Traversée de l’Islande

Destination : Islande » Europe | Activité : Randonnée  | 


Récit d'un trekking de 17 jours traversant l'Islande du nord au sud. 17 jours et 450 kilomètres de randonnée en autonomie dans des conditions météo abominables (même pour des brestois). Une expérience inoubliable entre deux potes qui a repoussé nos limites. Elle nous a aussi amené à randonner léger ! Le récit est la transcription intégrale des notes que j'écrivais tous les soirs.
Posté le :


Carnet : Traversée de l'Islande

Nouveau: je suis retourné en Islande l’été 2008 avec un sac presque deux fois plus léger, pour un périple plus long et plus engagé. Les détails sur http://randonner-leger.org/.

Les préparatifs

JEUDI 10 AOUT
Départ 18h45 de Brest.
Arrivée Paris, on trouve Erwan et Sylvain par hasard! 20 min de marche jusqu’au parking putain qu’ils sont lourds…les sacs! Une 4L savane nous attend… Erwan au volant et Sylvain copilote. Hum l’aventure commence. Erwan s’aperçoit qu’il a oublié de payer le parking à l’aéroport, oh non faut se retaper le trajet jusqu’à l’aérogare)… ouf il y a un préfabriqué à côté des barrières qui permet de payer.
On se perd: 1h pour trouver Choisi le Roi
Le soir: yam’s.

VENDREDI 11
Vieux Campeur de 10h30 à 15h. On trouve presque tout.
18h décathlon 19h carrefour (3 étages) et BHV: ça y est on a tout. Ouf marre des courses.
Vendredi soir télé.

SAMEDI 12
Grasse mat puis inventaire puis pesée bouffe puis photo dans la cour avec tout le matos.
Puis remplissage des sacs. Soir: film (American History X, top)

DIMANCHE 13
Grasse mat, derniers fignolages, lecture des guides (il était temps!) départ à 18h.
Merci Sylvain pour tout.
Paris en RER avec les sacs…galère.
Roissy 1 ou 2 ? Bon 1 merde c’est pas là. Donc 2. Merde c’est au 1. Heureusement qu’on avait de la marge.
On arrive à 20h45. On mange (pâté, pain) puis pesée sacs sur tapis non utilisés.
Enregistrement: pas de problème poids (40.7 les 2 sacs + 11 kg à main, on a polaire et veste sur nous) mais problème avec les bâtons: il fallait les emballer. 56kg de matos quand même…
23h dans l’avion: le steward est complètement fou. Il nous accueille : "Bienvenue, cet avion est un xbr210 expérimental…c’est son 1er vol aujourd’hui…", etc.

Il y a un problème moteur, on crève de chaud. On part avec 45mn de retard.
Consignes de sécurité lues par le steward fou. Extraits: "nos deux danseuses étoiles de l’opéra de Pékin vont vous présenter…", bruitages, accents Islandais, zzz à la fin des phrases, intonations délirantes. A propos du gilet de sauvetage "tirez sur les poignées avec le sourire" (les hôtesses sourient) "s’il ne se gonfle pas vous pouvez en conclure que ce n’est vraiment pas votre jour de chance prenez alors les embouts… et soufflez dedans (imitation de souffle désespéré) bon courage!" "Une fois sortis de l’avion, des jeux nautiques seront organisés par l’équipage…" ETC Applaudissements généraux.
Il a pas arrêté jusqu’à l’arrivée! Tut tut vroum criic (frein à main) dans l’allée centrale avec son chariot de bouffe, etc. Incroyable.
Arrivée Reykjavik 0h55 , on achète des couronnes Islandaises (KR) et le bus nous amène au camping vers 3h30 du matin, on paie, on s’installe. Il fait 12°C.