Au pied de l’Eyjafjallajökull

Destination : Islande » Europe | Activité : Randonnée  | Agence : Terres d'Aventure 


L'éruption du volcan Eyjaföll du printemps 2010 a modifié le paysage entre les glaciers Eyjafjallajökull et Mýrdalsjökull. C'est le but de la randonnée dans la vallée glaciaire de Thórsmörk.
Posté le :


Carnet : Balades islandaises

En 4×4, nous remontons la vallée glaciaire de Thórsmörk (écrit aussi Þórsmörk – littéralement la forêt de Thor – encaissée au milieu de trois glaciers : Eyjafjallajökull, Mýrdalsjökull et Tindfjallajökull. Au cœur de la vallée, le fleuve Krossá creuse son lit et oblige le véhicule à traverser plusieurs gués.

Au départ de la randonnée vers Eyjaföll

Les couleurs d’automne apportent une note singulière à la végétation de mousses, bouleaux, fougères et myrtilles qui vivent encore dans la vallée malgré l’activité volcanique.

Pas très loin du refuge Básar, nous débutons notre randonnée après avoir avalé un bon pique-nique. Le ciel est limpide et il n’y a presque pas de vent. Autant en profiter !
A l’échelle des glaciers islandais, Tindfjallajökull est de petite taille avec seulement 19 km². Rapidement, nous ne prenons pas sa direction bien au contraire puisque notre randonnée journalière va nous conduire à l’opposé entre les glaciers Mýrdalsjökull et Eyjafjallajökull sur le chemin optionnel du trekking du Laugavegur entre Landmannalaugar et Skógar (entre 4 et 6 jours de marche).

Mýrdalsjökull, le glacier de la vallée du Marais, est lui bien plus vaste que celui de Tindfjallajökull avec ses 596 km². Bordé au nord par les montagnes de Fjallabak, je suis surpris par les très nombreuses langues glaciaires qui s’écoulent de la calotte principale : Krossárjökull, Tungnakvíslarjökull et Hrunajökull ne sont que quelques exemples sur lesquels nous avons de beaux points de vue.

Eyjafjallajökull est davantage connu du grand public depuis l’éruption du volcan Eyjaföll (la montagne des îles) au printemps 2010. Celui-là même qui bloqua l’espace aérien d’une grande partie de l’Europe pendant plusieurs semaines. L’éruption dura en réalité bien plus longtemps du 20 mars au 27 octobre 2010.

Eyjaföll

Notre itinéraire nous mène sur les lieux du nouveau paysage post-éruption entre les glaciers Mýrdalsjökull et Eyjafjallajökull sur le sommet du Magni, un des deux fils de Thor dans la mythologie. Le sentier de randonnée est en partie enseveli sous la lave. L’odeur de souffre est omniprésente. Móði, l’autre fils de Thor, est aussi né après l’éruption et se poste à côté de son frère. Autour de nous, le paysage est dantesque : à l’est la calotte glaciaire de Hrunajökull descend du Mýrdalsjökull, à l’ouest l’ Eyjafjallajökull et au sud les îles Vestmann se laissent timidement deviner. Partout, des fumerolles s’échappent du sol. A cause de la haute température et de la faible pression, l’eau bout près de la surface et apparaît sous forme de vapeur. Ce phénomène est appelé solfatare.
Il faut maintenant revenir par le même chemin et rejoindre le refuge Básar géré par l’association de randonneurs Outdoor Life Touring Club. 


Randonnée en Islande organisée par Terres d’Aventure, spécialiste des voyages et randonnées aux quatre coins du globe.

Grégory Rohart
A propos de l'auteur

Fondateur d'I-Trekkings et des blogs I-Voyages et My Wildlife, j'apprécie le rythme lent de la marche et des activités outdoor non motorisés pour découvrir des territoires montagneux et désertiques et rencontrer les populations locales. Je marche aussi bien seul, qu'entre amis ou avec des agences françaises ou locales.Ambassadeur Fujifilm...



https://www.gregoryrohart.com