Ruina Pampa – Camp de Base – Camp moraine – Camp 1

Destination : Pérou » Amérique | Montagne : Andes | Activité : Alpinisme  | Agence : Allibert Trekking 


Ruina Pampa - Camp de Base - Camp moraine - Camp 1. Récit d'une expédition au Pérou de trois semaines pour faire l'ascension de l'Alpamayo (5947 m) et du Chopicalqui (6354 m)
Posté le :


J 7 : 9 / 07 / 04 – Ruina Pampa / WP 004 : E / 019665 N / 9023146 Alt : 4000 m  – Camp de Base / WP 005 : E / 0205203  N/ 9015120  Alt : 4500 m

Départ à 8 h 30, on suit un chemin rive gauche jusqu’à des ruines inca d’ou on a une belle vue sur les faces NW et SW de l’Alpamayo.

Je fais une partie du trajet avec les ânes (entre bêtes on se comprend !) et je constate que ce sont les animaux de bat les plus intéressants que j’ai pu avoir. Dociles, gentils, aussi rapides que les chevaux et bon caractère quoiqu’on en dise, agréables même si ils ne portent que 40 à 50 kg.
Arrivée au camp à 13 h, déjeuner et préparation du matériel individuel et collectif. Vérification des réchauds et préparation des repas. Il faut compter 4 petits déjeuners 4 déjeuners et 3 dîners. Les porteurs prévoient et portent les petits déjeuners et les déjeuners je partage les Lyophal pour le soir il faudrait prévoir purées flocons et soupe minute de France et ce serait parfait.

Montée : 575 m
Descente : 85 m
Temps : 4 h 30
Distance: 6, 8 km

8 : 10 / 07 / 04 – Camp de Base / WP 005 : E / 0205203  N / 9015120     Alt : 4500 m – Camp moraine /  WP 006 : E / 0206408 N / 9017868       Alt : 5000 m

Départ vers 9 h 20, on remonte tout de suite à gauche du camp une immense gorge d’éboulis qui mène à une épaule (5050 m). Il peut être nécessaire de poser 20 m de corde (main courante) pour franchir un petit couloir verglacé.
 

On rejoint ensuite par une longue traversée horizontale le camp moraine qui se trouve à 5000 m (plateformes dans le creux de la moraine). Nous n’avons rien vu, brouillard tout le long.
500 m de différence d’altitude pour dormir c’est parfait !
Le problème de ce camp est l’absence d’eau qu’il faut aller chercher assez loin derrière la moraine le long du glacier. Les porteurs s’en chargent.
Petite promenade sur la moraine pour admirer Alpamayo et Quitrararu et voir le passage du lendemain qui parait coton.
Nous sommes 12 : 7 européens et 5 péruviens. Ce qui fait 4 tentes de 3.

Montée : 615 m
Descente : 145 m
Temps : 3 h 50
Distance: 1, 74 km

9: 11 / 07 / 04 – Camp moraine WP 006: E / 0206408 N/ 9017868 – Camp 1 WP 007 : E/0207919 N : 9016748 Alt. : 5400 m
 
A 6 h les porteurs commencent l’eau chaude : nous avons finalement réunis tous les MSR et ce sont les porteurs qui s’occupent des réchauds. Ils savent faire !
Départ à 7 h 30 on remonte la moraine pour se diriger vers la langue glaciaire arrondie de droite sur laquelle on prend pied à 9 h. Il faut ensuite aller chercher une goulotte que l’on remonte sur 60 m ce qui donne l’occasion de s’entraîner sur les cordes fixes on débouche sur le glacier plat à 11 h et on rejoint le camp 1 à 13 h.
Longs débats pour savoir si on tente l’Alpamayo ou le Quiitajaru finalement  Vincent va au Quitaraju avec des français et tous les autres à l’Alpamayo.

Montée : 585 m
Temps : 5 h 30
Distance : 1,8 Km

petraud
A propos de l'auteur

Guide de haute montagne, Vingt-cinq années d'itinérance dans les Alpes, l'Amérique du Sud et l'Himalaya en alpinisme, trekking, expéditions et l'émotion provoquée par  la fréquentation de paysages hors du commun ont trouvé un débouché tout naturel à une passion tenace...



http://www.guidexpe.com/