Test sac à dos Arc’teryx Altra 65

Le sac à dos Arc’teryx Altra 65 a été testé durant l’été 2014 au Pérou et en Bolivie. Il possède un Load Transfer Disc™ pivotant pour une meilleure agilité et stabilité sur les terrains difficiles. Il combine également la suspension C² (construction composite) aux bretelles Gridlock™ réglables pour une tenue personnalisée. L’Altra 65 a été testé dans de nombreuses conditions météo en mode voyage, trekking et alpinisme. Voyons ce qu'il a sous le rabat !


Caractéristiques du produit testé

  • Type produit testé : Sacs à dos
  • Composition : Ripstop nylon 6,6 210D pour le corps du sac - mini ripstop en nylon 6,6 100D pour le col - nylon 6,6 500D ATY traité à la silicone et au polyuréthane pour les zones à forte usure - renforts en aluminium extrudé 6005-T6 -
  • Description : Poche intérieure d'hydratation avec fermeture éclair - Fixation pour piolet P'ax - 4 sangles de compression - Micro chaînettes à sangle
  • Saisonnalité: 3 saisons
  • Genre: Homme
  • Technologies : Bretelles GridLock™
  • Compartiments : Volume principal avec chargement par le haut - Rabat supérieur extensible - Poche frontale - Poches latérales Wingman™ - Poche kangourou avec bretelle de compression supérieure et fermeture pression - Poches fourre-tout en maille extensible sur la ceinture
  • Dos/ceinture : Mousse HD 80 en polyéthylène haute densité - Système de réglage des bretelles GridLock™ - Système de suspension Arc'teryx C² (Construction Composite) - Load Transfer Disc™ rotatif
  • Volume: 65L (73L maxi) en regular et 68L (75L maxi) en tall
  • Couleurs: carbon copy - iron oxyde (modèle testé)
  • Garantie: Durée de vie du produit si défaillance
  • Entretien: NC
  • Prix: 360,00 €

Sac à dos Arc'teryx Altra 65

Test dans les Andes

En 2013, Arc’teryx annonçait le lancement de sa gamme de sac à dos Altra pour des randonnées de courte et de longue durée. Le litrage des modèles s’étend de 33 à 85 litres. J’ai testé le sac à dos Altra 65 pendant 2 mois et demi au Pérou et en Bolivie en mode trekking et alpinisme.

Test du sac à dos Arc'teryx Altra 65 dans les Andes

Aspect du Sac : 4/5

  • Look : 1/2
  • Finitions : 3/3

Au moment de découvrir le sac à dos Altra, on a tout de suite le sentiment d’avoir entre les mains un produit au top. Les finitions sont exemplaires et les matériaux de grandes qualités ! Les tissus utilisés présentent une exceptionnelle résistance à l’abrasion. Pour avoir de nombreuses fois passé des branches, des cactus, raclé le sac sur la roche, aucun accros n’est à ce jour à déplorer.

La couleur noire me convient parfaitement car passe partout et très peu salissante même si la forme en poire n’est pas des plus esthétiques.

Portage : 16,5/20

  • Réglages du système de portage : 3/3

Le sac à dos est disponible en deux tailles selon la hauteur du dos : regular pour les dos entre 45,5 et 53 cm et tall pour les dos plus grands entre 50,5 et 58 cm. Au moment de faire l’achat, il est important de choisir le modèle qui correspond à son gabarit.

Ceci étant fait, le sac à dos contient toute une série de réglages : écartement des bretelles par rapport à la ventrale, écartement horizontale des bretelles, réglage de la ceinture pectorale en hauteur et les classiques sangles de compression et rappels de charge.

  • Confort de portage : 8/10

L’armature est composée en aluminium 6005-T6. Cette structure apporte un bon maintien du volume et une très bonne rigidité au sac. Associée à la ceinture, enveloppante et rigide, elle apporte un très bon transfert de la charge sur les hanches.

La forme en poire maintient le sac près du corps, ce qui réduit les mouvements du chargement et le poids du sac vers le bas pour un confort prolongé et une économie de mouvements. Même fortement chargé (jusqu’à 6 jours d’autonomie), la répartition du poids entre les hanches et les épaules est optimale.

La ceinture ventrale est rigide et très bien conçue. Pas de point d’appuis douloureux à déplorer durant toute la période de test. Elle est équipée de 2 petits filets qui permettent de ranger les barres de céréales et de les avoir à portée de mains.

Le panneau de confort du dos s’est parfois avéré un peu rigide, et lors de longue journée j’ai ressenti un léger point de compression sous l’omoplate. Il faut aussi dire que porter 20 kg pendant plus de deux mois, ça n’est pas une mince affaire.

  • Organisation : 3/4

Au départ, j’ai été un peu perturbé par l’organisation du sac avec son unique et grand compartiment. Mais finalement, la poche Kangourou s’est avérée extrêmement pratique car j’ai pu y loger tout le matériel qui nécessite un accès rapide et qui n’est pas forcément nécessaire à l’intérieur du sac. C’est le cas par exemple du réchaud à essence car il est salissant. De plus, en bas de cette poche, un petit trou a été laissé sous forme d’œillets afin de laisser l’eau s’évacuer. J’aurais quand même préféré avoir la possibilité de compartimenter.

Deux poches Wingman™ accessibles d’une main sont disponibles. Encore un point positif qui permet de manipuler du matériel sans avoir à enlever le sac à dos. Il faut noter également la présence d’un large zip en U qui permet un accès facile au fond du sac sans avoir à vider celui-ci. Ce fut vraiment un plus non négligeable pour aller chercher des cartes ou du petit matériel. Les languettes de fermetures sont suffisamment grandes pour que l’opération soit effectuée avec des gants.

Le rabat supérieur ne comporte pas de poche intérieure. C’est dommage quand on connaît la nécessité de protéger ses papiers d’identité en voyage, on a un peu de mal à comprendre cet oubli.

  • Ratio Poids/Volume : 2,5/3

Le volume du sac est de 65 L pour un poids de 2,43kg soit un ratio de 2,43/65 = 0,037 ce qui est plutôt bon. Si on utilise l’extension du sac à dos, le ratio poids/volume est carrément bon 2,43/73=0,033.

  • Accessoires : 2/5

On trouve les accessoires suivants :

  • Emplacement pour poche à eau (jusqu’à 2 litres) avec crochet pour la suspendre
  • Possibilité de fixer un piolet
  • Porte clé dans la tête du sac

Le sac à dos est assez peu fourni en accessoires. Il manque une housse de pluie. Seul un gel est fourni. Quand on connaît l’efficacité toute relative des housses en cas de tempête, j’ai du mal à m’imaginer que le gel soit plus efficace. J’ai donc préféré ne pas l’utiliser et emporter une raincover. Trop risqué à mes yeux sur une période de voyage aussi longue !

Pour fixer les bâtons ou les piolets, il faut utiliser les 4 sangles de compression. C’est peu pratique à utiliser en tant que tel et cela bloque l’accès au zip en U.

La poche à camelback est intelligemment accessible de l’extérieur, cependant l’idée n’est pas tout à fait aboutie puisque cette poche donne sur l’intérieur du sac. Lorsque celui-ci est plein il faut de toute façon ouvrir le sac et ressortir une partie du matériel pour pouvoir remettre le camelback plein.

Les sangles de compression sont un peu longues au regard du volume du sac, quelques centimètres en moins auraient été tout aussi efficaces et plus esthétiques.

  • 80%
    Qualité de fabrication - 80%
  • 100%
    Réglage du sac à dos - 100%
  • 80%
    Confort de portage - 80%
  • 75%
    Organisation du rangement - 75%
  • 83%
    Ratio poids/volume - 83%
  • 40%
    Accessoires - 40%
76%

Mon avis

L’Altra 65 d’Arc’teryx est un sac de très grande qualité essentiellement axé sur la pratique du trekking. Pas d’équipement spécifique pour le ski de rando ou pour l’alpinisme (à noter qu’un piolet est facilement logeable sur le sac comme j’ai pu le faire). Son prix reste quand même très élevé et peut freiner l’investissement au regard d’autres marques.

Rapport qualité prix – volume : 4,06

Tableau comparatif des sacs à dos testés sur www.i-trekkings.net

Site internet : www.arcteryx.com

Sending
Your rating:
User Rating 0% (0 votes)
A propos de l'auteur

C'est toujours difficile de se présenter... Grand brun, yeux bleux... Bon ok moyen brun futur chauve ça me correspond mieux !!! ^^ Sinon je pratique pas mal de sport en général. Course à pied, rando, vtt... Et surtout une passion pôur les randonnées au long cours depuis 2007 avec une première expérience autour du Mont Blanc. Depuis j'ai ...



http://www.viaterra.fr
2 Responses
  1. Billy Clash

    Super, merci bcp pour cette excellente revue.
    Juste pour Info: le gel n’a rien à voir avec l’imperméabilité:
    C’est pour graisser le Load Transfer Disc car il parait qu’il aurait tendance à grincer et que le gel l’en empêche.
    Mais de ta revue j’en déduis que tu n’as pas eu ce problème?

  2. Manuel

    Utilisateur de se sac, je confirme cet article et ces conclusions parfaitement d’accord avec cette critique …
    ( Oui, le gel est une grasse pour le disque <;) )… Effectivement pour moi, ce sac offre comparé à d’autre marques, une bonne résistance et un très bon confort de portage !
    Et oui … pour le prix, c’est très mesquin d’Arcteryx de ne pas ajouter la housse pluie … et 2 ou 4 velcro pour fixer les battons et une pochette étanche sous le rabat pour papier d’identité, je m’en suis souvent fait la réflexion à l’usage également !

six + 9 =

Sending
Your rating: