Test doudoune Mammut Ambler hooded jkt men

Test de la doudoune Mammut Ambler hooded jkt men dans le massif du Dovrefjell-Sunndasfjella (Norvège) par des températures entre -7°C et – 18°C. Quand le thermomètre plonge bien en deçà des 10°C sous zéro il n'y a guère que les duvets les plus qualitatifs qui permettent de rester au grand air. Avis.


Caractéristiques du produit testé

  • Type produit testé : Doudounes
  • Composition : Matière intérieure : Polyamide 100 % Pertex® Endurance microlight, 30 Deniers Matière extérieure : Polyamide 100 % soft Pertex® Endurance traité DWR, Duvet d'oie
  • Description : Doudoune coupe droite, à capuche fixe, ajustable. 2 poches intérieures Powermesh 2 poches latérales, 1 poche de poitrine Fermeture à scratch Cordon de réglage au niveau de la taille
  • Saisonnalité: 4 saisons
  • Genre: Homme
  • Garnissage : Duvet d'oie 90/10 (90 % duvet, 10 % plumettes, 750 cuin. Duvet éthique (Responsible Down Standard)
  • Couleurs: Noir (existe également en bleus)
  • Garantie: Légale (2 ans)
  • Entretien: nc
  • Prix: 480 €

Conditions du test

  • Lieux du test: Massif du Dovrefjell-Sunndasfjella (Norvège)
  • Activités: Raquettes à neige, Ski de randonnée nordique
  • Ecosystème: Montagne

Empreinte écologique

  • Lieu de fabrication: Chine
  • Produit recyclé: Non
  • Emballage recyclable: Non
  • Produit recyclable: Non

Premières impressions sur la doudoune Mammut Ambler hooded jkt men

Habitué au matériel technique d’alpinisme, Mammut s’essaie ici à produire une doudoune qu’il définit lui-même comme plus destinée au campement … dans des conditions de froid importantes. Au déballage la Mammut Ambler hooded jkt fait immédiatement montre du savoir faire de la marque. Les matériaux utilisés sont de toute première qualité (Pertex, zips YKK, duvet d’oie 750 cuins traités DWR), les finitions d’excellente facture. Le coloris, un classique dégradé de noir/anthracite, est sobre et fait ressortir l’écusson brodé de la marque, sur fond rouge. Les aficionados apprécieront. La doudoune est livrée avec deux pochettes de rangement : un grand filet pour un stockage non compressé et une pochette de transport. Une accessoirisation indéniablement haut de gamme.

Test veste Mammut Ambler Hooded JKT

La Mammut Ambler hooded jkt men sur le terrain

Il fait environ 15°C sous zéro, avec un vent léger de 2 Bft ; un petit – 20°C ressenti. A l’intérieur, au camp de base de Furuhaugli, aux portes du massif de Dovrefjell-Sunndasfjella (Norvège), les derniers préparatifs pour notre exploration nous occupent depuis tôt ce matin. Il est temps d’un break et d’une balade ornithologique dans la taïga de bouleaux avoisinante. T-shirt laine fin, polaire powerstrech en dessous, j’enfile la Ambler hooded.

Test doudoune Mammut Ambler Hooded JKT

La coupe tombe parfaitement. Elle est proche du corps sans être ajustée ce qui laisse amplitude de mouvement et latitude d’ajouter une couche thermique plus épaisse en dessous. La doudoune descend bas sur les reins, protégeant le bas du dos du froid mordant. Une minuscule boule de plume s’agite dans les branches hautes, une mésange lapone joue les acrobates. Je lève les jumelles aux yeux. La doudoune suit le mouvement et le silicone placé sur la partie inférieure garantit un parfait maintien.
Balade dans la taïga, rythme lent, pour repérer les rares espèces qui sont capables de survivre ici. L’activité n’est guère physique mais je reste « confort », comme dans une bulle douillette. Comme dans une bulle, mais pas engoncé – la Mammut Ambler hooded n’est pas particulièrement épaisse et pourtant j’ai chaud – ce qui signifie que le duvet d’oie est indéniablement de grande qualité.

 

Test doudoune Mammut Ambler Hooded JKT

 

Petite tâche rouge vif sur le front, flancs rayés et maculés de rouge également, une autre boule de duvet, le sizerin flammé, cherche sa nourriture au pied d’un genévrier. Cela fait bientôt une heure que je suis dehors, bras en l’air à scruter la nature avec mes jumelles. Pourtant, pas un brin d’air ne s’immisce entre mes moufles et la doudoune. Souple, douce, sans exercer le moindre serrage désagréable, la matière utilisée pour les poignets est parfaitement étanche à l’air ; remarquable !

Test Mammut Ambler Hooded Jtk

Le vent se lève un peu et finit forcément par refroidir. J’ajuste la capuche qui est parfaitement enveloppante et se règle assez simplement à l’aide d’un élastique. Bien que le col monte haut, c’est sans doute cette même capuche qui ne permet pas d’envisager un usage ultra-technique pour cette doudoune. Elle demeure en effet assez basique et ne permet pas d’envisager une protection intégrale du visage comme les modèles qui ne laisse découvert que l’espace occupé par le masque.

Retour d’exploration… après 8 jours sur les hauts plateaux de toundra, je retrouve avec bonheur mes petits oiseaux de la taïga pour quelques jours consacrés également au reconditionnement du matériel et à découvrir la vallée. La Ambler est de chaque sortie. – 12°C, chutes de neige ! Mais pas de crainte, le duvet de la Mammut est traité contre l’humidité et rien ne semble altérer ses propriétés. Une mésange charbonnière esquisse quelques notes sous un rayon de soleil fugace. Il est temps de rentrer. Rangée dans sa pochette, la doudoune rejoint le duffle bag, avant de nouvelles aventures.

Mammut Ambler Hooded jacket men

 

  • 90%
    Qualité de fabrication - 90%
  • 100%
    Confort - 100%
  • 75%
    Thermicité - 75%
  • 90%
    Déperlance - 90%
  • 100%
    Respirabilité - 100%
  • 90%
    Poids - 90%
  • 90%
    Volume - 90%
91%

Mon avis

La veste Ambler hooded de Mammut est une doudoune taillée pour les froids vifs, sans concession sur le confort. Vous vous y sentirez « douillets » au camp sans pour autant être limité dans vos mouvements. Une vraie réussite !

Sending
Your rating:
User Rating 0% (0 votes)
A propos de l'auteur

Mammifère omnivore, pogonotrope et dromomane....



16 + neuf =

Sending
Your rating: