Test veste Patagonia Nano Puff Jacket

Test de la veste Patagonia Nano Puff Jacket lors de randonnées en Islande. 7 jours de test dans des conditions météorologiques très changeantes : pluie, neige, vent, et des températures descendant jusqu'à 2°C. Un vrai test terrain !


Caractéristiques du produit testé

  • Type produit testé : Doudounes
  • Composition : Polyester ripstop recyclé, traité avec apprêt déperlant durable DWR Deluge.
  • Description : Tissu : 100% polyester recyclé, 34-g, 15 deniers - Doublure : 100% polyester recyclé, 47-g, 22 deniers - Tissu extérieur et doublure traités avec apprêt déperlant durable DWR Deluge - Poches zippées : deux chauffe-mains, une poche poitrine intérieure (qui sert de sac de rangement à la veste) avec attache renforcée pour mousqueton. Cordon de serrage à double réglage à la base pour éviter au vent de pénétrer - Existe en modèle homme
  • Saisonnalité: 3 saisons
  • Genre: Femme
  • Garnissage : PrimaLoft® One, 60-g.
  • Couleurs: noir, rose, vert ou bleu
  • Garantie: Absolue. Voir sur le site de Patagonia pour plus d'infos
  • Entretien: Voir sur le site de Patagonia pour plus d'infos
  • Prix: 180,00 €

Conditions du test

  • Lieux du test: Islande, côte sud et haute terre
  • Activités: Randonnée
  • Ecosystème: Littoral, Montagne

Empreinte écologique

  • Lieu de fabrication: Vietnam
  • Produit recyclé: Oui
  • Emballage recyclable: Oui
  • Produit recyclable: Oui

 Patagonia Nano Puff Jacket

Test terrain en Islande

Patagonia propose plusieurs vestes isolantes, en synthétique ou en plume, avec ou sans capuche. Ces vestes sont les suivantes : Nano Puff Jacket (modèle testé), Nano puff Hoody, Ultralight Down Hoody et Ultralight Down Jacket. Patagonia a créé cette gamme dans un but multifonctionnel : pull over chaud pour les averses de printemps, parka de relais épurée dans des voies glacées et de couche intermédiaire isolante. Pour vérifier, je suis partie tester la Nano Puff Jacket en Primaloft (synthétique) en Islande, pays où il est possible d’avoir quatre saisons en une journée. Et le pays s’est parfaitement prêté au test : pluie froide suivie de grand soleil, le tout avec des températures allant de 5 à 12°C.

 Test de la veste en Islande

Aspect de la veste

La veste est de bonne facture. Elle a une bonne coupe, prêt du corps. Les couleurs disponibles sont les suivantes : noir, rose, vert ou bleu. Le bleu et le noir se porte parfaitement, je trouve par contre le rose un peu trop flashy. J’avais cependant le même préjugé sur la couleur verte. Or, c’est cette couleur que j’ai eu en test. Au final, on s’habitue facilement à la couleur, et on apprécie la note de bonne humeur qui y est lié. Un peu de couleur vive dans un pays en noir et blanc, c’est appréciable !
La veste semble solide d’apparence. Après une semaine d’utilisation intensive, elle est en parfaite état. Attention cependant, je pense que les coutures peuvent montrer quelques signes de faiblesse sur du long terme. D’ailleurs, après 5 jours d’utilisation, je remarque déjà quelques fils volages.

A noter que le polyester utilisé a été réalisé à partir de bouteilles de soda et de tissu recyclés.

Les zips sont globalement efficaces, notamment ceux des poches. Attention cependant, le zip central se bloque parfois en haut, au niveau du col, lorsqu’on le remonte. Il se bloque dans la partie sensée éviter le contact entre la peau et le métal. Il faut donc faire preuve de finesse.

Encore un petit détail qui peut s’avérer embêtant parfois. Les poches arrivent juste au niveau des sangles centrales de mon sac à dos : impossibilité donc de les utiliser lorsque je le porte!

Coté technique

J’ai pu tester la veste sous la pluie, et également sous une bruine typique islandaise. La veste est parfaitement coupée pour être portée sous une goretex : elle est assez courte au niveau du bas du dos, et donc cela évite de faire des plis sous la Gore-tex. Pas d’entrée d’air supplémentaire, pas d’inconfort.
Sous la bruine, la veste est également bien adaptée grâce à son traitement déperlant efficace. Elle garde toutes ces qualités thermiques même mouillées, contrairement à la plume. Au cours de la semaine, je n’ai eu froid qu’une seule fois avec la veste et la Gore-tex : au réveil après une nuit agitée en camping sous la pluie et sous le vent. Au matin, sous la pluie et avec des températures approchant les 2°, je n’ai pas réussi à me réchauffer avec ces habits, et je n’ai retrouvé qu’une bonne sensation après une demi heure dans un café. La veste présente donc ces limites : elle n’est pas adaptée pour des températures trop basses. Mais Patagonia ne la vend pas pour ces conditions là.

La veste coupe également bien du vent. De plus, il est possible de serrer la veste en bas avec des cordons de serrage. C’est assez pratique, surtout pour éviter que le vent ne s’infiltre par le bas.

Il est également possible de compresser la doudoune pour la ranger dans la poche intérieure. Cela permet de réduire considérablement la taille de la veste, et de la glisser n’importe ou ! Elle est très légère et peu encombrante. Son rapport chaleur apportée / poids et encombrement est très important !

Compressibilité au top !

  • 80%
    Qualité de fabrication - 80%
  • 70%
    Confort - 70%
  • 85%
    Thermicité - 85%
  • 90%
    Déperlance - 90%
  • 80%
    Respirabilité - 80%
  • 90%
    Poids - 90%
  • 90%
    Volume - 90%
84%

Mon avis

La veste Patagonia Nano Puff Jacket est une doudoune synthétique compressible et légère, dont l’apport thermique est suffisant pour des randonnées, des treks et des activités de montagne par température modérée.

Site internet du fabriquant : www.patagonia.com

Sending
Your rating:
User Rating 0% (0 votes)
A propos de l'auteur

J'ai eu la chance de faire de ma passion mon travail. Tous les matins, je suis contente d'aller travailler.  En même temps, mon travail consiste à vendre du rêve, et à emmener des petits groupes faire du chiens de traineau ou de la randonnée sur plusieurs jours ! Vous me trouverez plutôt dans les pays nordiques, du côté de la Finlande ou ...



13 + deux =

Sending
Your rating: