Test réchaud MSR Pocket Rocket 2

Test du réchaud MSR Pocket Rocket 2. Ultraléger (73 g seulement) et compact, il offre une puissance de 2400 watt et boue 1 litre en 3mn30 s.
Posté le :


Caractéristiques du produit testé

  • Type produit testé : Réchauds
  • Composition : Aluminium (brûleur) et Acier
  • Saisonnalité: 3 saisons
  • Technologies : Réchaud à gaz non régulé
  • Dimension: 7.5 x 4.5 cm
  • Poids (donnée fabricant): 73 g, 110 g avec sa boite
  • Poids (produit pesé par le testeur): 75 g
  • Types de cartouche: Cartouche à valve filetée EN417
  • Puissance: 2400 Watts
  • Temps d'ébullition: 3.5 minutes pour 1L d'eau
  • Autonomie: 60 minutes environ avec une bouteille de 230 g
  • Couleurs: Rouge et Gris
  • Garantie: Voir sur le site MSR pour le détails de la garantie
  • Entretien: nc
  • Prix: 30 €

Conditions du test

  • Lieux du test: Canada, Québec, parc National du Mont Valin
  • Activités: Randonnée, Raquettes à neige
  • Ecosystème: Montagne
  • Durée du test (nombre de jours): 15 jours
  • Conditions météorologiques: Beau temps. Températures froides entre -10 et -22°

Empreinte écologique

  • Lieu de fabrication: Corée du sud
  • Produit recyclé: Non
  • Emballage recyclable: Non
  • Produit recyclable: Oui
  • Récupération par le fabricant: NSP
  • Politique et engagements environnementaux de la marque: https://www.msrgear.com/blog/msr-fuel-canister-recycling-program/?_ga=2.246201991.207877287.1546424008-561323649.1545226540

Sorti en 2018, le réchaud MSR Pocket Rocket 2 remplace la première version de ce réchaud minimaliste. Il perd quelques grammes et son nouveau pliage permet de le ranger facilement dans une popote.

Nous l’avons utilisé durant quinze jours au Québec pour faire chauffer nos repas et des boissons chaudes. Utilisation en cabanes non chauffées.

réchaud MSR Pocket Rocket 2

Au premier regard, ce réchaud parait bien léger mais il cache bien son jeu. Il est bien résistant avec ses trois bras de support casserole qui assurent aussi une bonne stabilité. Le pliage et dépliage de ce réchaud sont plutôt simples, toutefois, il faut faire attention à la molette de réglage du gaz au moment du rangement dans la boite prévue, ça passe juste.

Pour une meilleure stabilité, on pourra bien sur ajouter un pied pour la cartouche de gaz. (non utilisé durant le test).

20181120_083818
thumbnail
thumbnail (1)

Le réglage de la flamme se fait à l’aide d’une petite molette en aluminium. Pratique, même avec des gants pour régler la quantité de gaz souhaitée. Une fois allumée, comme on dit, ça envoie. La flamme est puissante et malgré la température dans notre cabane, l’eau boue assez vite. MSR annonce 3.5 minutes pour un litre d’eau, il nous en faudra un peu plus de 4 à une température de -5° à 1000 m d’altitude. Régulièrement nous avons aussi été obligés de faire fondre de la neige car tout était gelé, là encore ce petit réchaud fait le job.

Au niveau consommation de fluide, le MSR Pocket Rocket 2 s’avère peu gourmand avec environ 60 minutes de fonctionnement avec une bouteille de 230 g.

réchaud MSR Pocket Rocket 2

Bref, le réchaud MSR Pocket Rocket 2 avec un poids très faible assure l’essentiel des taches qui lui sont demandées : chauffer vite, prendre peu de place et avoir un poids plume. On pourra regretter l’absence d’un allumeur piézoélectrique mais qui pour moi on 2 inconvénients, le poids supplémentaire et sa faible durée de vie.

  • 90%
    Qualité de fabrication - 90%
  • 100%
    Ergonomie - 100%
  • 85%
    Temps ébullition - 85%
  • 100%
    Poids - 100%
  • 100%
    Volume - 100%
95%

Mon avis

Le MSR Pocket Rocket 2 est bon réchaud qui ne prend pas de place dans le sac à dos. Sa puissance est suffisante pour la plupart des situations. Ne pas hésiter pour une utilisation extérieure de lui adjoindre un pare-vent et un pied pour plus de stabilité.



Où acheter le réchaud MSR Pocket Rocket 2 ?

  • Msr Pocket Rocket 229.95€
  • Pocket Rocket 229.95€
  • Flo
    A propos de l'auteur

    Même avec un début d'enfance parisien, j'ai eu la chance de découvrir la montagne durant mes vacances d'été lors de balades puis randonnées en Vanoise. J'ai vite attrapé le virus et l'attirance vers les sommets. Grace aux études, j'ai pu me rapprocher des montagnes (Hautes Alpes, Hautes Pyrénées). Puis j'ai voulu allier plaisir et boulot ...



    9 + dix =

    Sending
    Your rating:

    La vidéo du Moment : Le Cerro Chirripó