Test veste Mc Kinley Smooth Shield

Test de la softshell Mc Kinley Smooth Shield - Comparatif de vestes softshell


Conditions du test :

  • Lieu du test : Chartreuse – Vietnam – Hoggar (Algérie)
  • Activités : randonnée pédestre – randonnée raquettes
  • Nombre de jour : deux semaines au total
  • Type de terrain : montagne – désert – jungle

Descriptif :

  • 3 couches contrecollées
  • Tissu extérieur : Polyesther – élasthane
  • Tissue intérieur : 100% Polyester en stretch
  • Windprotector 3000mm / 300gr/24h
  • Taille : M à XXL
  • Colori : noir
  • Poids : nc
  • Prix : 79,95 €

Qualités :

  • Thermicité : 4
  • Déperlance : 2
  • Coupe-vent : 5
  • Respirabilité : 3

Points forts :

  • Rapport qualité/prix
  • Thermicité

Points faibles :

  • Manque de souplesse de la veste
  • Déperlance

Avis général :

Veste qui manque un peu de souplesse mais qui a plus d’un atout pour elle. On apprécie le serrage des poignets par velcro et le serrage de la taille par cordon (un peu petit quand même).

La Smooth Shield propose de nombreuses poches de rangement : deux latérales, une frontale et une sur l’avant-bras.

La veste est chaude. Dommage qu’il n’y ait pas de capuche ni de protection du menton. Trop chaude pour les loisirs actifs telle que le ski de randonnée ou la raquettes intenses, elle peut remplacer une polaire en climat tempéré et chaud. A utiliser plutôt dans le cas d’activités peu intenses ou en conditions de froid. Elle dispose de zips étanches sur le devant du corps mais ses résultats au test de déperlance sont moyens.

Une veste certes moins techniques que la plupart des modèles testés mais d’un très bon rapport qualité-prix.

Utilisations recommandées : randonnées, trekkings et raquettes hivernaux ou pour les demi-saisons.

Site internet : www.intersport.fr

A propos de l'auteur

Fondateur d'I-Trekkings et des blogs I-Voyages et My Wildlife, j'apprécie le rythme lent de la marche et des activités outdoor non motorisés pour découvrir des territoires montagneux et désertiques et rencontrer l...



https://www.gregoryrohart.com

seize − douze =