Test bottes Kamik Alborg

Test des bottes grand froid Kamik Alborg pouvant être utilisées jusqu’à -50°C. Avis après une semaine de test dans le Jura où les températures sont descendues jusqu’à -10°C.


Caractéristiques du produit testé

  • Type produit testé : Chaussures Outdoor (randonnée, VTT, alpinisme, ski...)
  • Composition : Tige: 29 cm + cuir Nubuk - Chausson : amovible 8 mm Zylextra, 100% polyester, col neige
  • Saisonnalité: 4 saisons
  • Genre: Femme
  • Membrane : Non
  • Semelle : caoutchouc (Kamik SNOWGRIP Rubber)
  • Tailles disponibles du produit: 39 au 48 pour les hommes et 34,5 à 47 pour les femmes avec des demi-pointures
  • Poids (donnée fabricant): 1,8 kg la pire
  • Poids (produit pesé par le testeur): NC
  • Couleurs: noir, marron foncé ou marron clair
  • Garantie: 1 an (Voir sur le site de Kamik pour plus d'infos)
  • Entretien: Laver avec un produit pour cuit ( Voir sur le site de Kamik pour plus d'infos
  • Prix: 124,90 €

Conditions du test

  • Lieux du test: Jura Suisse
  • Activités: Randonnée
  • Ecosystème: Montagne
  • Durée du test (nombre de jours): 7 jours
  • Conditions météorologiques: Météo : du froid, de l’humidité et de la neige Températures : -10 à +5°C

Empreinte écologique

  • Lieu de fabrication: Inde
  • Produit recyclé: NSP
  • Emballage recyclable: NSP
  • Produit recyclable: Oui
  • Récupération par le fabricant: Oui
  • Politique et engagements environnementaux de la marque: https://www.kamik.com/b2c_int_en/sustainability/

J’ai testé les bottes grand froid Alborg de la marque Kamik. Ces chaussures sont conçues pour garder vos pieds le plus confortable possible lors des journées hivernales, où les températures descendent très fortement. Pour vérifier, je suis partie une semaine en itinérance dans le Jura Suisse, du côté de Mouthe, ville connue pour être la plus froide de France ! Et pour corser le tout, j’ai également dormi deux nuits consécutives en abris de fortune pour être sur de les pousser au maximum !

Kamik Alborg

La botte grand froid Alborg de la marque canadienne Kamik est un gage de confort et de chaleur. Vendue pour aller jusqu’à -50°C, elle permet d’évoluer dans la neige et dans des conditions hivernales poussées sans avoir peur de se geler les orteils. A base de cuir Nubuck imperméable, de couture étanches et de chaussons amovibles Zylextra, cette botte a du potentiel.
Kamik a également séduit un public avec le côté esthétique : fini les grosses chaussures, on est sur un modèle fin, élégant, discret et disponible en plusieurs coloris (noir, marron foncé ou marron clair pour les hommes, et marron foncé ou clair pour le modèle femme).

Enfin nous pouvons noter l’impact écologique de cette chaussure. Kamik s’inscrit dans une bonne démarche en recyclant au maximum, en baissant sa production de déchet et en ayant une production le plus local possible.

Confort et protection de la chaussure 3,5/5

Lorsqu’on met les bottes la première fois, on apprécie en premier lieu la facilité d’enfilage. Le pied rentre facilement notamment grâce à la fente large à l’avant du chausson et à l’ouverture dans la chaussure. La languette ne bouge pas car elle est fixée des deux côtés.
Les bottes sont plutôt légères, avec seulement 1,8kg la paire (contre 2,2kg pour des Caribou de la marque Sorel). On ne se sent pas lourd, on ne peine pas à avancer avec, même à la fin de la journée. Par contre elles sont très rigides, notamment à cause de la tige. On force sur l’avant de notre articulation pour plier la chaussure. A voir si avec le temps le cuir se détend un peu ou s’il reste rigide.

Niveau matière, le haut de la chaussure est en cuir nubuck (Le nubuck est une finition du cuir. Sa surface a été meulée ou grattée au papier de verre très fin. C’est pourquoi il revêt cette apparence veloutée et sa douceur au toucher) avec des coutures soudées et imperméables. Le bas de la botte est en polyester, avec une semelle caoutchouc. Il y a un pare-pierre qui fait un bandeau tout autour de la chaussure, et plus particulièrement à l’avant du pied. Résultat, notre pied est bien protégé, que ça soit au niveau de la cheville ou des orteils. Un petit détail relatif aux bottes en général, l’armature de la semelle n’est pas assez rigide pour tailler des marches dans une neige très dure et bien tassée, mais elle s’adapte parfaitement aux raquettes à neige.
Petite spécificité de ces chaussures, elles sont moins larges (d’environ 2cm à l’avant du pied pour la même pointure) que des Caribou de la marque Sorel. Les bottes sont donc plus adaptées pour faire de la raquette à neige, quelque soit le terrain de moyenne montagne (dévers, pentes raides en montée ou descente, neige profonde…) ou pour aller se promener en ville.

© Nicolas fragiacomo

Semelle 4,5/5

La semelle est en caoutchouc, elle accroche bien, notamment dans la neige fraiche ou tassée. Par contre, les bottes glissent sur la glace ou la neige verglacée. Il faut donc faire attention et ne pas marcher d’un pas trop sur au risque de finir sur les fesses. Au bout d’une semaine il n’y a pas le moindre signe d’usure, la moindre défaillance. Ceci dit, j’ai beaucoup marché avec des raquettes, donc je n’ai pas usé les semelles.

Maintien du pied et laçage 5/5

Le laçage est rapide avec des œillets larges en acier inoxydable, pratiques lorsque l’on porte des gants. Ils ne se défont pas, partent du bas de la cheville jusqu’en haut. On a donc un maintien du pied assez conséquent pour des bottes grand froid (tout est relatif comparé à des chaussures d’alpinisme).
On a l’habitude d’avoir beaucoup d’espace au niveau du pied dans les bottes grand froid (l’air étant un excellent isolant), et ce n’est pas le cas dans ce modèle de bottes. Ici, il y a l’espace nécessaire à une bonne paire de chaussettes, mais pas plus. On peut également ajuster cet espace grâce à une paire de semelle amovible fourni avec les bottes lors de l’achat. Par conséquent le pied est bien tenu dans la chaussure, il ne flotte pas. Il n’y a pas de zone de frottement, notamment au niveau du talon, ni de zone de pincement et on ne ressent aucune gène. Le chausson est très confortable, doux et agréable. Après une semaine de marche non stop avec, je n’ai aucune ampoule.

Imperméabilité / respirabilité 3/5

Les bottes Alborg sont très imperméables. On ne prend pas l’eau même lorsque l’on marche toute une semaine dans une neige de printemps bien mouillée, voire dans de vraies petites rivières. Comme dans toutes ces chaussures, le problème vient de la sudation. Une fois notre chausson mouillé à cause de notre transpiration, l’apport thermique est moindre. J’ai eu plusieurs fois froid au pied, alors que les chaussures sont vendues pour -50°C ! Dans le Jura Suisse, nous avons atteint les -10°C, guère plus. Alors comment ça se fait ?

A des températures plutôt élevées, nous transpirons beaucoup pendant l’effort, surtout dans des chaussures imperméables, donc étanches. A ce jour, malgré toutes les technologies (notamment la nouvel technologie Zylex, breveté par Kamik, qui nous offre un chausson en trois épaisseurs pour une meilleure évacuation de l’humidité vers l’extérieur), il est difficile de trouver une matière qui laisse complètement passer l’humidité, mais que dans un sens. Il est donc très important de bien faire sécher ces chaussures le soir, voir ede changer de paire de chaussettes le midi. La botte est bien adaptée au séchage : on peut enlever le chausson intérieur, ainsi que la semelle amovible. Et le tout sans difficulté pour les remettre le lendemain matin. Un réflex primordial à prendre pour ne pas avoir froid. Pendant la journée, il est également important de continuer à bouger, surtout l’après midi.

La semelle a également la particularité de rajouter une épaisseur entre notre pied et la neige. Si la température à un mètre du sol peut être élevée (rayonnement du soleil…), au niveau de la neige on peut atteindre des températures très froides (parfois jusqu’à 20°C d’écart !!). Il est donc important d’isoler au maximum notre pied du sol. Les bottes Kamik ont une bonne semelle épaisse (pour un poids de chaussure très léger) et on peut rajouter des semelles à l’intérieur de la chaussure. Un vrai plus !

 

© Nicolas fragiacomo

 

 

  • 90%
    Qualité de fabrication - 90%
  • 70%
    Confort - 70%
  • 70%
    Protection des pieds - 70%
  • 100%
    Maintien du pied - 100%
  • 90%
    Semelle - 90%
  • 60%
    Imperméabilité - 60%
  • 60%
    Respirabilité - 60%
  • 80%
    Poids - 80%
78%

Mon avis

Les bottes Alborg de la marque Kamik sont d’excellentes bottes pour faire de la raquette à neige ou se promener à pied. Elles sont confortables, faciles à mettre et à enlever et a un prix tout à fait acceptable. Il faut cependant noter la rigidité de la tige qui demande un effort supplémentaire lors de la randonnée, mais je pense que mes chaussures vont se faire au fil du temps.

Sending
Your rating:
User Rating 0% (0 votes)
Verdict
Avis après plusieurs mois

Points forts
  • La semelle amovible et le laçage qui permettent un maintien du pied optimal.
  • Le prix : tout à fait acceptable
  • La facilité de séchage de la chaussure
Points faibles
  • Chaussure très rigide
svety
A propos de l'auteur

J'ai eu la chance de faire de ma passion mon travail. Tous les matins, je suis contente d'aller travailler.  En même temps, mon travail consiste à vendre du rêve, et à emmener des petits groupes faire du chiens de traineau ou de la randonnée sur plusieurs jours ! Vous me trouverez plutôt dans les pays nordiques, du côté de la Finlande ou ...



Sending
Your rating: