Test doudoune Jack Wolfskin Zenon Jacket

Test de la doundoune Jack Wolfskin Zenon Jacket lors d’une randonnée de 5 jours à ski dans le Queyras et dans le parc national de Yosemite pendant 3 jours de randonnée. Elle est composée de duvet de canard blanc (700 cuin) et de fibre synthétique Fibercloud HT (500 cuin) pour réunir le meilleur des deux mondes. Avis.


Caractéristiques du produit testé

  • Type produit testé : Doudounes
  • Composition : 100% polyamide Stormlock Active Flygrid 15D mini ripstop
  • Description : poche poitrine, coude articulé, capuche coupée à bordure élastique, livrée avec une housse
  • Saisonnalité: 4 saisons
  • Genre: Homme
  • Technologies : Fibercloud
  • Garnissage : canard blanc 90/10 700 cuin et fibre synthétique Fibercloud HT 500 cuin - Qualité de gonflant : 700 cuin pour le duvet - 500 cuin pour le Fibercloud
  • Volume compressé: 3,5 litres
  • Couleurs: Electric blue, Orange fall, Red fire, Yellow stone
  • Garantie: nc
  • Entretien: nc
  • Prix: 170 €

Conditions du test

  • Lieux du test: Queyras - Yosemite
  • Activités: Randonnée, Ski de Randonnée
  • Ecosystème: Montagne

Empreinte écologique

  • Lieu de fabrication: Bangladesh
  • Produit recyclé: NSP
  • Emballage recyclable: NSP
  • Produit recyclable: NSP

Test de la doudoune Jack Wolfskin Zenon à ski de randonnée

Test sur le terrain

La doudoune Jack Wolfskin Zenon Jacket appartient à la gamme Alpinisme, la plus technique, de la marque allemande. J’ai emporté la doudoune avec moi lors de deux itinérances, une hivernale à ski de randonnée dans le Queyras et une estivale dans le parc national de Yosemite en Californie où c’est Marion qui s’en est servie.

Les températures pour les deux randonnées sont descendues proches de 0°C. Si cette température n’était présente qu’au petit matin dans Yosemite, elle pouvait durer une bonne partie de la journée dans le Queyras.

Doudoune Jack Wolfskin Zenon

La Zenon Jacket a été utilisée le plus souvent comme veste fond de sac que qui a finalement été porté le matin et le soir à Yosemite, en journée lors des pauses dans le Queyras ou pendant les descentes à ski. En tout cas, jamais à la montée.

La doudoune Jack Wolfskin Zenon Jacket a la particularité d’être une veste hybride combinant un garnissage en duvet de canard blanc (700 cuin) pour le tronc et en fibre synthétique Fibercloud HT (500 cuin) pour la capuche, les épaules et les manches. Le Fibercloud HT est une technologie Jack Wolfskin composée de fibres creuses sous forme de flocons en vrac. La garniture en fibre synthétique est travaillée comme le duvet tout en gardant les avantages du synthétique. La veste sèche rapidement et s’entretient plus facilement qu’une doudoune 100% duvet.

Test de la veste Jack Wolfskin Zenon le soir au bivouac à Yosemite

Le tissu Stormlock Active Flygrid est léger et résistant à la déchirure (15 deniers mini ripstop), ce qui permet à la veste de ne pas dépasser les 400 grammes en taille M. Il est également coupe-vent et hydrofuge grâce à son traitement en silicone-polymère. Des caractéristiques très pratiques en itinérance, notamment l’hiver. Côté couleur, l’electric blue a ma préférence pour son côté flashy et moins salissant.

 Poignet avec serrage élastique

Jack Wolfskin a cherché en concevant la Zenon à obtenir le meilleur ratio poids/volume. De ce côté c’est réussi. Mais pour y arriver, la marque à la patte de loup a dû faire quelques concessions. La veste ne dispose par exemple que d’une poche poitrine ; pas de poches pour les mains. On a beau dire mais pour une veste hivernale, c’est un peu minimaliste. Autre regret, l’absence de cordon de serrage pour ajuster la capuche. Pour les manchons, et le bas de la veste, je peux comprendre mais pour la capuche, c’est aller à l’encontre de la protection. En cas de grand vent, il y a de fortes chances qu’elle ne tienne pas bien sur le crâne. Cette situation n’a pas été rencontrée mais le contraire m’étonnerait assez.

Le pouvoir isolant de la veste a répondu à mes attentes jusqu’au 0°C atteint (voire -1 ou -2°C) mais la doudoune n’a pas vocation à être utilisée à des températures beaucoup plus basses, en tout cas à l’arrêt. En pleine effort à la montée en ski de randonnée, il faudrait au contraire vraiment qu’il fasse bien froid pour l’avoir sur le dos.

 Capuche avec serrage par élastique. Dommage qu'elle ne soit pas réglable

 

  • 90%
    Qualité de fabrication - 90%
  • 75%
    Confort - 75%
  • 85%
    Thermicité - 85%
  • 80%
    Déperlance - 80%
  • 80%
    Respirabilité - 80%
  • 85%
    Poids - 85%
  • 90%
    Volume - 90%
84%

Mon avis

La doudoune Jack Wolfskin Zenon Jacket est un produit aux propriétés intéressantes. Hydrofuge, elle se glisse facilement dans un sac à dos et pourra être utilisée l’hiver comme l’été dans les massifs tempérés pour vos activités de montagne favorites : trekking, raquettes, alpinisme, ski de randonnée.

Sending
Your rating:
User Rating 0% (0 votes)
A propos de l'auteur

Fondateur d'I-Trekkings et des blogs I-Voyages et My Wildlife, j'apprécie le rythme lent de la marche et des activités outdoor non motorisés pour découvrir des territoires montagneux et désertiques et rencontrer l...



https://www.gregoryrohart.com
6 Responses
  1. Nico

    Bonjour !!
    Merci de votre article le compte rendu sur cette veste est vraiment top !
    petite question pour moi, j’aimerai savoir quelle est la grande difference entre la jackwolfskin zenon xt et la Argo… pouvez vous m’aider à faire un choix entre les 2 ? je n’arrive pas à me décider, je sais que la Argo est sur 800 de cuins mais son pris est casis le double de la Zenon… est ce vraiment une veste au dessus de la Zenon ?
    merci de votre réponse, cordialement ! 🙂

  2. nico

    Ok !! L\\\’écart de 180e entre les 2 vestes est donc seulement du a la chaleur quelles dégagent ? Les vestes hybrides sont pour vous plus fonctionnelles que les vestes en duvet ?

  3. Anonyme

    Je n’ai pas testé la doudoune Argo de Jack Wolfskin et je ne l’ai pas eu en main.

    D’un côté la Xenon est une veste hybride (synthétique/duvet de canard), de l’autre, l’Argo, est une veste en duvet (d’oie).

    La seconde sera pus chaude si c’est ce que vous cherchez. La Xenon est plutôt une doudoune de demi-saison + été (en Europe) pour les bivouacs et les camps de base ; on peut aussi bien entendu l’utiliser activement l’hiver jusqu’à-10°C grand maxi.

  4. Anonyme

    Non. Le prix dépend de la matière. Le duvet est plus cher que le synthétique.

    L’apport de chaleur pour un même volume est plus important pour le duvet que le synthétique.

    Les vestes hybrides sont pour vous plus fonctionnelles que les vestes en duvet ?
    Non mais l’inverse non plus. Tout dépend de la pratique de chacun.

  5. nico

    Ok ! Il me semblait bien que le duvet était plus cher que le synthé !
    Je dirait que chacune a ses fonctions ses qualités et inconvénients je suis d’accord !
    Je pratique la randonnée en montagne et je bivouac le soir, jai besoin de chaleur l’hiver, de légèreté au niveau du stockage dans le sac et de la robustesse (passage dans des fourrés, prêt du feu le soir probabilité de recevoir des cendres etc etc). La Cargo serait plus appropriée sur le papier… Non ?

  6. Anonyme

    Chaleur => duvet
    Humidité => synthétique
    Robustesse => les 2 ou aucun (à vérifier pour chaque produit)
    Rapport poids/chaleur/volume = > duvet (surtout si c’est de l’oie)
    Prix = > synthétique

    Maintenant, selon ton usage, tu devrais pouvoir choisir. Sinon, le meilleur moyen reste d’aller voir dans une boutique.

dix-huit − douze =

Sending
Your rating: