Test couteau Victorinox Evogrip S101

Test du couteau suisse Victorinox Evogrip S101. Pour moins de 60 g, l'Evogrip S101 offre 12 outils, un manche ergonomique et une grande lame à cran de sûreté.
Posté le :


Caractéristiques du produit testé

  • Type produit testé : Accessoires outdoor
  • Composition : Acier inoxydable, thermo-plastiques
  • Description : couteau suisse à cran de sécurité
  • Tailles disponibles du produit: unique
  • Dimension: longueur fermé : 8,5 cm, longueur ouvert : 15 cm, longueur de lame principale : 6,5 cm,
  • Poids (donnée fabricant): 59 g
  • Poids (produit pesé par le testeur): 59 g
  • Accessoires fournis: pince à épiler - cure-dent
  • Couleurs: rouge et noir
  • Garantie: garantie Victorinox AG sans limite dans le temps pour tout défaut matériel et de fabrication
  • Entretien: nc
  • Prix: 47 €

Conditions du test

  • Lieux du test: Galice, Jura, Alpes, Laponie
  • Activités: Randonnée
  • Ecosystème: Littoral, Montagne
  • Durée du test (nombre de jours): 31 jours
  • Conditions météorologiques: Toutes conditions

Empreinte écologique

  • Lieu de fabrication: Suisse
  • Produit recyclé: Non
  • Emballage recyclable: Oui
  • Produit recyclable: En partie
  • Récupération par le fabricant: Non

S’il y a bien un accessoire indispensable pour le randonneur, c’est le couteau suisse. La marque Victorinox est à l’origine du concept et détient l’essentiel du marché. Mais il n’est pas toujours facile de choisir le bon modèle dans son catalogue très fourni et c’est encore plus vrai depuis que Victorinox a racheté son principal concurrent, Wenger, et repris à son compte les modèles de ce dernier. C’est d’ailleurs un test de l’Evogrip S101, un ancien modèle Wenger rebadgé Victorinox, que je vous propose aujourd’hui.

Premières impressions

L’Evogrip S101 n’est pas tout à fait un couteau suisse classique. En effet, au lieu du traditionnel manche lisse on trouve un design plus en relief, baptisé “evolution” qui permet une meilleure tenue en main. En outre, les cotes – nom des plaquettes qui composent le manche – traditionnellement rouges et brillantes, laissent ici place à une tenue bi-colore, noire et rouge. Derrière cette différence esthétique se cache une véritable évolution technologique puisque le plastique traditionnel en ester cellulosique lisse et parfois glissant est ici remplacé par deux thermoplastiques, dont l’un possède une texture caoutchoutée.

Autre détail différenciant, l’Evogrip S101 arbore un étrange petit bouton poussoir qui s’avère être un déverrouillage de la lame. La lame principale dispose en effet d’un cran d’arrêt de sécurité. Pour le reste, on retrouve un modèle assez simple, avec 12 outils (couteau, petit couteau, ouvre-boîte avec petit tourne-vis 3 mm, décapsuleur avec pointe tourne-vis, pince à dénuder, tire-bouchon, poinçon alésoir, anneau, acier inoxydable, pince à épiler et cure-dents). La lame en acier inox est de forme drop point. La qualité du produit, des matériaux et des assemblages est parfaitement fidèle à la réputation de Victorinox. Finissons ses premières impressions en précisant qu’il existe de nombreuses versions très proches, comme l’Evolution S101 sans les cotes bi-matières, L’Evogrip 101 sans le cran d’arrêt ou encore l’Evogrip S104 avec une scie en plus. Les appellations sont proches et l’erreur lors d’une commande peut vite arriver.

SOLDES D'HIVER !

Il y a d’excellentes occasions de faire de bonnes affaires voire même de très bonnes affaires pendant cette période de soldes. Afin de ne pas céder aux tentations déraisonnables des soldes, voici quelques règles à suivre pour acheter responsable :

  • Acheter des produits et vêtements dont vous avez besoin
  • Acheter des produits et des vêtements qui durent
  • Préférer les marques qui s’engagent pour l’environnement
  • Préférer les produits et les vêtements qui favorisent les circuits courts de production (made in France, made in Europe)

Voici quelques offres de nos partenaires :

Le Victorinox Evogrip S101 sur le terrain

Nous sommes en Galice, sur la septième étape de notre randonnée sur le Camiño dos faros. Après une matinée intense il est temps de faire la pause pique-nique. Belvédère sur l’océan, dalles granitiques pour poser son séant, l’emplacement idéal est enfin trouvé. Il ne reste qu’à sortir les victuailles et le couteau du sac. Avec ses tout petits 59 grammes sur la balance, le Victorinox Evogrip S101 ne pèse pas bien lourd. C’est un avantage qui n’est pas négligeable et on gagne quelques précieux grammes par rapport aux modèles classiques, comme le Hiker et ses 73 g. Ce poids et ses 8,5 cm plié font qu’on n’hésite pas à l’emporter avec soi, même dans les configurations les plus ultra-light. Chouriço galego, fromage de San Simón, pain traditionnel, rien ne résiste à la lame tranchante de 6,5 cm de l’Evogrip S101. Une lame de dimensions moyennes et à laquelle le cran d’arrêt offre une grande polyvalence. En effet, en empêchant la lame de se refermer sur les doigts, le blocage permet de s’attaquer à la coupe d’objets très durs ou plus grand que la lame, en toute sécurité. Le déverrouillage se fait d’un doigt, en appuyant sur le poussoir placé perpendiculairement aux cotes.

Tout au long de l’itinéraire, je n’ai eu qu’à me féliciter d’avoir emmené avec moi le Victorinox Evogrip S101. Pince à épiler pour retirer le piquant d’un ajonc belliqueux, ouvre-boîte pour accéder à cette boîte récalcitrante de moules galiciennes, décapsuleur et tire-bouchons salvateurs pour fêter dignement les fins d’étapes … A chaque fois j’ai apprécié le grip de ce manche bi-matières qui offre une meilleure prise en main que les modèles traditionnels. Quant aux ciseaux et à la scie que l’on trouve fréquemment sur les modèles de randonneurs, ils ne m’ont pas manqué car je ne les utilise presque jamais. Mais ceux à qui ils pourraient faire défaut, je conseille de regarder le modèles S17, identique au S101, ces deux outils en plus !

  • 100%
    Praticité - 100%
  • 100%
    Solidité - 100%
  • 100%
    Polyvalence - 100%
  • 100%
    Poids - 100%
100%

Mon avis

D’excellente fabrication, le Victorinox Evogrip S101 est un couteau suisse léger offrant les principaux outils nécessaires au randonneur. Son manche ergonomique au grip efficace et sa lame à cran d’arrêt lui apportent un véritable plus par rapport aux modèles traditionnels.

Verdict
Points forts
  • Manche ergonomique avec préhension améliorée
  • Lame à cran d’arrêt
  • Léger
  • 12 outils de base pour le randonneur
  • Tranchant des lames
  • Qualité de fabrication
Points faibles
  • Lame à cran d’arrêt (susceptible de poser des soucis de légalité)
Victorinox Evogrip S101
2 Responses
Sending
Your rating:

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

La vidéo du Moment : Le Cerro Chirripó, Costa Rica

Share via
Copy link