Test sac de couchage Millet Worldroof MXP

Test du sac de couchage 4 saisons Millet Worldroof MXP (-8°C confort ; -16°C limit confort) lors d’une expé ski-pulka dans le massif du Dovrefjell-Sunndasfjella en Norvège. Avis après 2 semaines d’utilisation.


Caractéristiques du produit testé

  • Type produit testé : Sacs de couchage
  • Composition : Nylon 30 D 353T RipStop traité déperlant, duvet d'oie et canard
  • Description : Sac de couchage anatomique d'expédition
  • Saisonnalité: 4 saisons
  • Genre: Mixte
  • Technologies : Profil expédition élargi pour dormir habillé avec son équipement, enveloppe Nylon Ripstop résistante, légère et déperlante, construction 3D (caissons en H) pour un meilleur gonflant, 1/2 zip latéral YKK avec double rabat anti-froid, capuche préformée avec serrage, collerette d'épaule, poche intérieure.
  • Garnissage : Dessus : 1000 g de duvet d'oie. Ratio duvet/plumes : 90/10. Traité K DRY (rend le duvet résistant à l'humidité). Gonflant : 800 cuin US. Duvet d'oie grise de source éthique. Dessous, fond, tête et pieds : plume de canard traitée downtek, caractéristiques non spécifiées.
  • Volume compressé: 11 litres
  • Couleurs: Rouge
  • Garantie: Légale (2 ans en France)
  • Entretien: nc
  • Prix: 600 €

Conditions du test

  • Lieux du test: Massif du Dovrefjell-Sunndasfjella (Norvège)
  • Activités: Ski de randonnée nordique
  • Ecosystème: Montagne

Empreinte écologique

  • Lieu de fabrication: nc
  • Produit recyclé: Non
  • Emballage recyclable: Non
  • Produit recyclable: Non

« Plutôt dédié aux expéditions, notre sac de couchage Millet Worldroof Mxp sera un fidèle compagnon en cas de conditions très sévères. Testé en laboratoire, il obtient un -16° en limite de confort selon les toutes nouvelles normes. Mais on sait, par les retours d’expé, qu’il reste confortable par des conditions de froid bien plus intenses. ». La promesse de Millet est claire et ne pouvait qu’exciter notre envie de tester le Worldroof sur le terrain. Bilan après quelques nuits glaciales et ventées.

Premières impressions sur le sac de couchage Millet Worldroof Mxp

Au sein de la gamme de sacs de couchage de Millet, le Worldroof se situe à part. Tellement à part que la marque chamoniarde a décidé de le présenter sur la page matériel d’expédition de son catalogue plutôt qu’avec les autres sacs. Il faut dire qu’avec un bon kilo de duvet, la bête a de quoi impressionner.
Au déballage, pas de doute sur le sérieux du produit : Le worldroof est fourni avec un sac mesh pour le rangement et une housse de compression imperméable à fermeture par enroulement. Enfin un fabricant offrant une housse utile sur le terrain ; une idée qu’on rêve voir se généraliser. Ces deux accessoires sont d’excellentes factures et la housse de compression, bien conçue, permet un transport aisé du duvet. A l’observation de la taille de cette housse d’une quinzaine de litres, on prend conscience des dimensions du sac.

Millet worldroof mxp

Et effectivement on a bien à faire à un sac taillé pour les rigueurs de l’hiver. Le gonflant est impressionnant ! Les matériaux externes sont de qualité et l’usage d’un tissage ripstop rassure sur la solidité en cas d’accroc. Il en est de même pour le Zip YKK, marque synonyme de qualité. Les finitions sont à l’aulne des matériaux : coupe des tissus nette et coutures impeccables. C’est donc une première impression de robustesse et de qualité qui se dégage du Worldroof.

Le Millet Worldroof Mxp sur le terrain

Les conditions auxquelles fut soumis le Worldroof dans le Parc National du Dovrefjell-Sunndasfjella ne pouvait guère laisser de doute sur ses qualités et ses faiblesses. Côté froid, ce sont des températures de -25°C – et vents à 90km/h – qui ont mis en valeur ses excellentes qualités thermiques. Avec un sac à viande Sea to Summit thermolite reactor, en T-shirt laine fin, collant et chaussettes laine fins, je n’ai jamais ressenti le moindre frisson au corps ni froid aux pieds. La collerette, bien que très simple, et surtout le double rabat antifroid du zip remplissent parfaitement leur rôle et empêchent toute entrée d’air froid. La capuche est agréable, réglable facilement, à l’instar du cou, à l’aide de cordelettes élastiquées facilement repérables de nuit grâce à leurs serres-cordons fluorescents. Au rayon thermicité c’est donc un sans faute.

Millet worldroof mxp

Côté confort, les matériaux sans être les plus doux n’en demeurent pas moins agréables. Le zip coulisse facilement et ne se coince pas outre mesure dans les tissus. Le volume intérieur est généreux et il est effectivement envisageable d’y rentrer habillé en cas de conditions extrêmes. Notons cependant que pour généreux qu’il soit ce volume ne pourra permettre aux grands gabarits de rentrer habillés qu’au prix d’un réel engoncement. Ce n’est pas tant la longueur que la largeur qui manquera un peu aux épaules de vikings. Mais un sac trop large n’étant pas aussi thermique, on comprend aisément le choix de Millet : On n’a rien sans rien ! Petit détail classique, mais toujours aussi exaspérant. Dès que la température s’élève un peu et qu’il faut ouvrir la collerette, le velcro mâle s’accroche à tout ce qui passe, dégradant les tissus et énervant le testeur. On aimerait voir un velcro femelle cousu a proximité pour le neutraliser.

 

Millet worldroof mxp

 

Enfin, au chapitre de la résistance à l’humidité, le traitement du tissu et du duvet ont parfaitement rempli leur rôle dans des atmosphères pourtant très humides dès que la température montait un peu (du fait de la faible ventilation de la tente). Le sac est resté performant même bien humide !

 

  • 75%
    Qualité de fabrication - 75%
  • 100%
    Ergonomie - 100%
  • 75%
    Thermicité - 75%
  • 75%
    Confort - 75%
  • 75%
    Poids - 75%
  • 75%
    Volume - 75%
79%

Mon avis

Le Worldroof de Millet est un excellent sac d’expédition, conçu pour être résistant et d’un apport thermique remarquable, plus généreux même que ce que sa fiche technique laisse imaginer. Il offrira même aux petits et moyens gabarits la possibilité de s’y abriter avec une bonne doudoune pour flirter avec les froids les plus arctiques.

Sending
Your rating:
User Rating 0% (0 votes)
A propos de l'auteur

Mammifère omnivore, pogonotrope et dromomane....



6 − 5 =

Sending
Your rating: