Cordillère Royale

Destination : Bolivie » Amérique | Montagne : Andes | Activité : Randonnée  | 


Carnet d'un trekking dans la Cordillère Royale en Bolivie. Située au Nord de La Paz, la Cordillère Royale est formée de nombreux sommets d'altitude supérieure à 5000 mètres. Parmi les sommets de plus de 6000 mètres, les plus connus sont l'Illimani, l'Illampu, le Jacoma et le Huayna Potosi. La chaine est bordée à l'Ouest par l'Altiplano aride, et, à l'Est, par le bassin de l'Amazone.
Posté le :


Carnet : Cordillère Royale

Trek à la Laguna Glacial

19 h 30… Temps d’aller dormir… Il est difficile de s’arracher à ce spectacle, sur lequel s’ouvre la porte de notre tente.
A gauche (non visible ici), l’Illampu ( 6368 m). A droite, le Jancuma (6427 m). Devant la tente, la Laguna Glacial.
Il fait froid, très froid même : nous sommes à 5000 mètres d’altitude.

D’ailleurs, nos porteurs ont préféré redescendre dormir dans leur lit, à Sorata : ils n’ont pas assez de couvertures.
2300 mètres de descente. Partis à 16 h, ils seront pourtant de retour à 8h30, le lendemain matin…

Anselmo et Adelio nous ont accompagnés sur le trajet Laguna Chillata – Laguna Glacial, trop escarpé pour la mule.

Tout comme Rolando, ils portent à la main un transistor dont la musique les accompagne en permanence. "Les Boliviens adorent la musique", nous disent-ils.

Rolando est notre guide. Il a 23 ans, une femme et deux enfants. Il habite Kolani, à 2 heures de Sorata, et il cultive ses champs quand il n’est pas en montagne : il n’a de travail qu’une fois par mois, en moyenne…

Détendus, souriants, responsables, ils sont heureux de leur sort, ne se plaignent pas et ne nous envient pas…

Des leçons à tirer ?

La petite ville de Sorata est un hâvre de paix, au pied de l’Illampu et de l’Ancoma. 4 heures de bus depuis La Paz (dont 2 sur une route de terre un peu aérienne…). Des fleurs, des senteurs d’eucalyptus, des rues en escaliers, quelques boutiques, restaurants et hôtels, quelques trekkeurs : le lieu idéal pour se reposer en jouissant d’une température agréable (la ville est à 2800 m d’altitude).

Mais revenons au récit de notre trek, depuis le premier jour :

Au départ de Kolani (30 minutes de taxi depuis Sorata, qui nous économisent 2 heures de montée assez brutale), le chemin serpente dans les champs de pommes de terre et de maïs.

La pente nous parait d’autant plus raide que c’est notre premier trek, et que l’altitude se fait sentir.

Mais la mule de Rolando transporte nos sacs sans peiner, elle…

Nous passons notre première nuit à la Laguna Chillata (4200 m environ).

Rolando nous prépare le dîner, qu’il sert sur une pierre recouverte d’une nappe… La classe !

Le lendemain, deuxième jour, la montée est moins forte, mais plus accidentée : la mule ne peut plus passer, et les porteurs prennent la relève

Beaucoup de randonneurs redescendent camper à la Laguna Chillata, le deuxième soir : quel dommage de ne pas profiter à la Laguna Glacial de ces heures merveilleuses ! (quoiqu’un peu fraiches).

D’autre part, il faut reconnaitre que la journée est longue, si l’on fait l’aller-retour.

L’Illampu, vu de la Laguna Glacial