Aunac – Cabane du clos d’Eliet – maison du Valier

Destination : France » Occitanie | Montagne : Pyrénées | Activité : Randonnée  | 

5ème et 6ème jour de notre GR10 dans les Pyrénées Ariégoises d'Aunac au massif du Valier


Jour 5 : Aunac / cabane du clos d’Eliet

  • Temps annoncé : 5h30
  • Temps réalisé : 6h
  • Dénivelé : +1100m

Après une nuit moyenne au gîte d’Aunac, nous repartons sous une pluie fine.

Au gîte d’Aunac, nous avons rencontré un randonneur anglais qui lui fait une boucle dans le massif du mont Valier : le chemin de la liberté. En effet durant la seconde guerre mondiale une route d’évasion permettait de passer en Espagne. Des aviateurs anglais abattu sont, d’après notre anglais, passés par ce chemin.

Le GR reprend la direction du Valier en suivant le ruisseau Esbints, puis quitte le ruisseau et remonte jusqu’au col de la Core (1395m). Il est possible de dormir au pied du col à la cabane de Tariolle en relativement bon état (4 couchages).

Crête de Balame et la pluie qui arrive…

Le temps se détériore ce qui nous oblige à accélérer l’allure afin d’arriver au col avant l’averse. La bâche plastique vas nous permettre de manger a l’abri. Il fait quand même 7° au col. Nous repartons sur le GR10D au lieu du tracé, nous faisant tout redescendre jusqu’à l’étang de Bethmale. Une belle averse va finir l’étanchéité de nos vêtements (même mes Meindl Borneo vont prendre l’eau). Nous repartons sur la crête de Balame le longeons l’altitude 1467m jusqu’à la cabane du clos d’Eliet (1683m) entourée de brebis et de bovin.

Crête de Balame après la pluie…

Nous passerons la nuit dans cette cabane. La cabane est composée d’une salle principale avec cheminée avec sous les toits un plancher pour dormir. La zone ne permet pas de se ravitailler en eau : ni en contrebas, ni au col d’Auédole (plus haut) : les abreuvoir sont à sec. Pour l’eau, il faut repartir plus haut à 1894m à l’étang d’Eychelle.

Vue sur la Cabaneau niveau du col

A noter que nous comptions faire un feu pour se réchauffer, mais nous nous sommes rapidement rendu compte que celle-ci fume… à l’intérieur.

Jour 6 : Cabane du clos d’Eliet / Maison du Valier

  • Temps annoncé : 4h30
  • Temps réalisé : 5h
  • Dénivelé : +300m

Il fait 8.5°C dans la cabane et 4.5°C dehors (nous sommes le 1er septembre). Le ciel n’est pas couvert. La journée commence par une petite montée jusqu’au col d’Auèdole (1725m), puis descente jusqu’à l’étang d’Ayes (1694m).

Passage à guêt proche de l’étang Ayes

Le chemin remonte jusqu’à l’étang de Bellonguère. Il contourne le Pic de Crabère (2095m) petit sommet qui cache le pla de la Lau (vallée ou coule le ruisseau Ribérot). Au col de Laziès, nous avons une belle vue sur la vallée. Le chemin par la suite va rester un bout de temps sur l’alitude de 1870m, ce qui permet de bien profiter du panorama. Pour nous, direction la cabane du Taus à 3km. La cabane de Taus est hors GR (1km), offre une très belle vue sur le mont Valier. C’est une grande cabane en bon état offrant 6 couchages avec de quoi manger assis et une source d’eau proche.

La randonnée continue et descend à pic (1882m jusqu’à 927m d’un coup). La descente est très intéressante : au fil des dénivelés, les plantes changent jusuq’aux alentours de 1200m voir apparaître la forêt. Le chemin serpente autour de plusieurs ruisseaux. Nous faisons halte à la cabane d’Aouen hors GR (200m). Rustique, elle a une capacité de 4 personnes : pas de table et très peu d’espace à l’intérieur. Comme pour la cabane de Taus, il y a de l’eau à proximité.

La descente continue et le petit ruisseau d’altitude devient un petit torrent et offre de multiples cascades le long du chemin jusqu’au pla de la Lau. Après les cascades, la vallée semble paisible. Une petit rivière de montagne y coule gentiment… En fin de journée, le temps se couvre et le brouillard enveloppe tout avec une petite pluie fine.

Comme une affiche de promotion de voyages…

Les alentours du mont Valier offre l’avantage d’être très sauvage tout en étant pourvus d’une grande quantité de cabane de berger en bon état.