Test pantalon Patagonia Nomader

Activité : Randonnée  | 
Test du pantalon Patagonia Nomader durant 20 jours lors de cinq randonnées. Destiné au trek et à l’escalade, il est léger et d’aspect fonctionnel. L’est-il tout autant en trekking ? Et justifie-t-il son prix de 100,00 € ?


Caractéristiques du produit testé

  • Type produit testé : Pantalons de randonnée
  • Composition : 95% nylon (dont 60% recyclé) / 5% élasthanne (136 g/m²) avec apprêt DWR déperlant et protection anti-UV UPF 40
  • Description : Pantalon convertible en short à la coupe large - Taille avec passants de ceinture - braguette zippée à bouton-pression - empiècements stretch sur les hanches - Trois poches zippées (deux grandes sur les cuisses et une à l’arrière) - Deux poches en biais préformées à l’avant et poches fourre-tout à l’arrière - Entrejambe à soufflet et genoux préformés pour faciliter les mouvements Entrejambe : pantalon 81 cm (taille 32) ; transformé en short : 28 cm
  • Saisonnalité: 2 saisons
  • Genre: Homme
  • Couleurs: El cap khaki (modèle testé) et rockwall
  • Garantie: Voir sur le site Patagonia pour plus d'infos
  • Entretien: Voir sur le site Patagonia pour plus d'infos
  • Prix: 100 €

Conditions du test

  • Lieux du test: Alpes (France, Suisse); Pyrénées, Jura, Algarve.
  • Ecosystème: Campagne, Montagne

Empreinte écologique

  • Lieu de fabrication: Vietnam
  • Produit recyclé: En partie
  • Emballage recyclable: Oui
  • Produit recyclable: Oui

Pantalon Patagonia Nomader

Test sur le terrain

C’est sûr, il a de la gueule. Dans son genre, même franchement élégant, ce pantalon Nomader de chez Patagonia est un modèle destiné au trek et à l’escalade. Et confortable, avec ça. Le tissu est souple et doux, presque soyeux, très léger. Une fois enfilé, le pantalon se fait oublier. Avec le stretch et les genoux préformés, il glisse sur les jambes –même lorsqu’il faut les lever haut- sans effort. Le petit geste de pincer le tissu pour le remonter s’avère superflu dans la plupart des situations.

Alors que c’est souvent le cas sur ce type de pantalon, les fermetures Eclair qui permettent de le transformer en short ne gênent pas. Au passage, il faut noter un détail astucieux : ces fermetures sont d’une couleur différente à chaque jambe. Pas besoin de faire 36 essais pour réassembler le tout…
Ceci dit, la plupart du temps, je l’ai conservé en pantalon. Notamment pour me prémunir des tiques, vecteurs de la maladie de Lyme. Aussi des petites feuilles acérées ou des piquants dans les herbes hautes. Le Nomader supporte bien la chaleur. Ce n’est vraiment que lorsque le thermomètre s’affole que j’enlève le bas !

Il résiste à pas mal de choses d’ailleurs, sait se faire apprécier quand le fond de l’air devient frais. Contre la pluie, le traitement déperlant est efficace jusqu’à un certain point. En quatre jours de fortes averses, bien que je ne portais pas de poncho mais seulement une veste imperméable, je n’ai jamais eu les cuisses mouillées. Il n’y a pas de miracle non plus : le bas du pantalon si, en marchant dans les herbes détrempées des pâturages. Autre avantage de ce traitement déperlant, la facilité d’entretien. La boue et la saleté ne s’incrustent pas. Le soir venu, il suffit de frotter un peu sous un robinet pour que le tour soit joué. D’autant que le tissu sèche très vite.

Pour ce qui est de l’usure, après vingt jours d’utilisation intensive, le pantalon laisse apparaître quelque petites entailles au bas des jambes. Mais le tissu n’est pas coupé alors que le pantalon a traversé pas mal de rocaille et de situations difficiles.

  • 100%
    Qualité de fabrication - 100%
  • 95%
    Confort - 95%
  • 90%
    Déperlance/imperméabilité - 90%
  • 85%
    Coupe-vent - 85%
  • 90%
    Respirabilité - 90%
92%

Mon avis

Le pantalon Patagonia Nomader est un bon investissement. Très agréable à porter, il est visiblement fait pour durer. Les montagnards polyvalents pratiquants la randonnée et l’escalade et aimant voyager seront comblés même s’ils devront débourser 99,00 €.

Sending
Your rating:
User Rating 0% (0 votes)
A propos de l'auteur

Journaliste professionnel venant de la presse régionale, j'ai toujours aimé bouger. Au fil de mes pérégrinations, j'ai découvert le voyage à pied et à vélo, que j'apprécie énormément. Et plus j'en fait, plus j'en redemande !...



3 × cinq =

Sending
Your rating: