Test veste Cimalp X-Warm Flex Power Elbrouz 2



Cimalp, la marque 100% Drômoise conçoit depuis 1964 des vêtements et des accessoires dédiés à la pratique des sports de montagne comme le trail, l’escalade, l’alpinisme, la randonnée … Ayant fait le choix de ne faire que de la vente par internet, cette marque n’est pas très connue et propose donc des prix très attractifs. Spécialiste en son domaine, la marque a de nombreuses technologies brevetées.

Aujourd’hui, je vais vous faire découvrir une petite nouveauté de la marque, une seconde couche à capuche, la X-Warm Flex Power Elbrouz 2.

Conditions du test

  • Lieu : Corse, Calanques, Vallée de l’Arve
  • Durée : 3 semaines
  • Type d’usage : Randonnée, trail, escalade, chill en bord de mer …
  • Météo : soleil, couvert, et pluie (alors couplée avec une 3eme couche imperméable).
  • Température : entre 20°C et -2°C

Caractéristiques de la veste Cimalp X-Warm Flex Power Elbrouz 2

  • Matière : 94% de Polyester et 6% de Spandex
  • Structure du tissu : 3D Flex
  • Isolation : 220g/m²
  • Poids : 480g en taille M
  • Accessoires : 2 poches latérales, 1 poche pectorale, capuche, et passages du pouce.
  • Tailles : S au XXXL
  • Coloris : Noir, Rouge, Bleu, Orange, et Bronze, la couleur que j’ai choisie
  • Prix : 89,99€

Premières impressions

A l’ouverture de mon colis, la couleur bronze de la veste m’a d’emblée plu. Celle-ci correspond parfaitement à l’avis que je m’étais fait sur internet ; c’est de plus une couleur assez rare à trouver dans le commerce. Ca change du bleu, rouge ou noir, que l’on retrouve énormément en montagne.

Le taillant (Small pour moi) est parfait. Inutile de prendre une taille plus grande que d’habitude puisque cette veste est à utiliser en seconde couche. Les manches sont parfaitement taillées, ni trop longues lorsque l’on ne met pas le passe-pouce, ni trop courtes lorsqu’on décide de le mettre. Enfin, les fermetures glissent parfaitement.

Une fois la veste enfilée, on ressent immédiatement la chaleur. La veste est ultra confort, elle compresse le corps mais offre tout de même une liberté de mouvements exceptionnelle grâce à son élasticité. Le passe-pouce quant à lui est très bien ajusté, mais la finesse de la partie qui est dans la main laisse penser à une éventuelle fragilité.

Les finitions du produit sont top malgré une ou deux coutures mal finies, mais j’ai rapidement remédié à ce petit défaut avec un coup de ciseaux.

Test de la veste Cimalp X-Warm Flex Power Elbrouz 2

Qualité de fabrication

La veste a un aspect parfait. Idéalement pour la montagne, mais aussi pour la ville, son look passe- partout est un grand plus.  Le tissu intérieur est doux (semblable à de la polaire), et le tissu extérieur est plus rigide et résistant. Grâce à la technologie 3D Flex, cette veste ne dérange en rien dans les mouvements, que ce soit en randonnée ou bien même en escalade.

Les nombreux accessoires que l’on retrouve sur la veste sont très utiles et parfaitement conçus :

  • Les poches latérales sont grandes, on peut facilement y mettre un GPS, des jumelles …
  • La poche pectorale est elle aussi grande, on y rentre facilement un téléphone portable.
  • Le taillant de la veste procure une sensation de confort même lorsque les poches sont remplies. Il m’est arrivé de courir avec un téléphone, une carte, et une crème solaire dans les poches, et je n’ai pas ressenti le "rebond" de tout ce matériel. Cela est très agréable.
  • Les poches sont faites en "filet", ce qui permet certes de minimiser le poids de la veste, mais lorsque la veste est ouverte et que l’on voit ces "filets", cela n’est pas esthétique du tout.
  • Le passe-pouce quant à lui est super. Malgré une petite peur quant à la solidité du tissu entre le pouce et la main, celui-ci se révèle quand même ultra solide et n’a aucun signe d’usure. Mais le fabricant a malheureusement conçu la couture de la manche à l’intérieur de la paume de main, et cela fait une boursouflure qui peut procurer une petite douleur lorsque l’on porte une charge.

La capuche quant à elle est parfaite. Elle englobe très bien la tête et suit tous ses mouvements. Cela est rarement le cas sur des produits de type doudoune, pour lesquelles la capuche ne suit pas la tête dans ses mouvements latéraux. Malgré l’absence de zip de serrage, la capuche est parfaitement ajustée. Lorsque l’on monte la fermeture centrale de la veste jusqu’en haut, la capuche se resserre de manière significative autour de la tête.

Sur cette veste Cimalp, des renforts ont été mis en place sur les coudes ainsi que sur les épaules. Le but : apporter plus de solidité au produit, mais aussi plus de confort. Si l’on porte un sac à dos, les renforts permettront de ne pas avoir de détérioration du produit à cause du frottement des bretelles, mais aussi d’avoir un confort supplémentaire puisque les renforts sont légèrement plus épais que les autres parties de la veste. Pour ce qui est des coudes, c’est la même chose.
Ces renforts sont très efficaces. Lors d’une sortie escalade j’ai fortement frotté un coude sur le calcaire des calanques, et le renfort est ressorti comme neuf de cette maltraitance.

Respirabilité

A la grande différence d’une veste Softhell, cette veste seconde couche Cimalp n’est pas imperméable et n’est pas coupe-vent. Elle s’apparente plus à une simple doudoune, mais offre une solidité puis importante et un entretien plus facile. Cette différence permet aussi à la veste de garder sa respirabilité. Celle-ci m’a même étonnamment étonné. Malgré l’apport thermique de la veste et son épaisseur, la sueur n’a aucun souci à passer à travers le tissu.

Mais cette respirabilité a une limite. Lors d’une journée randonnée en Corse, au milieu des Aiguilles de Bavella, je me suis rendu compte, une fois arrivé au parking, qu’une tÄche de sueur s’était formée dans mon dos, sous mon sac à dos. Heureusement, cette tâche est partie très facilement dès le premier lavage à la machine. Cela n’est pas du à la respirabilité de la veste, mais du sac a dos. Tout de même, cela m’a bien montré que la veste tâchait "fortement" avec la transpiration.

Coupe-vent

Non, cette veste n’a aucun effet coupe-vent ou imperméable, car ce n’est pas une Softshell mais une seconde couche thermique. Malgré cela, sa rigidité, sa capuche ultra-compressible, et sa fermeture jusqu’au nez apportent une sensation de confort ultime lorsque l’on se retrouve exposé au vent (s’il n’est pas trop fort ou trop froid).

Cela permet aussi à cette veste de sécher très vite, en moins de 2h.

Thermicité

La veste étant vendue comme une seconde couche thermique, je m’attendais donc à une thermicité importante, et cela est bien le cas.
Lors de soirées au col de Bavella dans la brume avec une température avoisinant les 5°C, de nuit sur la plage où les vents et l’humidité refroidissaient notre corps, cette veste m’a réchauffé dans toutes les situations. Celle-ci m’a toujours suffit à ne pas avoir froid, et même à avoir chaud.

La chaleur est très bien contenue dans la veste, il n’y a aucun passage (comme le bas du ventre, le dos, les manches….) dans lequel l’air peut s’introduire.
Même lors d’une sortie escalade en haute montagne, l’air n’a jamais réussi à s’infiltrer malgré les mouvements amples que me demandait cette pratique.

Verdict

Points forts

  • Thermicité
  • Confort
  • Facilité d’entretien

Points faibles

  • Marquage à la transpiration
  • Couture dans la paume de la main

La veste Cimalp X-Warm Flex Power Elbrouz 2 est une veste thermique idéale pour la pratique d’activités outdoor, mais aussi pour se balader simplement en ville. Son look passe-partout, son confort, et ses accessoires font d’elle une veste parfaite pour les aventuriers à la découverte du monde, quel que soit le sport pratiqué. Couplée avec une veste 3eme couche imperméable et coupe-vent, vous serez prêt à affronter toutes les conditions climatiques que vous trouverez sur les sentiers…

A propos de l'auteur

Jeune accompagnateur en Montagne situé dans la Vallée de Chamonix, je suis passionné de montagne et tous genre : Randonnée, Trail, Ski de randonnée, et parapente depuis peu ......



http://www.randevasion.com

trois + dix =