Test veste Ortovox Swisswool Light Piz Boval

Test de la veste Swisswool Light Piz Boval d’Ortovox sur une durée de 5 jours lors d’une randonnée en raquettes en autonomie complète dans les Pyrénées dans le secteur de Montcalm. Un test court mais une véritable mise à l'épreuve pour la veste en laine au regard des températures glaciales rencontrées. Verdict.
Posté le :


Condition du test

  • Lieu du test: haute ariège-région du Montcalm
  • Nombre de jour : 5
  • Conditions météo : -5 à -17 degrés
  • Habillement : tee shirt technique et micro polaire sous la veste
  • Activités : raquettes à neige

Test de la veste Swisswool light Piz Boval d’Ortovox

Caractéristiques de la veste

  • Type de veste : laine réversible
  • Composition: 88% laine vierge + 12% polylactide à base de maïs
  • Extérieur : 100% Nylon Micro Ripstop
  • Fonctionnalités : Veste réversible – 2 poches latérales et 1 poche ventrale sur les 2 côtés du vêtement.
  • Densité : 90 g/m2
  • Taille et poids : S à XXL – 340 g en taille M
  • Couleurs : blue ocean, blue navy, crazy orange, black raven
  • Disponible en modèle femme
  • Prix : 200 – 240 €
  • Entretien : lavage machine 30°C

La veste Swisswool light Piz Boval d’Ortovox est une veste homme issue de la gamme swisswoollight élaborée à partir de laine vierge en provenance du Canton du Valais en Suisse, fabriqué entièrement en Europe dans un souci de développement durable.

A cet aspect régionalité, Ortovox a ajouté quelques exigences fortes intéressantes sur le papier : veste réversible, faible encombrement, poids plume (mais en laine), coupe vent et déperlant. Voyons maintenant ce que j’en pense après 5 jours de test.

Premières impressions

Au premier regard, on remarque que la veste est plutôt légère (pesée 340g), et dans le même rapport que ces concurrentes en duvet. Ensuite on remarque une coupe très sportive, près du corps, le design est léché, poli, la veste est réversible noir/orange. Les couleurs et coutures apparentes sont différentes des deux cotés, ce qui peut lui donner deux styles différents. C’est intelligent.

A y regarder de plus près, on sent que le fabricant a accordé un grand soin aux coutures qui sont d’excellentes factures. La veste semble néanmoins un peu fragile au premier abord et pour des activités sportives qui pourraient la pousser dans ses limites (branchages, frottements,…). Sa couche extérieure en Nylon Ripstop devrait néanmoins limiter les dégâts.

A la différence de sa sœur plus légère, la light tec, ou de la Piz Bianco plus lourde, elle ne dispose pas de capuche mais le col protège relativement bien la gorge.

Elle est plutôt volumineuse mais on peut partir du principe qu’on la portera en non stop, on n’aura alors aucun de soucis de rangement.

Au niveau du prix, trouvée entre 200 et 240 euros sur différents sites, un prix raisonnable, voyons si le test lui donne du crédit.

Test terrain dans les Pyrénées

La veste est déperlante mais pas de surprise, passée sous l’eau elle ne l’est plus (ok pour la petite neige et les pluies fines). Néanmoins, par rapport au duvet, la laine Swisswool offre le gros avantage de réchauffer le corps même quand elle est mouillée et d’offrir ainsi une importante réserve de sécurité.

L’aspect « à la mode » et sa coupe sportive peut, au premier regard, refroidir les experts, de même que le choix fait par la marque d’utiliser de la laine et non du duvet. Pourtant le test met à mal tout les préconçus !

COMMENT SOUTENIR I-TREKKINGS ?

Comme l’ensemble du secteur du tourisme, I-Trekkings subit de plein fouet la crise économique qui fait suite à la covid-19. Un petit coup de pouce de votre part serait apprécié. Comment ? En partageant cet article par exemple ou en effectuant vos achats chez nos partenaires (c’est aussi une façon de les soutenir. Merci de ne pas cliquer pour cliquer. N’achetez que si vous avez un besoin). Il y a bien d’autres façons de soutenir I-Trekkings. Pour en savoir plus, c’est par ici.

Le top 10 de nos partenaires par ordre alphabétique :

  • Allibert Trekking (randos & treks à travers le monde)
  • Alpinstore (boutique outdoor – Déstockage en cours. Jusquà -70% sur plus de 4300 produits)
  • Amazon (librairie et bazar)
  • Chamina Voyages (randonnées en France et en Europe)
  • Décathlon (boutique outdoor)
  • Ekosport (boutique outdoor – opération déstockage : jusqu’à -80% jusqu’au 27 septembre)
  • La Balaguère (randonnées dans les Pyrénées et à travers le monde)
  • Randonades (randonnées dans les Pyrénées)
  • Snowleader (boutique outdoor – Déstockage d’été. Jusqu’à -70% sur plus de 10 000 produits)
  • Trekkinn (boutique outdoor – Jusqu’à -50% en ce moment)

Cette veste vous fait rester à une température optimale, que ce soit à l’arrêt ou en activité. Je suis parti avec un ami. l’un portait la swisswool light Piz Boval et l’autre une veste synthétique concurrente que nous avons interchangé pendant le test. Le résultat est formel : la veste Ortovox est non seulement plus chaude, mais elle est surtout beaucoup plus respirante. Nous avons fait des efforts intenses, dans 80 cm de poudreuse et nous n’avons rarement eu chaud ou froid (absorption et relâchement humidité supérieure au synthétique). De remarquables propriétés d’auto régulation donc.

Sur les crêtes venteuses, elle s’est révélée parfaitement coupe vent. Petit bémol pour l’absence de capuche vraisemblablement pour limiter le poids, mais qui permet de tourner la tête tranquillement, de plus cela peut parfaitement être palier avec un Buff et un bonnet.

Portée avec une micro polaire et un tee-shirt technique, j’ai frissonné à l’arrêt par -17 degrés, rien d’incroyable là dedans. Avec des températures extrêmes, on lui préféra sa sœur Piz Bianco.

L’ajustement en passage difficile peut poser problème, le tissu n’est pas extensible et peut laisser le dos à l’air surtout qu’elle ne dispose pas de cordons de serrage (ni aux poignets ni en bas du vêtement contrairement à la Piz Bianco).

Les poches auraient méritées d’être plus grandes pour la pratique du trekking. Surtout par des températures très froides, on doit avoir le maximum de matos à portée de gants, sans avoir à déposer son sac et à l’ouvrir.

Au niveau de solidité, la veste a été mise à l’épreuve et rien à redire de ce coté là contrairement à mes craintes avant le test. A tester sur la longueur.

Verdict

Points forts

  • Chaleur
  • Régulation de la température
  • Look
  • Fabrication régionale

Points faibles

  • Absence de capuche
  • Poches un peu petites

La Swisswool light Piz Boval d’Ortovox est une veste en laine de très bonne facture et au look irréprochable qui se démarque des doudounes en duvet par une meilleure capacité d’isolation dans des conditions humides. Ortovox rend ici un travail exceptionnel avec une fabrication qui plus est d’origine européenne. C’est une veste active, polyvalente, à utiliser principalement dans l’effort. Pour les températures plus froides (<-10 degrés), on lui préférera sa sœur Piz Bianco.

Recommandation d’utilisation : trekking, alpinisme, pour une session ski avec votre copine tout en gardant la classe !

Plus d’informations : www.ortovox.fr

deuxaventuriers9
A propos de l'auteur

 Animés par un esprit d'aventure et passionnés par le voyage, nous sommes deux jeunes nantais prêts a relever tous les défis ! A notre actif : - le GR10 en juillet 2013 -le GR400 en octobre 2013 -la traversée Nord/Sud de l'Islande en aout 2014 Projets : -GR20 à date non fixée -rando en raq...



J’accepte les conditions et la politique de confidentialité

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le Timelapse du Moment : Le Wilder Kaiser, Tyrol, Autriche
Share via
Copy link