Test sac de couchage Mountain Hardwear Lamina 35

Test du sac de couchage Mountain Hardwear Lamina 35 dans les massifs de la Chartreuse et du Vercors. Il a été testé à des températures descendant jusqu’à 6°C alors que sa température de confort est de 5°C. Verdict après 5 jours de test.


Caractéristiques du produit testé

  • Type produit testé : Sacs de couchage
  • Composition : 40D Micro Ripstop Nylon - Tissu intérieur : 40D polyester taffeta (100% polyester)
  • Description : Forme sarcophage - Capuche avec cordon de serrage - Zip double curseur sur toute la longueur, bourrelet de protection anti froid le long du zip - Traitement DWR (déperlant)
  • Saisonnalité: 3 saisons
  • Genre: Mixte
  • Garnissage : 645g de fibre synthétique Thermal Q
  • Température confort (norme européenne EN135378) : 5°C
  • Température limite confort (norme européenne EN135378) : 0°C
  • Température extreme confort (norme européenne EN135378) : -16°C
  • Tailles disponibles du produit: Long (213 cm) et regular (198cm)
  • Volume compressé: 15 x 28 cm - 4,2 litres environ
  • Poids (donnée fabricant): 1070g en Regular
  • Poids (produit pesé par le testeur): 1045g en Regular
  • Accessoires fournis: Sac de compression et housse de stockage
  • Couleurs: vert backcountry
  • Garantie: NC
  • Entretien: NC
  • Prix: 159€ (Regular)

Conditions du test

  • Lieux du test: Massifs de la Chartreuse et du Vercors
  • Activités: Randonnée
  • Ecosystème: Montagne
  • Durée du test (nombre de jours): 5 nuits
  • Conditions météorologiques: Météo : 4 nuits claires et 1 pluvieuse sous tente Températures : de 6 à 12 °C

Mountain Hardwear Lamina 35

Caractéristiques thermiques

  • Températures :
    • Confort : 5°C
    • Limite confort : 0°C
    • Extrême confort : -16°C
  • Rapport température de confort / poids : 1,09
  • Rapport température de confort / volume : 4,41

Test Terrain

Léger et chaud, c’est ce que tout randonneur cherche lorsqu’il doit sélectionner son sac de couchage. Avec son poids de 1 kg et ses 5°C en température de confort, le Lamina 35 de Mountain Harwear est un produit qui semble intéressant de prime abord. Jusqu’à présent, je n’avais utilisé que des sacs de couchage en garnissage naturel (duvet). Je n’avais, en conséquence, jamais eu besoin de mettre l’accent sur les qualités du garnissage synthétique, à savoir : une bonne résistance à l’humidité et un prix moins élevé.

Le Lamina 35 est effectivement léger et en plus il est compact (c’est loin d’être le cas de tous les sacs en synthétiques). C’est un point vraiment positif quand on part en bivouac. Les 500 ou 600 grammes que l’on ne porte pas sont autant de plaisir que l’on aura à marcher plus longtemps ou plus loin. Au niveau du volume on est dans la moyenne de ce que l’on trouve sur les produits de cette catégorie de température de confort. Même si la compressibilité n’est pas le point fort du synthétique, celle du Lamina 35 reste relativement proche de ce qui se fait dans les sacs en duvet. Le sac prend au final peu de place dans le sac. Le tissu extérieur, qui est en Ripstop et traité déperlant, inspire confiance. La fermeture éclair latérale est de bonne facture, assez solide. Le sac a une petite poche extérieure pour les bouchons d’oreilles ou la lampe frontale.

Au total, j’ai testé ce sac lors de 5 nuits, avec des températures clémentes de printemps. En effet, la température la plus basse à laquelle j’ai pu tester ce duvet était de 6°C, proche de la température de confort annoncée par le fabricant. Mountain hardwear a conçu ses duvets selon la technologie Lamina qui ne comporte pas de couture entre les compartiments de garnissage, il n’y a pas de pont thermique entre les compartiments ni avec l’extérieur, assurant une isolation optimale. Je n’ai pas eu froid avec le duvet en étant à la température de confort et en dormant seulement ave un t-shirt et des sous-vêtements. En fermant complètement le duvet et la capuche on est en zone de confort avec des températures proches de celles annoncées, je ne m’aventurerais cependant pas en dessous de 5° avec ce produit, a moins de mettre des couches thermiques en mérinos pour dormir, ce qui peut être une très bonne stratégie de gestion du poids dans le sac pour avoir un confort sur des températures entre 0 et 5°. Le sac n’a pas de collerette complémentaire, ce qui est tout à fait normal sur ce genre de produit dont l’objectif n’est pas de dormir au grand froid.
Le sac de couchage que j’ai testé était en taille régular, avec une longueur de 198 cm et une largeur aux épaules de 80 cm, et j’avoue m’être senti un peu à l’étroit avec mes 1m85. Si vous faites plus d’1m80 optez pour la version longue afin d’être à l’aise et ne pas vous sentir trop engoncé.

J’ai pu mettre à l’épreuve la tenue à l’humidité du sac de couchage lors d’une nuit bien arrosée et ventée avec une forte humidité à l’intérieur de la tente, le sac se comporte bien dans ses conditions. Le traitement déperlant protège bien et l’humidité reste à l’extérieur du duvet. J’ai voulu pousser le test en exposant le sac à de l’eau stagnante pendant 6 minutes. Celle-ci n’a pas pénétré, du moins je n’ai pas eu la patience d’attendre que celle-ci commence à pénétrer, ce qui est un point très positif pour ce sac de couchage. Le tissu est humide sur l’extérieur mais l’eau ne s’infiltre pas.

  • 90%
    Qualité de fabrication - 90%
  • 75%
    Ergonomie - 75%
  • 75%
    Thermicité - 75%
  • 80%
    Confort - 80%
  • 90%
    Poids - 90%
  • 90%
    Volume - 90%
83%

Mon avis

Le lamina 35 de Moutain Hardwear est un bon sac de couchage 2/3 saisons. Le produit a su me convaincre alors que je testais pour la première fois le garnissage synthétique, c’est un bon sac de couchage pour les randonneurs qui veulent avant tout optimiser le poids tout en voulant se protéger de l’humidité.

Sending
Your rating:
User Rating 0% (0 votes)
Verdict
Points forts
  • Bonne résistance à l’humidité
  • Bon rapport poids/chaleur
  • Légereté
Points faibles
  • Aucun

1 × cinq =

Sending
Your rating: