Test sous-vêtement Bandavej Half-zip Long Sleeve Mock Turtleneck

Test du sous-vêtement Bandavej Half-zip Long Sleeve Mock Turtleneck en laine mérinos. Une marque italienne qui utilise sa propre technologie brevetée qui associe la laine mérinos et le polypropylène. Test en pleine nature dans une haute cordillère du Pérou.


Caractéristiques du produit testé

  • Type produit testé : Sous-vêtements techniques
  • Composition : 48% laine Merinos superfine de 16.5 micron sur l’extérieur, 48% polypropylène sur l’intérieur, 4% Fibre élastomère
  • Description : Fermeture col zippé de 4 cm, quadruple coutures plates
  • Saisonnalité: 4 saisons
  • Genre: Homme
  • Technologies : Technologie brevetée à double couche
  • Couleurs: noir - blan - bleu - vert - fuchsia - mauve
  • Garantie: nc
  • Entretien: 30°c
  • Prix: 100 €

Conditions du test

  • Lieux du test: Cordillère Vilcanota au Pérou
  • Activités: Randonnée
  • Ecosystème: Montagne

Empreinte écologique

  • Lieu de fabrication: Italie
  • Produit recyclé: Non
  • Emballage recyclable: Non
  • Produit recyclable: Non

 

Sous-vêtement Bandavej Half-zip Long Sleeve Mock Turtleneck

Les sous-vêtements Bandavej ont été récompensés à l’ISPO AWARD 2014.

Test dans la Cordillère Vilcanota au Pérou

Bandavej utilise, pour ses sous-vêtements, une technologie brevetée à double couche. La laine extérieure est étroitement couplée à un polypropylène intérieur. Une fibre élastomère très mince relie les deux couches.

L’intérieur en polypropylène est hydrofuge et maintient la peau sèche en transmettant la transpiration à l’extérieur. Cette fibre est également hypoallergénique, antistatique et antibactérienne. L’extérieur en laine mérinos dispose d’un pouvoir isolant plus élevé que les autres matériaux et permet une évacuation de la chaleur. La laine est également très hydrophile. Entre les deux couches, se trouve un espace d’air thermique, une barrière isolante renforcée par le pouvoir isolant de laine.

Durant une semaine, j’ai testé ce sous-vêtement lors d’un trek dans la haute Cordillère de Vilcanota au Pérou entre 4000 et 5000 mètres d’altitude. Au premier abord, il a une coupe banale, elle est très simple, et de plus, il ne semble pas très agréable à porter (gratte-t-il ?). Mais après l’avoir porté quelque temps, je l’aime bien ! Même si sa coupe est simple, je la trouve sympa finalement et il ne gratte pas, bien au contraire, il est très agréable (côté intérieur) à porter.

A lire la conception de fabrication, on peut penser que l’on va se retrouver avec un sous-vêtement style « double chaussette », deux tissus qui glissent l’un sur l’autre. Mais pas du tout, il donne l’impression d’être constitué d’une seule pièce. Il faut vraiment y prêter attention pour voir qu’il est doublé.

C’est un haut que j’ai porté à même la peau quelquefois, mais plus généralement avec un t-shirt en dessous. Je le gardais à portée de main et dès que la température rafraichissée un peu ou lors des pauses, je l’enfilais. Avec sa coupe près du corps, ses manches longues et le fait qu’il descend bien bas, il offre une très bonne isolation thermique. Le gain de chaleur s’en ressent fortement.
Durant l’effort, il évacue suffisamment bien la chaleur pour ne pas avoir trop chaud. L’autorégulation de la température corporelle est bien assurée permettant de rester au sec.

Côté confort, comme on dit, il sait se faire oublier. Si les coutures sont fort visibles, elles sont en contrepartie ultraplates et ne gênent pas du tout, même aux épaules avec le frottement du sac. Grace à son élasticité, il laisse une grande liberté de mouvement, aucun souci pour faire des acrobaties.

En ce qui concerne la qualité de fabrication, il est de bonne manufacture. Je n’ai constaté aucune accroche ou couture qui aurait sauté. Lorsqu’on tire fort dessus, sur les manches par exemple, on voit qu’il est résistant et qu’il ne va pas s’abimer de si tôt.

Par contre, avec un tissu si high-tech, je n’ai pas osé le donner à une laverie (à l’étranger) ou le mettre en machine. Les recommandations de lavage sont d’ailleurs strictes, comme souvent pour des vêtements en laine, du coup, je préfère le laver à la main. A 100,00 euros le sous-vêtement, je n’ai pas envie de le voir rétrécir.

Vidéo de la marque sur son tissu innovant

  • 75%
    Qualité de fabrication - 75%
  • 80%
    Confort - 80%
  • 80%
    Thermicité - 80%
  • 75%
    Respirabilité - 75%
78%

Mon avis

En dehors de son nom à rallonge, le haut Bandavej Half-zip Long Sleeve Mock Turtleneck est une première et/ou seconde couche très performante. Idéal par temps froid et les activités dynamiques, il vous gardera au chaud et au sec !

Sending
Your rating:
User Rating 0% (0 votes)
A propos de l'auteur

Voici quelques années, je me suis échappé d'une vie qu'il faut souvent suivre au pas... Aujourd'hui je déborde d'énergie que je dépense dans la marche afin de parcourir des milliers de kilomètres pour découvrir les merveilles de la nature. Mes terrains de jeux préférés étant les montagnes et les zones désertiques, là où poussent le...



http://www.dubuis.net

17 − 14 =

Sending
Your rating: