Liadouze – Prat de Bouc

Destination : Auvergne-Rhône-Alpes » France | Activité : Randonnée  | 

Liadouze - Prat de Bouc


Carnet : Tour du Volcan du Cantal

Liadouze – Prat de Bouc

Altitude départ : 983 m
Altitude arrivée : 1396 m
Altitude maxi : 1855 m
Dénivelé + : 872 m
Dénivelé – : 459 m
Temps de marche : 7h00

Départ à 7h45 ce matin sous quelques gouttes de pluie qui se dissiperont rapidement. Nous décidons de rejoindre le Puy Griou (1690 m) par le sentier nord qui passe par le Fournal.

L’ascension jusqu’au Puy Griou n’est pas très difficile malgré le dénivelé. Nous remontons vers le col de Rombière mais bifurquons un peu avant pour emprunter l’itinéraire équestre qui rejoint Super-Lioran.

A super-Lioran, nous pensions trouver un restaurant d’ouvert mais en juin tout est fermé car c’est une période hors-saison (sauf week-end)… Nous mangeons alors des restes de nourriture stockés dans nos sacs à dos. Nous nous dirigeons pour prendre le télésiège mais celui-ci est fermé en raison du vent. Bon, il reste nos jambes pour atteindre le sommet du plomb du cantal (1855 m).

La descente vers Super-Lioran et l’ascension du plom du Cantal s’effectuent sous des pilones de téléski et télésiège… Ce n’est donc pas le plus beau passage de la randonnée.

Du sommet du plomb du Cantal, deux possibilités s’offrent aux randonneurs pour rejoindre le col du Prat du Bouc. Prendre l’itinéraire équestre, le plus direct et le plus rapide ou emprunter les prés Marty. C’est ce second itinéraire que nous avons choisi car il présente plus de diversités dans le paysage.

Dans les contrebas du Puy du Rocher (1813 m), nous avons pu aisément observer une horde de mouflons composée d’une trentaine d’individus. Celui-ci a été introduit dans le Cantal en 1959 et 1966. La population cantalienne compte aujourd’hui plus de 450 individus.

Nous sommes heureux d’atteindre le col du Prat du Bouc. Nous entrons dans le gîte d’étape pour savoir s’il y a de la place. Des personnes se sont désistées, c’est donc dans un lit douillet que nous passerons la nuit. Le gîte est très fonctionnel, confortable et le propriétaire très sympa. Il est accompagnateur moyenne montagne et spécialiste des volcans, il pourra vous renseigner sur des itinéraires inédits et sauvages. Le gîte est aussi ouvert l’hiver. Il est exceptionnellement bien placé : près des pistes nordiques et alpins.

A propos de l'auteur

Fondateur d'I-Trekkings et des blogs I-Voyages et My Wildlife, j'apprécie le rythme lent de la marche et des activités outdoor non motorisés pour découvrir des territoires montagneux et désertiques et rencontrer l...



https://www.gregoryrohart.com