Cabane Papá Manuel – Refuge Otto Meiling

Destination : Argentine » Amérique | Montagne : Andes ; Patagonie | Activité : Randonnée  | 


Huitième jour de marche entre la cabane Papá Manuel et le refuge Otto Meiling dans le parc national Nahuel Huapi en Patagonie
Posté le :


Carnet : Traversée du Parc National Nahuel Huapi

  • Temps de marche : 6h15
  • Distance : 18km
  • Dénivelés : +1160 m / -690 m

Au petit matin, nous admirons un spectacle éblouissant. Le soleil se lève doucement sur le volcan Tronador, qui se reflète une nouvelle fois sur la lagune Llón, avec en prime, une petite brume qui flotte au-dessus de l’eau…

S’ensuit des passages plats en forêt humide et une descente raide, pour rejoindre une rivière issus de deux glaciers, Alerce et Castaño Overa. Sans pont, il nous faut la traverser à gué, l’eau nous monte jusqu’en haut des cuisses et elle est bien évidemment glaciale ! Un peu plus loin, nous apercevons Pampa Linda, un hôtel, un camping, un restaurant et une petite épicerie. C’est mignon et dans un cadre plus qu’agréable. Nous y faisons une petite halte pour le déjeuner.

Après un sandwich copieux, nous entamons la montée sur le mont Tronador. Le mastodon que nous apercevons maintenant depuis plusieurs jours. Il s’agit d’un volcan situé sur la frontière Chilienne, culminant à 3491 mètres et qui compte sept glaciers ! La montée est d’abord légère, puis s’accentue sévèrement au fil des heures. Il fait chaud, nous faisons des pauses régulières… Le chemin est plus fréquenté de ce côté du parc, et au vue des paysages, c’est compréhensible. Le panorama sur les glaciers est sublime. Une dernière montée nous amène au refuge Otto Meiling situé entre deux glaciers à 1930 mètres d’altitude. Ils sont vraiment tout près ! Nous installons la tente à côté du glacier Alerce, la vue est sur celui-ci et l’ensemble du parc Nahuel Huapi est incomparable !

 

Simon Dubuis
A propos de l'auteur

Voici quelques années, je me suis échappé d'une vie qu'il faut souvent suivre au pas... Aujourd'hui je déborde d'énergie que je dépense dans la marche afin de parcourir des milliers de kilomètres pour découvrir les merveilles de la nature. Mes terrains de jeux préférés étant les montagnes et les zones désertiques, là où poussent le...



http://www.dubuis.net