Test veste Quechua Forclaz Helium Rain Femme

Test de la veste Quechua Forclaz Helium Rain pendant un trek de 10 jours dans les iles Lofoten en Norvège. La météo nordique est connue pour être capricieuse. Elle fut pluvieuse, venteuse, parfois les deux deux en même temps avec de temps en temps des éclaircies. Un temps idéal pour tester la veste.


Caractéristiques du produit testé

  • Type produit testé : Vestes imperméables
  • Composition : Extérieur : 100% polyamide . Doublure : 100% polyester
  • Description : Propriétés : coupe-vent, imperméable, ultra respirante - Une poche frontale - Capuche réglable avec deux cordons de serrafe – Attrape pouce - Aération sous les bras
  • Saisonnalité: 3 saisons
  • Genre: Femme
  • Membrane : Non
  • Tailles disponibles du produit: du XS au XL
  • Poids (donnée fabricant): 173g
  • Poids (produit pesé par le testeur): 243g pesés en M
  • Couleurs: Rose
  • Garantie: 2 ans
  • Entretien: NC
  • Prix: 99 €

Conditions du test

  • Lieux du test: Iles Lofoten, Norvège
  • Activités: Randonnée
  • Ecosystème: Littoral, Montagne
  • Durée du test (nombre de jours): 14 jours
  • Conditions météorologiques: Vent, pluie, températures comprises entre 8°C et 15°C

Empreinte écologique

  • Lieu de fabrication: Chine
  • Produit recyclé: Non
  • Emballage recyclable: NSP
  • Produit recyclable: NSP
  • Récupération par le fabricant: Non

Quechua Forclaz Helium Rain

J’ai testé la taille M : je mesure 1m69 et pèse 61kg, la taille reçue était parfaitement ajustée. La veste Quechua Forclaz Helium Rain est annoncée imperméable, ultra-légère, ultra-compacte et ultra-respirante, voyons si elle tient ses promesses.

Sur le terrain

Mes premières impressions à la réception de la veste ont été très positives : une veste extrêmement légère et qui se compacte très bien, ce qui facilite le rangement dans les petits recoins du sac.

La veste a été testée dans les îles Lofoten en Norvège, 200km au Nord du cercle polaire, autrement dit, un climat idéal pour tester une hardshell. Et ça s’est vérifié sur le terrain puisque j’ai souvent essuyé des averses, plus ou moins longues et plus ou moins fortes.
Je vais d’abord passer en revu son aspect coupe-vent, son imperméabilité et pour finir par sa respirabilité.

Premier bon point, la veste Forclaz helium rain m’a surprise par son aspect coupe-vent, le vent était modéré mais lorsque les averses étaient accompagnées de vent, je me sentais toujours protégée. Compte-tenu de l’effort physique donné pendant le trek, je marche très souvent en t-shirt et dès lors je passais la veste, immédiatement les faibles rafales de vent ne m’atteignaient plus et n’avaient plus cette sensation de picotement sur les bras.

Passons à l’imperméabilité maintenant. Sous averses modérées, la veste est bien déperlante. En revanche sous pluie battante, la veste a tendance à s’alourdir un peu et véhicule une sensation de froid.
La capuche quant à elle possède l’inconvénient de sa qualité. Pratique, elle se règle – et se dérègle – très facilement grâce aux deux cordons de serrage. Le réglage de l’arrière est sommaire et juste par velcros. Du coup, elle se met rapidement, mais n’est pas parfaitement ajustée. Par pluie et fort vent, la capuche bouge et le visage est mouillé. De plus, il manque une vraie visière rigide permettant de protéger réellement les yeux et le visage de la pluie et du ruissellement.

Concernant la coupe, j’ai trouvé les manches un peu justes. Je marche avec des bâtons et sous la pluie, mise à part le serre-pousse en élastique qui permet d’éviter que la manche ne remonte, cela ne permet pas pour autant de protéger un partie des mains.

Quant aux marcheurs sans bâtons, vous ne pourrez pas non plus protéger vos mains dans vos poches puisque la veste ne dispose pas de poches latérales !

Je vais terminer par la dernière fonctionnalité de la veste, et non des moindres, la respirabilité.

La veste ne dispose que de deux petites aérations en mèche sous les bras. Que ce soit sous averses modérées ou pluie battante, j’ai personnellement trouvé la respirabilité plus que moyenne. Et cela m’a d’autant plus surpris que les températures aux Lofoten ne sont pas celles de la Provence Alpes Côte d’Azur. Je n’ai pas trouvé la respirabilité attendue qui me permette d’être à l’aise dans la veste lorsque j’étais en plein effort et dès que je m’en séparé, j’étais trempée… à l’intérieur et avais relativement chaud.

En somme la veste me permettait malgré tout de me protéger de la pluie mais avec un certain inconfort du fait de son manque de respirabilité lorsque j’étais vraiment dans l’effort.

Derniers accessoires, les bandes réfléchissantes pour les randonnées de nuits en bord de route.

  • 80%
    Qualité de fabrication - 80%
  • 60%
    Confort - 60%
  • 60%
    Ergonomie - 60%
  • 80%
    Coupe-vent - 80%
  • 40%
    Respirabilité - 40%
  • 70%
    Imperméabilité - 70%
  • 100%
    Poids - 100%
  • 100%
    Volume - 100%
74%

Mon avis

La veste Quechua Forclaz Helium Rain est une bonne veste imperméable d’appoint si l’on ne fournit pas un effort physique intense car sa respirabilité n’est pas son point fort. Elle est légère et reste agréable à porter sous averses légères. Malgré qu’elle ne soit pas parfaite, elle est d’un très bon rapport qualité/prix.

Rapport qualité/prix : 43/99*100 = 43,43

Sending
Your rating:
User Rating 0% (0 votes)
Verdict
Points forts
  • Coupe-vent efficace
  • Coupe près du corps
  • Légère et compact
Points faibles
  • Capuche sommaire
  • Peu respirante (aération trop petite)
  • Manque de poche


Nonnia
A propos de l'auteur

Toujours passionnée par les voyages, j’ai découvert le plaisir de la marche en Irlande, dans le Connemara et le Kerry. Se sont enchainés ensuite quelques belles destinations parsemées de randonnées à la journée. Aujourd’hui, je continue à découvrir le monde par le trek dan...



trois × cinq =

Sending
Your rating: