Rio Warata – Bivouac

Destination : Bolivie » Amérique | Montagne : Andes | Activité : Randonnée  | 


Rio Warata - Bivouac - Trekking dans la Cordillère Royale (Bolivie)
Posté le :


Etape : RIO WARATA – BIVOUAC
Jour de marche : 4éme jour

Départ : 9h10
Arrivée : 15h00
Temps de marche : 4h15
Dénivelé positif : 992 mètres
Dénivelé négatif : 402 mètres

Ce matin nous avons droit à un réveil sous le soleil, c’est vraiment agréable, adieu la sensation de froid. Pendant la montée au col nous passons devant une belle petite lagune. Nous doublons par la même occasion un autre groupe de trekkeurs, c’est le deuxième en quatre jours (et seront les derniers du trek). Il n’y a pas foule dans la cordillère Royale en dehors des troupeaux de lamas. Puis de l’autre côté du col, s’étend une grande vallée plate. Le vent y souffle bien, nous trouvons un endroit plus ou moins abrité pour notre pause déjeuner Mais Claudio n’arrive pas à faire sa sieste habituelle, il fait trop froid pour lui.

Il m’impressionne à marcher si vite dans des chemins escarpés en sandales de cuir et avec son baluchon sur le dos. J’ai souvent du mal à le suivre, il me fait marcher vite. Il est a peine une heure quand nous arrivons au campement du Rio Hanhcolcaya. Nous prolongeons donc la journée d’une heure, gagnant ainsi un peu de terrain pour demain.

Nous bivouaquons dans un petit cirque bien à l’abri du vent. Mais malheureusement du soleil aussi, à seize heures, il n’est plus de la partie. Je ne me réfugie pas de suite sous ma tente, je reste un peu à l’extérieur. Et je fais bien, un troupeau d’environ deux cents lamas descend de la montagne juste devant nous. C’est magnifique à voir, il n’y a pas deux lamas de couleur identique. Certain ont des cloches, certain galopent, d’autres nous regardent bizarrement. Ils sont conduits seulement par une Bolivienne avec son chien.

A propos de l'auteur

Voici quelques années, je me suis échappé d'une vie qu'il faut souvent suivre au pas... Aujourd'hui je déborde d'énergie que je dépense dans la marche afin de parcourir des milliers de kilomètres pour découvrir les merveilles de la nature. Mes terrains de jeux préférés étant les montagnes et les zones désertiques, là où poussent le...



http://www.dubuis.net

douze − onze =