Test sac de couchage Millet Alpine LTK 900

Activité : Randonnée  | 
Test du sac de couchage Millet LTK 900 lors d'un trek avec bivouac dans les Pyrénées. Ce sac de couchage 3 saisons mélange duvet et synthétique et affiche une température de confort de 2° pour un poids de 950 g. Il présente aussi une innovation, un système de rangement dans la capuche. Avis après 7 jours de test.


Caractéristiques du produit testé

  • Type produit testé : Sacs de couchage
  • Composition : Exterieur poly 20 D / 400T ripstop - Interieur: PES 20 D /  380T
  • Description : Housse de compression rapide "Jet pack system", Enveloppe exterieure ultra légère et déperlante, Demi zip avec rabat anti froid, Poche intérieure, capuche avec double cordon de serrage, collerette anti froid,.
  • Saisonnalité: 3 saisons
  • Genre: Homme
  • Garnissage : Down Blend , 70 % Duvet de canard - 30 % fibre synthétique
  • Volume compressé: 6,5 L
  • Couleurs: Rouge
  • Garantie: 2 ans
  • Entretien: Voir sur le site MILLET pour plus d'infos
  • Prix: 219,95 €

Conditions du test

  • Lieux du test: Pyrénées
  • Ecosystème: Forêt, Montagne

Empreinte écologique

  • Lieu de fabrication: nc
  • Produit recyclé: Non
  • Emballage recyclable: Non
  • Produit recyclable: NSP

Sac de couchage Millet Alpine LTK 900

Test du sac de couchage Millet Alpine LTK 900

Le sac de couchage Alpine LTK 900 est un sac 3 saisons (et non pas 4 comme indiqué sur le site internet) mélangeant duvet naturel et fibre synthétique pour un rapport 70 / 30 qui lui confère en particulier une meilleure résistance à l’humidité et un séchage plus rapide. Il n’est  pas livré avec un sac de rangement et sur le descriptif du site il est précisé qu’il dispose d’une fermeture éclair intégrale et est donc jumelable. Il est en fait équipé d’un demi zip et ne s’ouvre donc qu’à moitié. Le sac est plié dans son « Jet Pack Systèm », sac de rangement intégré à la capuche permettant de le ranger plus rapidement, on verra que ce n’est pas forcément le cas, du moins au début. Une fois déroulé le sac de couchage prend un bon gonflant assez rapidement et dégage un aspect douillet, on devine un bon potentiel. 7 nuits de bivouac vont me permettre de vérifier s’il tient ses promesses.

Les premiers jours de trek vont être particulièrement caniculaires et ne vont pas me permettre d’exploiter tout le potentiel du sac de couchage, la température va rarement descendre en dessous de 15° la nuit, même à près de 2700 mètres d’altitude. Pas besoin de dormir habillé à ces températures là. A peine dans le Alpine LTK 900, je ressens tout de suite une sensation de chaleur et le revêtement intérieur est plutôt confortable au contact de la peau, j’ai regretté de ne pas disposer d’ouverture au niveau des jambes ce qui permettrait de mieux repartir la ventilation, l’été par exemple. Ls premières nuits j’ai dormi le zip ouvert en rabattant juste la partie supérieure du sac de couchage sur moi. Si je n’ai pas eu froid, je n’ai pas non plus eu chaud à l’extrême, le sac assure une bonne respirabilité. Je pense qu’au delà de 15° il vaut mieux envisager l’utilisation d’un sac moins chaud ou dormir à la belle étoile.

Les deux dernières nuit ayant été plus fraiches et surtout très humides j’ai pu apprécier les qualités thermiques et isolantes du sac de couchage. La collerette est épaisse et protège bien le cou, elle dispose dun cordon de serrage. La capuche est bien enveloppante et a aussi un cordon de serrage, les boutons de réglages sont phosphorescents donc pratiques à repérer la nuit. Le sac n’est pas trop étroit et enveloppe bien le corps, j’etais à l’aise en longueur et en largeur. Le revètement déperlant a bien rempli son office car à deux dans la tente les dernières nuits, celle ci a un peu condensé en plus de l’humidité ambiante et malgré le frottement inévitable sur les parois le sac de couchage n’est resté humide qu’en surface et a séché très vite. Le garnissage mixte duvet/synthétique permet aussi une meilleure résistance à l’humidité. A aucun moment je n’ai ressenti de sensation de froid ou d’humidité à l’intérieur du sac et à part un boxer je n’avais ni vêtement ni drap de sac.

La principale innovation du Millet Alpine LTK 900 réside dans le « Jet Pack System » qui est un système de rangement intégré dans la capuche, Ce dernier dispose de deux sangles de compression et de deux serrages lateraux rapides. Quand on est habitué au sac de compression depuis des décennies, difficile d’intégrer une nouvelle tecnique de rangement. Un shéma dans la paroi du sac détaille la méthode à adopter. Il faut plier le sac en deux en ramenant le bas sur le haut puis ramener les deux côtés vers le centre et enfin rouler le tout vers la capuche pour enfin tout bloquer avec les dispositifs de serrage. Rien de bien compliqué à priori sauf que quand il pleut l’opération doit se dérouler dans la tente, si elle est spacieuse ça va, sinon… Par temps sec il faut aussi trouver un terrain propice pour l’étaler au sol au risque de déchirer ou de salir le revètement extérieur du sac de couchage. L’innovation est intéressante mais dans des conditions idéales.

  • 90%
    Qualité de fabrication - 90%
  • 85%
    Ergonomie - 85%
  • 90%
    Thermicité - 90%
  • 95%
    Confort - 95%
  • 85%
    Poids - 85%
  • 85%
    Volume - 85%
88%

Mon avis

Le Millet Alpine LTK 900 est un sac de couchage confortable, léger et chaud et j’ai hâte de  pouvoir poursuivre le test dans des conditions météo plus froides. Je n’ai pas été complètement convaincu par le système de rangement dans la capuche qui est parfois contraignant si les conditions météos ou de terrain sont mauvaises mais comme pour toutes les innovations il faut un temps d’adaptation.

Sending
Your rating:
User Rating 0% (0 votes)
A propos de l'auteur

Randonneur depuis plus de trente ans, la marche fait partie de ma vie. J'ai posé mes pas un peu partout en France mais surtout dans les Pyrénées. Un peu aussi en Ecosse et en Suisse....



3 + 15 =

Sending
Your rating:

Bivouac Location : louez votre matériel outdoor