Test softshell Columbia Zonafield

Activité : Randonnée  | 
Test de la softshell Columbia Zonafield. Une veste haut de gamme, coupe-vent et résistante à l’eau, destinée aux aventures hivernales du fait de sa technologie Omni-Heat™ Reflective. Mon avis après un trek en itinérance au Chili et des randos dans les Vosges où elle ne m’a pas beaucoup quitté.


Caractéristiques du produit testé

  • Type produit testé : Vestes softshell et polaires
  • Composition : Stretch Max 90 % polyester / 10 % élasthanne - Doublure : Omni-Heat™ Reflective Microtex DP 100 % polyester - Isolation : Microtemp XF II 100 % polyester, 60 g
  • Description : Longueur centrale du dos : 71,1 cm/28 Fonctionnalités : coupe-vent, résistante à l’eau, capuche fixe réglable, protège-menton, zip d’aération sous les bras, poche poitrine zippée - poches chauffe-mains zippées - poignets réglables - ourlet avec cordon de serrage - pan arrière plus long
  • Saisonnalité: 2 saisons
  • Genre: Homme
  • Technologies : Omni-Heat™ Reflective
  • Tailles disponibles du produit: S à XXL
  • Poids (donnée fabricant): 685 g
  • Poids (produit pesé par le testeur): 660 gr en M
  • Couleurs: hyper blue, noir
  • Garantie: Voir sur le site Columbia pour plus d'infos
  • Entretien: Voir sur le site Columbia pour plus d'infos
  • Prix: 199,95 €

Conditions du test

  • Lieux du test: Chili (Patagonie); Vosges
  • Activités: Randonnée
  • Ecosystème: Littoral, Montagne
  • Durée du test (nombre de jours): 11 jours
  • Conditions météorologiques: soleil, vent, fortes pluies ; températures entre 0 et 12°.

Empreinte écologique

  • Lieu de fabrication: Chine
  • Produit recyclé: Non
  • Emballage recyclable: Oui
  • Produit recyclable: NSP
  • Récupération par le fabricant: Oui
  • Politique et engagements environnementaux de la marque: https://www.columbiasportswear.fr/FR/corporate-responsability

Test de la softshell Columbia Zonafield sur le terrain

La nouvelle veste softshell Columbia Zonafield est dotée de la technologie Omni-Heat™ Reflective de chaleur réfléchissante. Columbia la met en œuvre dans tous ses produits destinés à une utilisation hivernale, depuis les gants jusqu’au sac de couchage en passant par les sous-vêtements. Associée à un tissu extérieur triple épaisseur, fait-elle de la Zonafield l’arme absolue lorsque le thermomètre chute ?

La softshell a d’abord été testée durant un trek itinérant de cinq jours en Patagonie chilienne, dans le parc national des Torres del Paine, à l’extrémité sud du pays. En ce début octobre, c’est-à-dire le commencement du printemps dans l’hémisphère sud, les températures ont rarement dépassé les 5-7°. Sans aucune pluie, le trek a connu tantôt un ciel très couvert tantôt un beau soleil, avec la plupart du temps un très fort vent. Autant dire que je n’ai pas souvent quitté la veste.

La Zonafield est taillée dans un tissu souple et doux au toucher, qui ne bruisse pas en marchant. Agréable à porter, elle est bien coupée avec une ligne agréable. La face arrière est plus longue pour couvrir les reins. Les poches sont raisonnablement grandes, y compris celle plaquée en poitrine. Par contre, les deux poches pour les mains sont difficilement accessibles quand on porte un sac à dos.

La protection coupe-vent est maximale. Dans les bourrasques, j’ai particulièrement bien apprécié le protège-menton qui remonte bien haut, et surtout le double réglage de la capuche. Pour l’ajuster au mieux, on peut à la fois resserrer la base du cou et le tour de tête pour ne plus offrir de prise d’air.

La respirabilité est très moyenne. Dès lors que la température monte, si l’on veut conserver la veste durant l’effort il faut assez vite faire jouer les aérations placés sous les bras. Au passage, j’ai regretté qu’elles ne puissent pas s’ouvrir par les deux extrémités mais seulement de bas en haut. En tout cas, elles sont larges et bien efficaces.

Omni-Heat™ Reflective Microtex DP 100 % polyester

La veste tient chaud, ou plutôt retient la chaleur. La doublure Omni-Heat™ Reflective, qui est mise en évidence avec son aspect argenté et brillant, tient ses promesses. J’en ai fait l’expérience notamment sur le glacier Grey. A l’exception de montées courtes et abruptes, on y progresse la plupart du temps à allure très modérée mais toujours dans une bise glacée. Et on y fait pas mal de stations immobiles pour admirer entre autres le bleu métallique de la glace vive des étroites et profondes failles. La preuve que le revêtement est efficace : j’ai parfois senti le froid sur les bras, car les manches ne sont dotées du système Omni-Heat™ Reflective. Ceci dit, lors des pauses par temps vraiment froid, une couche supplémentaire s’impose.

S’il n’a pas plu durant le trek, il n’en a pas été de même après. Dès le lendemain, j’ai été visité l’île de Chiloé. Remarquable pour ses maisons sur pilotis et ses paysages, elle m’a réservé des orages dont je me souviendrai. Rarement pareilles trombes d’eau se sont abattues sur moi ! Et plus d’une fois dans la journée, encore. Sous ces fortes pluies, le bleu de la veste est devenu beaucoup plus foncé. Du coup, j’ai cru devoir être trempé rapidement. Ça n’a pas été le cas. La veste n’est pas imperméable, et ne prétend pas l’être, mais résiste sacrément longtemps. En revanche, elle est plutôt longue à sécher.

Au retour, j’ai encore utilisé cette softshell durant deux longues journées de marche dans les Vosges. Là encore, en raison du climat froid et humide, je l’ai beaucoup portée, appréciant sa protection et son confort.

  • 85%
    Qualité de fabrication - 85%
  • 85%
    Confort - 85%
  • 70%
    Respirabilité - 70%
  • 85%
    Déperlance/Imperméabilité - 85%
  • 95%
    Coupe-vent - 95%
  • 90%
    Ergonomie - 90%
  • 90%
    Thermicité - 90%
  • 70%
    Poids - 70%
84%

Mon avis

La Columbia Zonafield est une softshell destinée en priorité aux activités outdoor durant les périodes hivernales, qui ne craint pas (trop) la pluie et encore moins le froid. Elle offre une excellente protection.

Sending
Your rating:
User Rating 0% (0 votes)
Verdict
Points forts
  • Confort
  • Protection contre la pluie et le froid
Points faibles
  • Compressibilité
  • Poids
wolff
A propos de l'auteur

Journaliste professionnel venant de la presse régionale, j'ai toujours aimé bouger. Au fil de mes pérégrinations, j'ai découvert le voyage à pied et à vélo, que j'apprécie énormément. Et plus j'en fait, plus j'en redemande !...



11 + 11 =

Sending
Your rating: