîneau à chiens
  • Ecosystème: Forêt, Lac, Littoral, Mer, Montagne
  • Durée du test (nombre de jours): 380 jours
  • Conditions météorologiques: toutes conditions météo, températures entre - 21°C et +35°C

Empreinte écologique

  • Lieu de fabrication: Chine
  • Produit recyclé: Non
  • Emballage recyclable: Oui
  • Produit recyclable: Non
  • Récupération par le fabricant: Non

Il y a déjà deux ans, nous testions une montre outdoor au look atypique, la Garmin Instinct. Très orientée trekking, elle nous avait séduit avec une fiche technique plutôt ambitieuse et un prix très réduit par rapport à la concurrence. Depuis, la marque américaine a mis à jour ce modèle désormais baptisée Garmin Instinct solar. Sagit-il d’une simple stratégie marketing ou d’une vraie évolution ? Verdict après un an de test approfondi.

Premières impressions de la Garmin Instinct Solar

Au déballage, impossible de différencier cette Garmin Instinct solar de la précédente version. On retrouve le look très “Casio G-Shock” de cette montre en plastique et silicone, d’aspect “renforcé”. Testée en noir graphite, elle existe également en bleu profond, en “mauve orchidée”, jaune soleil et rouge feu. L’écran, en verre durci, monochrome et transflectif offre toujours une surface de 45x45mm, avec un affichage de 128×128 pixels. Pas de changement non plus dans sa forme, un écran principal au cœur duquel figure un second, circulaire, où l’on pourra programmer une information à mettre en exergue. La Garmin Instinct solar ne prend qu’un minuscule gramme par rapport à son aînée, soit 53 grammes à votre poignet. Le bracelet est à la norme Quickfit 22 mm ce qui permettra de le remplacer facilement. Il est en silicone très souple. En résumé, l’apparence ne varie guère entre ce modèle et le précédent.

Côté fiche technique, c’est une toute autre histoire et on découvre de profondes évolutions. La nouvelle Garmin Instinct solar utilise tout d’abord un capteur photovoltaïque Powerglass intégré à l’écran. Celui-ci devrait, selon le fabricant, offrir une autonomie de 145 h en mode GPS UltraTrac, 54 jours en mode montre connectée et même atteindre l’auto-suffisance en mode Eco (sans Bluetooth, ni GPS ou capteurs cardiaque).

Côté réception satellite on retrouve les systèmes GPS, GLONASS et Galileo. Mais c’est désormais une puce Sony qui équipe la montre, puce réputée pour ses performances et sa faible consommation d’énergie. Énergie solaire et puce satellite plus économe se verront épaulées par un algorithme gestionnaire d’alimentation performant, jusque-là réservé aux Fenix. Et les nouveautés ne s’arrêtent pas là puisqu’un nouveau capteur cardio optique de type “elevate 3rd gen” équipe l’Instinct solar. Il intègre un capteur oxymétrique PulseOx pour évaluer la saturation du sang en oxygène et déduire l’acclimatation à l’altitude.

Pour le reste, la Garmin Instinct solar offre, comme son aînée, un compas électronique 3 axes, un altimètre barométrique, un accéléromètre et un thermomètre. La connectivité Bluetooth et ANT+ est toujours de rigueur ainsi que les nombreuses fonctionnalités de santé et d’entraînement quotidiens, des notifications “intelligentes” – notamment la météo lorsque la montre est connectée au smartphone. Positionnée sur le marché outdoor, la Garmin Instinct solar développe des profils particuliers pour la randonnée, l’escalade, le ski, le ski nordique, le kayak … La batterie, non amovible, se charge en une demie-heure environ, via le câble usb commun à toutes les montres de Garmin.

La Garmin Instinct solar sur le terrain

NB. Puisque la Garmin Instinct solar ne diffère pas de la version précédente, le texte a simplement été enrichi de nouvelles expériences de terrain, sans changer le fond.

Ergonomie

Avec des fonctionnalités aussi poussées, la prise en main nécessite, comme pour n’importe quelle montre connectée, de passer quelques heures avec le manuel en main. La version web de ce manuel est très aboutie et très agréable à consulter. Celles et ceux qui sont habitués aux montres Fenix ou qui possédaient la précédente version de l’Instinct ne seront pas déroutés car la navigation est basée sur les habituels cinq boutons (Ctrl, Menu, ABC, GPS et Set). Une fois la logique comprise, on navigue facilement et l’absence d’écran tactile devient même un atout, la montre n’étant pas sollicitée intempestivement par des frottements. La lisibilité de l’écran, elle, est toujours aussi fantastique ! Nous sommes en janvier, sur le plateau du Retord, sud du massif jurassien. Le soleil est au zénith, l’écran de mon smartphone est inconsultable tant la luminosité est forte. L’écran de la Garmin Instinct solar se lit, quant à lui, sans aucune difficulté et c’est l’énorme atout de cet écran transflectif monochrome. Le rechargement de la montre se fait en 30 minutes environ, grâce au câble usb de Garmin, petit et léger qui, à défaut d’être un connecteur standard, a le mérite d’être commun à tous les modèles de la marque. Au poignet, le poids plume de la montre permet de complètement l’oublier, ce qui est particulièrement appréciable en randonnée en kayak où les montres lourdes finissent par être désagréables avec les mouvements répétitifs du poignet. Le bilan côté ergonomie est un sans faute.

COMMENT SOUTENIR I-TREKKINGS ?

Comment soutenir I-Trekkings ? En partageant cet article par exemple ou en effectuant vos achats chez nos partenaires (Merci de ne pas cliquer pour cliquer. N’achetez que si vous avez un besoin). Il y a bien d’autres façons de soutenir I-Trekkings. Pour en savoir plus, c’est par ici.

Le top de nos partenaires par ordre alphabétique :

  • Allibert Trekking (randos & treks à travers le monde)
  • Alltricks (boutique outdoor – Plus de 7 500 produits en  déstockage)
  • Alpinstore (boutique outdoor – Jusqu’à -55% sur plus de 4 000 produits en déstockage)
  • Cimalp (marque française outdoor – Vente flash jusqu’à -50% sur la gamme Trail)
  • Décathlon (boutique outdoor)
  • Ekosport (boutique outdoor – Découvrez tous les bons plans jusqu’à-50 %)
  • I-Run (boutique outdoor – Découvrez les offres éphémères sur les montres connectées, les smartphones… et les offres déstockées)
  • Hardloop (boutique outdoor – plus de 12 000 produits toujours en promo)
  • La Balaguère (randonnées dans les Pyrénées et à travers le monde)
  • Lyophilise.fr (boutique de plats lyophilisés et de matos de bivouac)
  • Snowleader (boutique outdoor – plus de 10 000 produits en déstockage jusqu’à -70%)
  • Trekkinn (boutique outdoor – + de 6 000 bons plans avec des réductions de + de 50% )

Autonomie de la Garmin Instinct solar

Sur ce chapitre, les performances de la montre connaissent une vraie révolution. Le changement de puce GPS, l’apport de la technologie solaire et les performances logicielles font que les affirmations du fabricant américain sur l’autonomie s’avèrent globalement exactes. En conditions optimales on atteint bien une autonomie autour de 145 h en mode GPS UltraTrac et presque deux mois en mode montre connectée, des performances exceptionnelles. En conditions réelles, l’apport de la technologie solaire Powerglass est bien sûr très lié au type de terrain et aux conditions météo. A l’ubac, en forêt dense ou par temps couvert il n’y a pas grand chose à espérer. Mais lors de belles journées ensoleillées ou en plaçant la montre idéalement face au soleil le temps de la pose de midi on obtient de vrais gains d’autonomie. Bien pratique quand on est en trek quelques jours loin de tout !

Étanchéité, solidité

Je ne reviendrai pas sur ces performances, longuement testées. Sur le terrain, la Garmin Instinct solar s’est avérée particulièrement résistante aux petits chocs quotidiens, comme aux plus importants. Le choc contre une carre de ski m’a fait craindre le pire. A tort, ni la lunette ni le verre ne présentait la moindre trace. L’immersion régulière en kayak de mer, lors de navigations dans le golfe du Morbihan ou à l’île d’Yeu n’a pas plus posé de souci. Après plusieurs mois d’un usage intensif, la montre reste impeccable.

Précision des instruments

GPS

Avec sa puce de géo-positionnement compatible avec les systèmes américain, russe et européen, la Garmin Instinct semble difficile à prendre en défaut. Testée en ski-pulka sur le Jura, en kayak de mer et en randonnée en Bretagne, le fix des satellites a toujours été efficace et la précision des tracés très correcte pour ces activités aux déplacements peu rapides. L’activation des réseaux Glonass et Galileo augmente légèrement la consommation d’énergie de la montre et on aura donc intérêt à ne le faire que dans les conditions qui le justifient (forêts denses, vallées étroites, milieux urbains, …). La Garmin Instinct solar n’embarque toujours pas de carte. Pour certains cela sera un défaut, pour moi une carte de quelques cm² n’a que peu d’intérêt et je me passe facilement de cette option qui réduit l’autonomie et alourdit la facture. Les fonctionnalités classiques de suivi de trace pré-enregistrée et de trackback (retour sur ses pas) sont parfaitement maîtrisées.

Altimètre, baromètre et compas

L’altimètre-baromètre est très satisfaisant et rendra d’excellents service au montagnards qui savent utiliser les cotes pour se repérer sur une carte. Rappelons au passage qu’un altimètre barométrique doit être étalonné tout au long de la journée pour rester fiable. Le compas doit également l’être, de temps à autres. Ceci fait, il est parfaitement fonctionnel et rend de précieux services.

Thermomètre

On ne peut toujours pas en dire autant du thermomètre, particulièrement peu précis. Le souci se retrouve sur toutes les montres outdoor dont les températures sont faussées par la chaleur du poignet. Mais l’intérêt de la Garmin Instinct solar, c’est de proposer une solution grâce à sa connectivité ANT+. On peut, en effet, connecter un capteur externe (Garmin tempe, 30€, vendu en option) et choisir l’endroit où la mesure sera faite. J’ai vite adopté cette solution, également compatible avec les GPS etrex.

Capteur cardiaque

C’est un tout nouveau capteur cardiaque qui équipe la Garmin Instinct solar. Il offre une fiabilité renforcée et apporte des informations intéressantes à ceux qui veulent évaluer et optimiser leur entraînement. Lors de ce test, j’ai pu constater une assez bonne précision des relevés cardiaques pour les activités qui n’entraînent pas de “rupture” marquée du rythme du cœur. Randonnée, kayak de mer et yoga sont parfaitement maîtrisés. C’est également vrai quand il s’agit de suivre un entraînement de vélo elliptique. Le fix prend alors un peu plus de temps mais les mesures restent bonne. Il reste néanmoins préférable de profiter de la connectivité Bluetooth pour connecter une ceinture, bien plus précise pour les entraînements cardio. La Garmin Instinct solar propose également un oxymètre de pouls, permettant de mesurer l’acclimatation à l’altitude. Je n’ai malheureusement pas encore eu l’occasion de le tester du fait des restrictions actuelles de voyage mais ne manquerai pas de compléter le test lorsque ce sera fait.

La Garmin Instinct solar, montre intelligente

Ce test n’a pas pour objectif de détailler les fonctionnalités de la montre qui ne concernent pas l’outdoor à proprement parler. Disons simplement que la Garmin Instinct solar, connectée en Bluetooth au smartphone, vous permettra d’afficher au poignet la météo, la réception de message, voire de gérer votre playlist pendant l’entraînement. L’application Garmin connect, très aboutie, affiche vos performances du jour et vous permet d’accéder aux détails de votre activité outdoor.

Mon avis sur la montre Garmin Instinct Solar

  • 100%
    Qualité de fabrication - 100%
  • 100%
    Fonctions - 100%
  • 100%
    Ergonomie - 100%
  • 95%
    Navigation - 95%
  • 100%
    Autonomie - 100%
99%

Mon avis

Très séduit par la première version de la Garmin Instinct je ne peux que me réjouir des évolutions de ce modèle Garmin Instinct Solar. Les améliorations apportées en font sans doute la montre la plus aboutie du marché pour un usage purement outdoor. C’est également le meilleur rapport qualité-prix du moment. Avec toutes les fonctions indispensable, et même plus, seul son look très marqué en freinera certains.

Verdict
Points forts
  • Solidité
  • Fiabilité
  • Autonomie
  • Capteur cardiaque amélioré
  • Capteur oxygène
  • Présence d’un alti-baro
  • Trois systèmes de géo-positionnement
  • Légèreté
  • Lisibilité de l’écran
  • Application Garmin connect aboutie
  • Prix
Points faibles
  • Ne fait pas le café
Garmin Instinct solar
L'Oeil et la Plume
A propos de l'auteur

Reportages d'itinérances à pied, à la pagaie et à ski-pulka...



https://500px.com/p/oeiletplume

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité

Sending
Your rating:

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

La vidéo du Moment : Tour du Lot à VTT

Share via
Copy link