La Paz et Copacabana

Destination : Bolivie » Amérique | Montagne : Andes | Activité : Randonnée  | 


La Paz et Copacabana - Carnet de Trekking dans la Cordillère Royales en Bolivie
Posté le :


La Paz est le point de passage obligé si l’on arrive en Bolivie en avion. Il faut y rester quelques jours, pour s’acclimater à l’altitude.
Le choc culturel est assez violent, d’autant qu’on traverse les quartiers populaires de El Alto en sortant de l’aéroport.

Ces quartiers populaires, qui couvrent maintenant les versants du canyon où la ville est construite, ont été bâtis dans le plus grand désordre. Beaucoup d’immeubles ne sont pas terminés, et ouvrent des fenêtres sans vitres.

La rue Sagarmaga (à droite sur la photo) est le rendez-vous des "touristes" (en Bolivie, on ne parle pas de "gringos") : agences de voyage, restaurants, et surtout boutiques (qui vendent d’ailleurs toutes les mêmes produits). Les immeubles, souvent très beaux, auraient sérieusement besoin d’un bon nettoyage.

Les réseaux de distribution électrique sont des oeuvres d’art illustrant le chaos…

Les vendeurs de rue s’installent dès le petit matin, proposant toutes marchandises, boissons et fruits à des prix imbattables.

90% des voitures, très nombreuses, sont des taxis, privés ou collectifs.

Dans la vieille ville, il faut aller se promener dans la Calle Jaen, remarquablement restaurée.
Cette rue abrite plusieurs musées, dont le Musée des Instruments de Musique : un endroit calme et reposant dans cette ville si bruyante.

Copacabana est une petite ville très calme, lieu de pélerinage célèbre.

Mais la ville est aussi un point de passage entre le Pérou et la Bolivie, et le point d’accés à l’excursion très populaire aux iles du Soleil et de la Lune : elle n’existe que pour le tourisme.

Hôtels, restaurants et boutiques se cotoient, et les passants sont presque exclusivement des touristes…

Du haut de la colline du Calvaire, l’oeil se perd dans l’immensité du Lac Titicaca…

dix-huit − 4 =