Ascension du Mera Peak

Destination : Népal » Asie | Montagne : Himalaya | Activité : Alpinisme Randonnée  | 


Ascension du Mera Peak - Les trois cols (Népal)
Posté le :


Au terme d’une semaine de marche, nous prenons notre première journée de repos face au col du Mera La, chacun profitant du beau temps pour prendre une douche bien apprécier et vaquer à des occupations plus banales, tel que faire un peu de lessive. C’est aussi une journée d’acclimatation, bien utile avant de continuer notre montée en altitude : la montée à Khare à 4900 m, nous impose une montée de 700 m, ce qui est supérieure au sacro – saint principe des 500 m maximum par jour en phase d’acclimatation….

Camp Mera La

Au dela de Khare ? Nous allons entrer dans le vif du sujet, avec la montée au col du Mera La à 5400 m d’altitude. Le départ se fit dans le brouillard, très vite monté du fond de vallée ce matin là, mais à partir de 5100 m, nous prenons pied sur le glacier avec une mer de nuage à nos pieds. Le spectacle est merveilleux : il nous accompagnera durant plusieurs jours.

La montée au camp supérieur du Mera par le glacier ne pose pas de problème particulier, mais une fois de plus, le même constat : l’emplacement du camp supérieur est d’une saleté repoussante. Je maudis tous ces groupes de trekkeurs qui souillent la montagne de façon honteuse et inadmissible. Comment peut-on prétendre aimer la nature et la laisser dans un tel état ? Faut-il mettre un garde à chaque camp? Après avoir sillonné la plus part des treks connus, je crois sincèrement que oui. La beauté de ces paysages n’est pas suffisante pour élever la sagesse des hommes et des femmes qui les découvrent !

Coucher du soleil sur le Makalu et le Chamlang depuis le camp 1 du Mera Peak

Notre ascension proprement dite se déroulera à merveille face aux géants : l’Everest, le Cho Oyu,Le Lhotsé et le Kangchenjunga sont baignés par les rayons du soleil levant. Ce jour là, seul au sommet et baigné par une mer de nuage s’étendant à l’infinie, nous laisserons une petite partie de nous même planer à jamais sur ces montagnes divines.

Arrivée au sommet du Mera Peak

Nous retrouvons Yves au Mera La. Son acclimatation est lente. Mais ses deux jours de repos l’ont requinqué… et tous nous basculons vers L’Hunku, impatients… Il nous faudra 3 jours pour remonter cette vallée déserte, qui mène au camp de base du Baruntsé : nous y retrouvons l’herbe et un peu de chaleur après 3 nuits passés dans la neige. Une dernière expédition sur le Baruntsé quitte le camp à notre arrivée, nous laissant vraiment dans une solitude totale au cœur de ses montagnes démesurées.


Trekking organisé par Odyssée Montagne, spécialiste des expéditions, de l’alpinisme et du trekking aux quatre coins du monde.

quatorze + 1 =