Test tente Hilleberg Soulo

Test de la tente Hilleberg Soulo 1 place 4 saisons autoportante, censée devancer de la tête et des épaules ses concurrentes. A 785€ la tente, le pari de la marque est osé et mérite d’être vérifié sur le terrain. Test de 15 jours en altitude dans les conditions arides et souvent dantesques du désert d’Atacama, à cheval entre Chili et Argentine.


Caractéristiques du produit testé

  • Type produit testé : Tentes
  • Double toit : Nylon ripstop triplement enduit de silicone sur chaque face, traité anti UV - 30 Deniers - Résistance à la déchirure 12 kg - Poids 49g/m²
  • Toile intérieure : Nylon Ripstop 30 deniers - Poids 35g/m²
  • Tapis de sol : Nylon triplement enduit de Polyurethane - 70 deniers - Poids 90g/m²
  • Description : double-toit, autoportante, 1 entrée latérale, 1 abside - Arceaux Dac Featherlite NSL, 9 mm - Curseurs : YKK - Imperméabilité du double-toit: 3000mm Schrember - Imperméabilité du sol: 5000 mm
  • Saisonnalité: 4 saisons
  • Capacité : 1 personne
  • Dimension: Dimensions intérieures (L x l x H): 220 x 105 x 95cm - Dimensions emballée : 43 cm x 15 cm
  • Couleurs: rouge, vert ou sable
  • Garantie: Légale (2 ans en France)
  • Entretien: NC
  • Prix: 785 €

Conditions du test

  • Lieux du test: Désert d’Atacama chileno-argentin
  • Activités: Randonnée
  • Ecosystème: Campagne, Montagne

Empreinte écologique

  • Lieu de fabrication: Estonie
  • Produit recyclé: Non
  • Emballage recyclable: Oui
  • Produit recyclable: NSP

Hilleberg Soulo

Dimensions Hilleberg Soulo

La tente Hilleberg Soulo fait partie de la catégorie « Red label » de la marque, qui regroupe leurs tentes 4 saisons légères. Elle est présentée comme le parfait compromis pour une personne circulant en autonomie et pouvant rester de longues heures (journées) bloquée sous la tente en raison de mauvaises conditions.

La tente a été testée durant une expédition de 15 jours en altitude (deux fois 7 jours en autonomie), avec des nuits glaciales jusqu’à 6000m et des journées où il a pu faire très chaud sous la tente. Je n’ai pas emporté les sardines livrées avec la tente, préférant économiser du poids en privilégiant le haubanage de ma tente aux seuls cordons que j’arrime à de grosses pierres.

Test tente Hilleberg Soulo

Qualité de fabrication 10/10

La première chose qui frappe quand on déballe la Soulo, c’est l’extrême finesse du double toit. Ce tissu est un ripstop très fin et hyper résistant à la déchirure, comme il est facile de le constater en testant les échantillons livrés avec le catalogue de la marque. Le tapis de sol est en nylon 30 deniers triplement enduit. Les 3 trois arceaux de 9 mm n DAC featherlite inspirent plutôt confiance et sont livrés avec un tronçon de réparation. Les sardines en forme de petites cornières sont légères et ont l’air solide. Elles ne conviendront toutefois pas à un usage en neige, où il faudra de plus grands modèles. L’ensemble est parfaitement fini et une étiquette indique le nom de la personne qui a fabriqué la tente.

Praticabilité 10/10

La plupart du temps, le premier contact que l’on a avec une tente c’est son portage. Avec ses 2,4 kg et son volume très compressible, la Soulo se fait légère et peu encombrante dans le sac à dos pour un modèle 4 saisons, ce qui est un premier bon point incontestable (sur la photo ci-dessous, la tente et les 3 arceaux sont dans le sac de rangement).

Le montage de la Soulo est très facile et peut (vraiment) se faire avec des gants. Une fois les trois arceaux positionnés dans les fourreaux de l’ensemble double toit-tapis de sol, on arrime les nombreuses cordelettes (il y en a 12 !) aux sardines ou à des pierres – à noter : six de ces points d’attaches sont de très solides boucles qui permettent de haubaner directement chaque arceau.

Après cela, il ne reste plus qu’à accrocher le double toit aux arceaux à l’aide des crochets et accrocher le petit chapiteau sommital si nécessaire. L’abside qui fait toute la longueur de la tente n’est pas très large, mais elle permet de ranger un gros sac à dos et des chaussures tout en laissant de l’espace pour cuisiner à l’abri en cas de mauvais temps. Assis au centre de la tente, une personne de 1,75m peut se tenir assise sans problème, même si 5 cm de plus en hauteur auraient été appréciés. L’accès à la chambre intérieure est parfait grâce à un panneau entièrement ouvrable en deux volets zippables.

Un de ces volets peut être utilisé uniquement avec sa surface moustiquaire en cas de temps chaud. La sensation d’espace est très agréable, notamment dû au fait que la surface au sol n’est pas rectangulaire et laisse une place assez large à la hauteur des hanches pour stocker quelques bricoles. Curieusement, l’ambiance intérieure ressort en rouge sur les photos mais la réalité est beaucoup plus douce et agréable, avec une lumière jaune et claire des plus sympathiques, quel que soit le temps à l’extérieur.

A noter qu’il est possible de détacher du double-toit tout ou partie de la tente afin de gagner un peu d’espace d’abside ou bien de se servir de la Soulo comme d’un abri mono-toit. A l’inverse, par temps chaud et sec, la tente peut être montée sans son double toit (pour ce faire il vous faudra tout de même dépenser 27 € pour le kit de support ou bien être bricoleur !).
Compte tenu de son espace intérieur, on peut imaginer être deux personnes dans la Soulo en cas d’urgence.

Tente Hilleberg Soulo

Résistance au vent 10/10

Durant ce test, j’ai pu goûter aux joies des terribles vents de l’Atacama qui peuvent souffler pendant des heures avec une grande violence. Bien arrimée, la Soulo s’est toujours montrée d’une rigidité incroyable grâce à ses trois arceaux et à ses nombreux points de haubanage. L’espace intérieur n’a quasiment pas été déformé par les rafales et la tente formait un ensemble très stable. La Soulo n’usurpe donc pas la réputation de la marque en matière de résistance et constitue un abri très sûr dans les pires conditions de vent.

Imperméabilité 9/10

Hormis quelques légères chutes de neige, je n’ai pu véritablement mettre à l’épreuve l’imperméabilité de la Soulo, mais si l’on considère que la Soulo est une tente 4 saisons conçue pour endurer de sales conditions et que son tapis de sol qui remonte assez haut bénéficie d’une triple enduction polyurethane, on peut imaginer que son imperméabilité la positionne dans la fourchette haute du marché.

Ventilation et isolation 7/10

Avec des températures relevées dans la tente allant de +32°c à -13°c pendant le test, j’ai toujours pu trouver une ventilation adéquate, même si, par grand froid, une inévitable condensation est souvent apparue sous forme d’une fine pellicule de glace au réveil à certains endroits. J’aurais aimé une petite fenêtre directement accessible depuis l’espace intérieur afin de corriger cela plus rapidement. Les possibilités de ventilation sont peu nombreuses mais assez efficaces : s’il fait chaud, le grand panneau latéral peut être laissé grand ouvert avec l’abside fermée, ce qui protège l’utilisateur tout en lui garantissant une aération maximale. Il est possible de ne laisser que la moustiquaire fermée ce qui laisse encore une bonne circulation de l’air. En cas de grand froid, on ferme les deux panneaux en ne laissant qu’une petite ouverture pour limiter la condensation. Enfin, le petit chapiteau externe de la tente permet d’ajuster la ventilation grâce à la petite fenêtre qui se trouve située en dessous et qui donne sur l’abside. Par beau temps, on aura tout intérêt à enlever ce chapiteau.

  • 100%
    Qualité de fabrication - 100%
  • 100%
    Ergonomie - 100%
  • 90%
    Imperméabilité - 90%
  • 100%
    Résistance au vent - 100%
  • 70%
    Ventilation - 70%
  • 70%
    Isolation - 70%
  • 70%
    Poids - 70%
  • 80%
    Volume - 80%
85%

Mon avis

Durant ce test, la Soulo d’Hilleberg a parfaitement rempli son rôle d’abri « bomb-proof ». Solide, légère et conviviale, elle s’adresse aux randonneurs/grimpeurs exigeants (et riches) n’aimant pas racheter souvent leur matériel et qui cherchent une tente indestructible et efficace en toutes conditions. En ce sens, elle constitue un excellent investissement et à ceux qui la trouveront trop chère, je laisse cette petite maxime pour avancer dans la réflexion : « Avez-vous les moyens d’acheter de la mauvaise qualité ? »

Tableau comparatif des tentes testées sur I-Trekkings.

Sending
Your rating:
User Rating 0% (0 votes)
A propos de l'auteur

Passionné par les Andes depuis presque 20 ans, j'y ai passé plusieurs mois à marcher et grimper et je m'y précipite dès que cela m'est possible. J'aime l'altitude et les paysages minéraux des hauts plateaux. Ma zone de prédilection est la Puna de Atacama, située à cheval sur le Nord-Ouest argentin et le Chili où l'on trouve la plus grande...



7 − 5 =

Sending
Your rating: