Refuge d’Ayous

Destination : Occitanie » Nouvelle-Aquitaine » France | Montagne : Pyrénées | Activité : Randonnée  | 


Refuge d'Ayous - Haute Route Pyrénéenne (HRP)
Posté le :


Mardi 2 août : Refuge d’Ayous

La journée sera longue. Lever ce matin à 5h30, le temps est dégueulasse, bouché, on ne voit même pas le soleil se lever. Il fait très froid, nous partons couverts. Dans le brouillard, il faut être très vigilants pour ne pas aller se perdre dans les sentes à moutons. La descente est difficile pour moi car mon genou droit me fait à nouveau mal : je sais que c’est un problème de ménisque, j’ai déjà eu cette douleur là. J’avance lentement en descente pour ne pas forcer.

En fin de matinée, le soleil parait enfin et nous profitons de la chaleur de quelques rayons et de la vue soudain dégagée. Nous pouvons même apprécier quelques framboises sur le chemin. On avance bien, accélérant même à la vue d’un gros cumulus noircissant au dessus de nos têtes mais le vent finira par chasser les nuages. La vue du col d’Ayous est vraiment fantastique, je ne regrette pas d’être passée par là. Le cadre du refuge est magnifique, on a une vue imprenable sur le pic du midi d’Osso qui se dresse seul avec sa face gigantesque. J’envie les gens qui partiront demain la gravir, quoique ce sommet soit très fréquenté, je me promets d’y revenir hors saison.

Le refuge est plein à craquer. Il n’y a bien évidemment pas de place pour dormir, mais pas de place pour manger non plus ce qui se comprend quand on voit le nombre de tentes qui s’agglutinent autour du lac. Bruno et moi préférons la planter derrière, plus à l’abri du vent et bonne nouvelle, un groupe s’est désisté pour le repas, on peut rentrer au chaud manger avec Marianne et Gislaine. Il fait très froid dehors, la soupe chaude est providentielle et nous retrouver autour de la table nous permet de partager quelques moments avant de se quitter car Marianne et Gislaine ont réservé pour deux nuits au refuge et ne repartent que le surlendemain. La soirée s’éternise, les étoiles qui brillent dehors annoncent du beau temps pour demain.

Bilan :

  • environ 1000 m de dénivelé
  • 27 kms de marche !
A propos de l'auteur

       Nathalie, vétérinaire en Haute Garonne et fan de montagne et de grands espaces. Picarde d'origine, j'ai émigré en 2004 vers des horizons plus ensoleillés et vallonés. J'ai maintenant le loisir de partir m'évader dans les pyrénées quand le coeur m'en...



http://vetonat.blog4ever.com/

7 + 10 =