Test chaussures Adidas Conrax

Test des chaussures Adidas Conrax à l'occasion d'une expédition ski-pulka en terre de Baffin, avec pour objectif de skier de nouveaux couloirs. 300km à parcourir à pied avec les pulkas. A l'origine envisagée comme chaussure de bivouac, la Conrax nous a finalement servi de chaussure de déplacement en raison du manque de neige sur la banquise. Voici un avis détaillé suite à ses 28 jours de test.


Caractéristiques du produit testé

  • Type produit testé : Chaussures Outdoor (randonnée, VTT, alpinisme, ski...)
  • Composition : NC
  • Description : Tige haute, doublée et imperméable.
  • Saisonnalité: 4 saisons
  • Genre: Homme
  • Technologies : Primaloft® : Garnissage utilisé dans la doublure de la chaussure pour assurer la meilleure isolation. Le Primaloft apporte plusieurs bénéfices ; Isolant, il protège du froid et ce même mouillé. Robuste, il n'est pas sensible aux compressions, frixions, flexions et garde ses facultés dans le temps. Il est également aisé de le laver, même en machine. - Climaproof© : La membrane de adidas. Cette technologie confère à la chaussure imperméabilité et respirabilité pour rester au sec et au chaud par temps froid, quelque soit l'effort fourni. - ClimaWarm© : La semelle intérieure de cette chaussure dispose d'un matériaux isolant qui apporte encore plus de protection face au froid. - Traxion© : Une des plus grande compétence de adidas, le dessin de semelle extérieure. Conçue pour évoluer sur la neige et des terrains froids, cette semelle apporte stabilité, adhérence et accroche. - Temperature Sensitive Compounds© : Comme un pneu de voiture, cette semelle adopte un matériaux dont la vocation est d'être peu sensible aux variations de température. La gomme reste souple et adhérente, sans durcir, même lorsque les températures plongent vers le négatif.
  • Membrane : Non
  • Semelle : Semelle intérieure : ClimaWarm© - Semelle extérieure : Traxion©, Temperature Sensitive Compounds©.
  • Couleurs: noir
  • Garantie: 2 ans
  • Entretien: NC
  • Prix: 170 €

Conditions du test

Empreinte écologique

  • Lieu de fabrication: Chine
  • Produit recyclé: Non
  • Emballage recyclable: NSP
  • Produit recyclable: Non

Chaussures Adidas Conrax

Test Terrain en terre de Baffin

La Terre de Baffin est une île canadienne, dans le territoire du Nunavut, au Nord de la Baie d’Hudson. Réputée pour ses immenses falaises de granit, les skieurs s’y aventurent depuis quelques années pour dénicher des couloirs raides et majestueux qui plongent dans la mer. Cette île de la taille de l’Espagne est constituée de Fjords et dés lors, la progression s’y fait en hiver sur la banquise, enneigée ou pas.

Test des chaussures Adidas Conrax en Terre de Baffin

La chaussure que nous avons emporté là bas est une chaussure de grand froid, destiné à une pratique active, contrairement aux bottes de neige classiques, elle destinées à une activité statique. Conçue donc pour affronter le froid et l’humidité, dans une activité physique type marche, raquette, chien de traineau.

Confort et protection 3/5

Pour commencer la chaussure s’enfile facilement. Une fois le rabas ouvert, le lacet defait, la languette s’ouvre largement et laisse passer les pieds forts. Facile à refermer, le système de laçage rapide se manipule bien avec des gants ou des moufles. Le zip quant à lui est moins simple à manipuler. Un coup de main à prendre, et la rouille dû au sel à surveiller.

Utilisée ici sur des terrains peu abrasifs ni cassants (plat, sur neige et glace), les chaussures ont très bien vieilli, sans souffrir d’usure ni en semelle ni en tige. Ma paire de chaussure, la seule des 4 paires, s’est légèrement usée au niveau de la pliure du pied. Une différence de déroulé de pied je pense.

Maintien du pied / laçage 3/5

C’est une chaussure avec un chaussant dédié à une pratique « active », dés lors il est beaucoup plus fin que sur une botte de neige classique. A partir de ce constat, et concernant notre équipe, 2 testeurs ont senti une gêne au niveau du talon, 1 testeur a souffert d’une douleur importante au niveau du premier métatarsien.

Au delà de ce point, c’est une chaussure précise, qui autorise des marches continues voir techniques, avec une bonne stabilité et une tenue de cheville efficace. Nous avons eu à évoluer et porter nos pulkas dans une moraine peu enneigée sur une journée, sans ressentir de faiblesse des chaussures.

Le serrage est efficace dans ce sens, facile à manipuler. 1 lacet et 1 système de serrage ont cassés sur l’ensemble du voyage, rapidement bricolés au moyen de nœuds. Pas de besoin de resserrage pour autant, et pas de points durs relevés au réglage.

Semelle 5/5

Nos journées de marche nous ont conduit à rencontrer de la neige dure, de la neige croutée, de la neige réchauffée, de la glace plus ou moins froide et glissante, du sable, et des rochers. Pour ma part je n’ai pas ressenti de difficultés majeures, sur aucuns de ces terrains. Une certitude toutefois, marcher plus de 6h par jour sur de la glace vive est plus confortable avec ces chaussures qu’avec des chaussures de ski ou d’alpinisme trop rigides et plus efficace qu’avec des crampons.

Pour ce qui est de l’usure, ce type de terrains n’use quasiment pas les semelles, qui sont comme neuves.

Imperméabilité / respirabilité 4/5

Lors de nos pérégrinations, nous avons aussi progressé sur des rivières gelées. Plus ou moins gelées d’ailleurs, et il nous est arrivé de passer à travers la glace. Parfois le pied dans l’eau, parfois la jambe, avant d’être passé franchement dedans, nous n’avons pas eu les pieds mouillés. Au delà de ce joyeux épisode, nous n’avons pas connu de températures susceptibles de nous faire gouter à l’imperméabilité.

Cet hiver, les températures étaient clémentes, pour le meilleur et pour le pire, en terme de respirabilité pour le pire. Ces chaussures sont conçues pour des températures beaucoup plus faibles. Aussi les 15 derniers jours, avec plus de chaleur, j’ai eu les pieds largement mouillés, avec tous les désagréments qui en découlent (frottements, odeurs, soin particulier à apporter aux pieds).

Thermicité 4/5

A ma connaissance, personne n’a souffert du froid durant l’ensemble du voyage. Avec des moyennes autour de -15°C et des extrêmes avoisinant les -30°C, nous avons été plutôt convaincus. Me concernant, en fin de voyage après une journée de marche et les pieds bien mouillés, je n’ai pas souffert du froid même en statique (montage de tente, repas).

  • 80%
    Qualité de fabrication - 80%
  • 60%
    Confort - 60%
  • 60%
    Protection des pieds - 60%
  • 60%
    Maintien du pied - 60%
  • 100%
    Semelle - 100%
  • 80%
    Imperméabilité - 80%
  • 80%
    Respirabilité - 80%
  • 80%
    Poids - 80%
75%

Mon avis

Nous n’étions pas partis avec ces chaussures dans le but de les exploiter comme nous l’avons fait. Elles ont marché environ 300km sans que personne n’ai d’ampoules malgré les pieds bien humides pour deux d’entre nous, nous n’avons pas noté d’usure particulière non plus. Quoi qu’il en soit, j’en suis définitivement ravi, je les conseille sans hésitation aucune pour les température extrêmes.

Plus d’infos : www.adidas.fr/outdoor

Sending
Your rating:
User Rating 0% (0 votes)
A propos de l'auteur

  Passionné de montagne et de grands espaces, chaque moment passé sur sentiers et pentes des massifs que je visite est un plaisir infini. Avec pour envie d'en partager chaque instant, j'en rapporte histoires, images, souvenirs....



19 − 9 =

Sending
Your rating: