Test sac de couchage Sea To Summit Trek I

Test du sac de couchage rectangulaire Sea To Summit Trek I (+5°C/0°C/-15°C) lors d’un trek de deux semaines dans les Highlands. Un sac qui offre un grand confort avec son pied carré et de la modularité avec ses deux fermetures éclaires.


Caractéristiques du produit testé

  • Type produit testé : Sacs de couchage
  • Composition : Tissu extérieur : Polyamide 2D Permashell 33 Deniers, tissu respirant et déperlant. Tissu intérieur : Polyamide Taffetas, 38 g/m
  • Description : Sac de couchage unisexe rectangulaire
  • Saisonnalité: 2 saisons
  • Genre: Mixte
  • Garnissage : Ultra-dry Down cuin 650+ 85/15, 350g de duvet de canard européen en Regular
  • Volume compressé: 5,1 L
  • Couleurs: Noir et orange
  • Garantie: 2 ans
  • Entretien: nc
  • Prix: 260 €

Conditions du test

  • Lieux du test: Highlands en Ecosse
  • Activités: Randonnée
  • Ecosystème: Montagne

Empreinte écologique

  • Lieu de fabrication: Chine
  • Produit recyclé: Non
  • Emballage recyclable: Non
  • Produit recyclable: Non

Sac de couchage Sea To Summit Trek I

Test sur le terrain du sac de couchage Sea To Summit Trek I

Le Trek I est un modèle faisant partie de la série Trek Series de la marque Sea To Summit. Cette gamme de sacs de couchage rectangulaires regroupe trois duvets, le Trek I (+5°C/830g), le Trek II (-1°C/1045g) et le Trek III (-5°C/1255g). J’ai testé le sac de couchage Trek I durant deux semaines sur le Cape Wrath Trail dans les Highlands écossaises, avec 3 nuits sous tentes, 9 dans des abris et 2 nuits en gîte, avec un matelas autogonflant court (120×2,5 cm). La température a varié entre 10 et 15°C, soit au-dessus de la température de confort du sac de couchage qui est de 5°C.

Sac decouchage Sea To Summit Trek I

Le sac est livré avec une grande housse de rangement, une housse de compression imperméable en Codura (comme les sacs étanches Drysac de la même marque), ainsi qu’une housse en coton pour le lavage. D’un volume de 5,1 litres, la housse de compression se compresse bien, en serrant au maximum, on obtient un cylindre de 17×25 cm.

Le gonflant du sac est au rendez-vous. Mais il est lent. Avec le tissage haute densité du sac de couchage, qui évite la perte des plumes, le duvet met du temps à se gonfler. L’air a du mal à passer à travers le tissu dense. S’il suffit d’attendre pour qu’il prenne forme, lorsqu’il s’agit de le ranger, c’est un peu plus embêtant. Il se gonfle comme une bouée au fure et à mesure qu’on le rentre dans la housse (voir la photo).

Sac decouchage Sea To Summit Trek I

Le tissu extérieur déperlant combiné au duvet traité Ultra-Dry Down permet d’avoir une bonne résistance face à l’humidité. Ce qui est souvent le reproche que l’on peut faire aux sacs de couchage en plume comparés à ceux en synthétique. Ayant dormi principalement dans des abris durant le trek, je n’ai pas eu de souci d’humidité. Pour voir ce qu’il en est en matière de déperlance, je l’ai du coup mis sous la douche. Bilan, l’eau s’écoule correctement sur le sac.

Le Trek I est équipé de deux fermetures éclaires munies chacune de deux zips. La première est située sur presque toutes la longueur du sac de couchage, s’arrêtant un peu avant les pieds. La seconde commence là où la première s’arrête et se poursuit en faisant le tour des pieds. Une fermeture qui fait le tour du sac de couchage permet de le moduler en mode couette. Dans le cas présent, l’intérêt d’en avoir ajouté une seconde, c’est qu’il est du coup possible d’aérer le sac là où l’on veut. Soit qu’aux pieds, soit qu’aux jambes, soit qu’au niveau de l’épaule, ou de faire des combinaisons… Par contre, la jonction des deux fermetures éclaire n’est pas des plus optimales, il est difficile de les manœuvrer sur cette partie lorsque l’on souhaite passer en mode couette (ou repasser en mode sac).

Sac decouchage Sea To Summit Trek I

Les 350 grammes de duvet sont de bonne qualité (Ultra-dry Down cuin 650+ 85/15), et lui assurant une isolation performante. Je l’ai utilisé avec un matelas autogonflant de 120 cm de long et 2,5 cm d’épaisseur et je n’ai jamais eu froid. Un bourrelet de protection anti-froid est situé tout le long du zip et un bouton permet de verrouiller la fermeture éclair. Même si je n’ai pas eu l’occasion de l’essayer sous des températures au-delà de ses performances, j’étais toujours loin d’avoir froid.

Sac decouchage Sea To Summit Trek I

La grande particularité de ce sac de couchage, c’est sa forme rectangulaire, comme les sacs de camping. Ainsi Sea To Summit répond à la problématique de l’étroitesse que peuvent parfois souffrir les sacs de couchage de forme sarcophage. Il offre ainsi une plus grande liberté de mouvement au dormeur. Il est possible de se retourner dans le sac et non avec le sac, comme c’est souvent le cas. Même la capuche a été étudiée pour cela. Elle est plate ! Lorsqu’il fait plus de 10°C, on n’a généralement pas besoin de capuche, il ne fait pas suffisamment froid. Ce qui a été mon cas durant ce trek. Mais si la température baisse, il suffit de serrer le cordon pour que la capuche vienne épouser la forme de sa tête.

Sac decouchage Sea To Summit Trek I

 

  • 80%
    Qualité de fabrication - 80%
  • 80%
    Ergonomie - 80%
  • 70%
    Thermicité - 70%
  • 90%
    Confort - 90%
  • 65%
    Poids - 65%
  • 65%
    Volume - 65%
64%

Mon avis

Le Sea To Summit Trek I est un sac de couchage polyvalent et modulable. Sa forme rectangulaire, rare pour un sac de randonnée, séduira ceux qui se sentent à l’étroit dans les sacs de type sarcophage.

Sending
Your rating:
User Rating 0% (0 votes)
A propos de l'auteur

Voici quelques années, je me suis échappé d'une vie qu'il faut souvent suivre au pas... Aujourd'hui je déborde d'énergie que je dépense dans la marche afin de parcourir des milliers de kilomètres pour découvrir les merveilles de la nature. Mes terrains de jeux préférés étant les montagnes et les zones désertiques, là où poussent le...



http://www.dubuis.net

dix-neuf + dix-huit =

Sending
Your rating:

Bivouac Location : louez votre matériel outdoor