Ferme – Yanama

Destination : Pérou » Amérique | Montagne : Andes | Activité : Randonnée  | 


Ferme - Yanama - Trekking dans la cordillère Vilcabamba
Posté le :


Etape : FERME – YANAMA
Jour de marche : 4ème jour

Départ : 7h00
Arrivée : 14h00
Temps de marche : 5h40
Dénivelé positif : 1 206 mètres
Dénivelé négatif : 550 mètres

J’ai passé une très mauvaise nuit, mes piqûres m’ont démangé et j’ai la main gauche toute gonflée. Après avoir rangé ma tente sous la pluie, je salue les Français (car je ne les verrai plus) et commence la journée sous la brume, la pluie et dans la boue. J’ai mille deux cents mètres à faire sous ce temps pour arriver au col San Juan à quatre cent trente mètre. Je monte quasiment tout d’une traite, il fait trop froid lorsque je m’arrête, même avec mon k-way, je suis mouillé. Je croise les doigts pour trouver en haut du col une cabane ou une grotte pour m’abriter.

Par chance, je trouve une grotte, avec un drôle dessin vert sur la parois du fond, ça fout un peu les ch’tons. Je m’y arrête pour manger et j’essaie de sécher mes vêtements. N’ayant pas de change, je vire mon t-shirt pour ma polaire et je garde mon k-way humide pour la descente. Je l’effectue rapidement, de toute façon avec ce brouillard, je ne vois pas le paysage. J’ai une visibilité de moins de vingt mètres, ce qui n’est pas facile pour se repérer. Normalement je devrais arriver dans un village, et pendant la descente je ne pense qu’à une seule chose, trouver une maison avec un bon feu et un point de ravitaillement. Car je commence à être à court de vivre.

Arrivé sur l’aire de camping trempé, je demande l’hospitalité, on m’ouvre alors les portes de l’une des classes de la petite école. Il n’y a pas de feu, mais au moins je passerai la nuit au sec et je pourrai sécher mes vêtements. L’une des fermes du village tient une petite épicerie, il n’y a quasiment rien, mais je peux faire le plein de pâtes et de biscuits. Au souper, je me fais un bon festin, j’ai suffisamment de nourriture pour ce soir.

A propos de l'auteur

Voici quelques années, je me suis échappé d'une vie qu'il faut souvent suivre au pas... Aujourd'hui je déborde d'énergie que je dépense dans la marche afin de parcourir des milliers de kilomètres pour découvrir les merveilles de la nature. Mes terrains de jeux préférés étant les montagnes et les zones désertiques, là où poussent le...



http://www.dubuis.net

deux × trois =