Test sac de couchage Wilsa Down Ultra Light 300

Activité : Randonnée Ski de Randonnée  | 
Test du sac de couchage Wilsa Down Ultra Light 300 dans un climat chaud et humide au Costa Rica et froid et sec en montagne dans les Ecrins. Avis après 17 jours d'utilisation.


Caractéristiques du produit testé

  • Type produit testé : Sacs de couchage
  • Composition : NYLON 380 T – intérieur : NYLON 380 T
  • Description : Coupe momie - demi-zip frontal avec rabat sous fermeture – collerette – capuche ajustable avec cordon de serrage – sac de compression inclus- housse de stockage
  • Saisonnalité: 2 saisons
  • Genre: Homme
  • Garnissage : 300g : 90% duvet d’oie blanc (700 CUIN 300 g/m²)
  • Température confort (norme européenne EN135378) : Confort : +6°C
  • Température limite confort (norme européenne EN135378) : Limite confort : 0°C
  • Température extreme confort (norme européenne EN135378) : Extrême confort : -11°C
  • Tailles disponibles du produit: 210 cm x 80 cm
  • Volume compressé: 4 litres
  • Poids (donnée fabricant): 600 g
  • Poids (produit pesé par le testeur): 645 g
  • Couleurs: Noir
  • Garantie: Nc
  • Entretien: Nc
  • Prix: 199 €

Conditions du test

  • Lieux du test: Costa Rica et massif des Ecrins
  • Ecosystème: Campagne, Forêt, Montagne
  • Durée du test (nombre de jours): 17 jours
  • Conditions météorologiques: Températures nocturnes jusqu’à 10°C au Costa Rica -3°C dans les Ecrins Nuits en extérieur au Costa Rica, camion et refuges non chauffés dans les Ecrins

Empreinte écologique

  • Lieu de fabrication: France
  • Produit recyclé: NSP
  • Emballage recyclable: Oui
  • Produit recyclable: En partie
  • Récupération par le fabricant: NSP

 

Test du sac de couchage Wilsa Down Ultra Light 300

La collection Down Ultralite de Wilsa est composée de 2 modèles de sac de couchage en duvet d’oie. Les modèles sont : Ultra 150 avec une température de confort de 6°C, Ultra 300 avec une température de confort de  0°C . C’est ce deuxième modèle que j’ai pu tester au Costa Rica et dans les Ecrins.
Avec sa diversité de géographique le Costa Rica à la particularité d’avoir des climats très différents entre les hauteurs de la cordillère de Talamanca qui culmine à plus de 3820 m et ses côtes Pacifique et Caraïbes bien ensoleillées et parfois bien arrosées. Au vu de mon programme pour ces 15 jours il me fallait un sac de couchage qui me permette d’alterner entre ces différents climats où souvent les nuits se passent à l’extérieur dans des hamacs ! Ou dans des hôtels/lodges non chauffés.

Le sac de couchage est livré avec une housse de stockage, cette housse est indispensable pour tous les sacs garnis en duvet, car elle permet de laisser respirer le sac lorsqu’il n’est pas utilisé. Ce qui m’a tout de suite impressionné c’est le peu de volume que prends le sac une fois celui-ci rangé dans sa housse de compression. De quoi optimiser largement le sac. Le sac de compression est on ne peut plus simple, un sac assez fin et un cordon de serrage, point de sangles latérales comme on trouve sur des sacs de couchage de plus gros volume.
J’avoue que j’attendais avec impatience de le tester sur le terrain. En effet, par le passé j’ai eu de mauvaises expériences avec des sacs de couchage peu volumineux mais avec des températures de confort annoncées assez fantaisistes…
La finition est exemplaire ! On sent clairement qu’on a un produit de grande qualité entre les mains ! Le garnissage est uniforme et compartimenté. Les matériaux extérieurs et intérieurs sont identiques, très confortables et doux. Un plus non négligeable quand le soir venu il faut se glisser dedans.
La collerette intérieure flottante est un petit plus qui permet également de maintenir la chaleur à l’intérieur. On peut noter la présence de bourrelets anti froids au niveau du zip et au bord, afin de maintenir une étanchéité optimale et limiter les échanges intérieurs et extérieurs.
Un petit plus non négligeable que propose Wilsa, se sont les parties rugueuses des scratchs qui sont protégées quand elles ne sont pas utilisées. Ce qui évite tout accros avec les vêtements laineux ou tout simplement la peau.
Le Down Ultra Lite 300 est pourvu d’un demi-zip frontal, personnellement j’aurais préféré un zip sur toute la longueur du sac de couchage, car cela permet d’augmenter les plages d’utilisation en ouvrant le sac et en s’en servant comme une couette. En effet au Costa Rica j’ai eu de grosse variation de température au niveau des nuits. Sur la côte, c’est rarement descendus en dessous de 15 °C et pour cette température le sac de couchage s’est trouvé être trop chaud.
Afin de confirmer les températures du sac de couchage, j’ai poursuivi le test dans le massif des Ecrins au cours d’un week-end de ski de randonnée dans la vallée du Valgaudemare. La première nuit s’est déroulée en mode « bivouac » à l’intérieur d’un camion. Les températures sont descendues sous 0°C et j’étais partiellement habillé (pas de pantalon, mais polaire et bonnet). Le sac de couchage a tenu toutes ses promesses ! A aucun moment je n’ai eu froid ! Contrairement à mon compagnon d’infortune du moment, qui lui était équipé d’un sac de couchage garni en synthétique. La seconde nuit en refuge pour des températures comprises entre 0°C et 10°C, j’ai donc pu dormir en sous vêtement sans inquiétude.
Le volume mesuré du sac de couchage dans le sac de compression est d’environ 4 litres.
  • 90%
    Qualité de fabrication - 90%
  • 80%
    Ergonomie - 80%
  • 90%
    Thermicité - 90%
  • 90%
    Confort - 90%
  • 75%
    Poids - 75%
  • 80%
    Volume - 80%
84%

Mon avis

Le sac de couchage Wilsa Down Ultra Light 300 est un produit de grande qualité dans un volume minimal pour une thermicité intéressante. Toutes ces caractéristiques en font un produit de choix pour des itinérances en autonomie complète où la recherche de l’optimisation du poids et du volume est primordiale. A privilégier pour les conditions estivales et en moyenne montagne afin de rester dans la plage de températures du sac.
 

Sending
Your rating:
User Rating 0% (0 votes)
Verdict
Points forts
  • Qualité de fabrication
  • Protection des scratchs
  • Possibilité de se faire un oreiller
  • Poids
  • Volume
Points faibles
  • demi zip seulement


auriandig
A propos de l'auteur

C'est toujours difficile de se présenter... Grand brun, yeux bleux... Bon ok moyen brun futur chauve ça me correspond mieux !!! ^^ Sinon je pratique pas mal de sport en général. Course à pied, rando, vtt... Et surtout une passion pôur les randonnées au long cours depuis 2007 avec une première expérience autour du Mont Blanc. Depuis j'ai ...



http://www.viaterra.fr

un × cinq =

Sending
Your rating: