Test veste Jack Wolfskin Supercharge Jacket Men

Test de la veste Jack Wolfskin Supercharge Jacket Men lors de 3 jours de ski de randonnée ainsi qu’une semaine dans les Highlands en Ecosse et 11 jours en Bretagne. Une veste softshell imperméable qui a essuyé la neige, la pluie et le vent. avis complet.


Caractéristiques du produit testé

  • Type produit testé : Vestes softshell et polaires
  • Composition : Texapore O2 Softshell Taslite - 50% Polyamide, 50% Polyester - Doublure: 100% Polyester
  • Description : Imperméabilité : 20 000 mm - Respirabilité : MVTR compris entre 15 000 et 20 000 g/m2/24h - Ouverture frontal par zip sur toute la longueur - zip de ventilation sous les bras - Pare-neige - cordons de réglage sur la capuche - protège-menton laminé - deux poches de hanche - réglage par Velcro® prédécoupé et laminé aux poignets - cordon de serrage réglable sur l'ourlet - scratch de fermeture pour ranger la capuche - ouverture pour écouteurs - deux poches intérieures - coude articulé - Existe en version femme
  • Saisonnalité: 3 saisons
  • Genre: Homme
  • Couleurs: Matisse blue - Woodruff green
  • Garantie: 2 ans
  • Entretien: NC
  • Prix: 340,00 €

Conditions du test

Empreinte écologique

  • Lieu de fabrication: Vietnam
  • Produit recyclé: Non
  • Emballage recyclable: NSP
  • Produit recyclable: NSP

Veste Jack Wolfskin Supercharge Jacket Men

Test sur le terrain

La veste Jack Woflskin Supercharge Jacket Men est dotée de la nouvelle technologie Texapore Softshell développée par la marque allemande à la patte de loup. Une technologie qui associe l’imperméabilité d’une hardshell à la respirabilité et au confort d’une softshell. Un matériau à la fois souple et résistant à l’usage. De quoi faire de cette veste une veste polyvalente à emporter dans son sac à dos ?

Veste Jack Wolfskin Supercharge Jacket Men

La veste a été testée dans deux conditions bien différentes par Axel003 et itrekkings : en ski de randonnée lors des descentes et des pauses sur les cols et les sommets ainsi qu’en randonnée en Bretagne sur le GR34 (plutôt en fond de sac) et dans les Highlands en Ecosse où elle a été utilisée quasiment systématiquement tant la météo a été pluvieuse et venteuse. C’est le modèle de couleur bleu qui a été testé. Un modèle sobre, joli qui en alliant deux bleus permet d’éviter de trop salir la veste.

Veste Jack Wolfskin Supercharge Jacket Men

Avec cette recherche de polyvalence, la veste Supercharge reste quand même il faut bien l’avouer très lourde. Plus de 850 grammes dans le fond du sac en Bretagne. C’est aussi lourd voire plus lourd qu’une veste légère imperméable additionnée à une polaire ou une doudoune.

Niveau confort, la veste est plus souple qu’une Gore-tex Pro Shell mais plus raide que la plupart des softshells non imperméables (justes déperlantes). Le tissu utilisé au niveau de la nuque, du menton et du cou est agréable, doux et donc ne gratte pas quand on ferme le zip fontal jusqu’en haut. Les barbus vont particulièrement apprécier. La veste est aussi assez bruyante à l’usage.

Côté organisation, la Supercharge dispose de deux larges poches sur le devant facilement accessibles même lorsqu’on porte un sac à dos. C’est pratique. La veste a aussi deux poches intérieures qui se ferment avec un zip. L’une d’entre-elle bénéficie d’un accès pour des écouteurs. La capuche se roule et tient en place grâce à une bande velcro. Aux poignets, le réglage se fait également par velcro, comme aujourd’hui sur la plupart des vestes, ce qui est assez pratique pour la mobilité des poignets. La qualité de fabrication est réussie.

La veste Jack Woflskin Supercharge Jacket Men est à l’épreuve du vent. Aucun ressenti n’est à déplorer, la protection est maximale. La protection contre le froid est plutôt efficace jusqu’à des températures négatives si l’on est en plein effort. Elle s’avère quand même moins efficace lors des pauses. C’est logique, ce n’est pas une veste d’isolation (doudoune, polaire…). En ce qui concerne la respirabilité, nos tests n’ont pas pu pousser à bout la veste puisque les températures rencontrées n’ont jamais été au dessus de 12°C. Dans ces conditions, aucun problème de surchauffe n’a été déploré. Mais, à températures supérieures, il est fort probable que la veste montre des limites. Pour améliorer la respirabilité, il faudra alors utiliser les larges ouvertures de 40 cm sous les aisselles.

Veste Jack Wolfskin Supercharge Jacket Men

Côté imperméabilité, la veste est doté d’un laminé 3 couches qui déperle efficacement et s’avère réellement imperméable à la neige et à la pluie. Malgré les journées complètes de pluie dans les Higlands, je suis resté au sec sous la veste. Le tissu extérieur sèche par contre plutôt lentement une fois la journée de randonnée terminée. La veste dispose également d’une jupe pare-neige amovible pour éviter à la neige d’entrer en contact avec le corps si l’on chute en pleine poudreuse par exemple. En utilisation pédestre, on peut l’enlever pour gagner quelques précieux grammes. On arrive alors à un poids de 780 grammes.

Veste Jack Wolfskin Supercharge Jacket Men

  • 80%
    Qualité de fabrication - 80%
  • 80%
    Confort - 80%
  • 60%
    Respirabilité - 60%
  • 100%
    Déperlance/Imperméabilité - 100%
  • 100%
    Coupe-vent - 100%
  • 100%
    Ergonomie - 100%
  • 60%
    Thermicité - 60%
  • 20%
    Poids - 20%
75%

Mon avis

La veste imperméable Jack Woflskin Supercharge Jacket, est une veste qui allie les qualités d’une softshell et d’une hardshell. Véritable cuirasse, elle offre une protection optimale contre les intempéries mais reste un produit très lourd pour un usage itinérant. A utiliser plutôt en hiver ou en demi-saison pour la haute-montagne, le freeride, la raquette à neige et le ski de randonnée.

Plus d’infos : www.jack-wolfskin.fr

Sending
Your rating:
User Rating 0% (0 votes)
A propos de l'auteur

Passionné de hauts sommets, de paysages de montagnes, de grands espaces, la randonnée est pour moi le meilleur moyen de s'évader. La description du flaneur chère à M. Kundera semble véritablement me coller à la peau. ...



trois + 13 =

Sending
Your rating: