Test sac à dos Osprey Aura AG 65

Test du sac à dos Osprey Aura AG 65 conçu pour les femmes lors d'une randonnée itinérante bivouac à travers le Parc National des Cévennes. Equipé des nouvelles technologies AntiGravity™ 3D et Biostretch™, le sac à dos a une fiche technique prometteuse. Avis après 14 jours de test.


Caractéristiques du produit testé

  • Type produit testé : Sacs à dos
  • Composition : 100 D x 630 D Nylon Dobby, 210 D High Tenacity Nylon
  • Description : Harnais ExoForm™/Biostretch™ avec armature de levage de charge. Cadre périphérique léger - dimensions: 79 x 38 x 39cm - sangle de Sternum avec sifflet - attache pour bâton de marche Stow-on-the-Go™ qui permet d'attraper les bâtons sans enlever le sac - boucles pour piolet - raincover intégrée et amovible, sangles amovibles pour tapis de couchage - FlapJacket™ en haut du sac pour utiliser le sac sans le capuchon - sangle de compression interne - sortie pour système d'hydratation - accès par le dessus et par la base avec fermeture éclair
  • Saisonnalité: 3 saisons
  • Genre: Femme
  • Compartiments : Compartiment de base avec séparateur - deux compartiments latéraux - deux poches latérales extensible - pochette frontale extensible - capuchon amovible avec doubles poches zipées - deux poches sur la ceinture : pochette intérieur pour système d'hydratation.
  • Dos/ceinture : Système AntiGravity™ 3D : tissu maillé et panneau dorsal 3D perforé. Dos ajustable et ceinture lombaire Fit-on-the-Fly™ avec réglages velcro
  • Volume: 65L (testé) - 50L
  • Couleurs: rainforest green (vert) - silverstreak (gris)
  • Garantie: Osprey s'engage à réparer ou remplacer sans frais dans les limites d'une durée de vie « raisonnable », hors cas d'usure normale et de dommages accidentels.
  • Entretien: conseils en ligne pour améliorer la durée d’utilisation du produit.
  • Prix: 200 €

Conditions du test

  • Lieux du test: Parc National des Cévennes : mont Lozère et causse Méjean
  • Activités: Randonnée
  • Ecosystème: Montagne

Empreinte écologique

  • Lieu de fabrication: Vietnam
  • Produit recyclé: Non
  • Emballage recyclable: NSP
  • Produit recyclable: NSP

Sac à dos Osprey Aura AG 65

Test du Sac à dos en randonnée itinérante dans le parc national des Cévennes

Osprey propose avec ses deux sacs à dos Aura, 50 et 65 litres, une gamme de sac à dos spécialement conçu pour la morphologie féminine et pour l’itinérance incluant un panneau dorsal AntiGravity™ 3D (ceinture entièrement ventilée) tout à fait nouveau et un harnais ExoForm™ Biostretch™ garantissant un confort de portage même avec des charges lourdes (jusque 20 kg).

J’ai testé la version Aura AG 65 pendant une randonnée itinérante avec bivouac de 14 jours dans le parc national des Cévennes. Je vous dis tout sur mon test.

Aspect du sac

Disponible en deux couleurs, le sac à dos Aura AG 65 possède un joli design. La composition du sac est légère et résistante aux frottements du sac au sol et dans la végétation. Il dispose de nombreux compartiments et accessoires ainsi que des sangles pour compresser. Seul petit détail qui peut être améliorer à mes yeux dans la finition sont les boucles pour enlever le capuchon et celles de la séparation des compartiments de base qui demandent un peu plus de temps à enlever que des clips par exemple.

Ceinture ventilée

Portage

  • Réglage du sac à dos

Réglage de la longueur du dos, des bretelles, de la ceinture et armature de levage de charge. Plusieurs petits réglages qui demandent un petit temps de compréhension et d’adaptation mais qui offre une grande qualité dans la répartition des charges.

  • Confort

Le système AntiGravity™ 3D offre une ventilation optimale avec un panneau dorsal 3D perforé, le dos n’est pas en contact avec le sac et l’air circule complètement. Je n’ai jamais eu de sensation d’humidité dans le dos même lors d’efforts plus intenses ou de températures chaudes. Les bretelles et la ceinture sont aussi dotés de ce filet en tissu maillé qui offre confort et aération. Une excellente nouvelle technologie !

La ceinture est bien enveloppante, réglable avec velcro et sangles pour s’adapter à toute les morphologies. Les sangles sont très longues, trop longues. La ceinture est assez rigide, ce qui gène à la mise du sac sur le dos.
Une fois le sac réglé, fermé, compressé et sur le dos, le poids est bien réparti et le portage est confortable même avec sac avoisinant les 16kg. Le sac est stable et ne fait qu’un avec le marcheur.
L’armature du sac est légère, composée d’un simple cadre périphérique. Léger mais pas assez costaud à mon goût car je l’ai tordu lors d’un jeté du sac au dessus d’une barrière que je franchissais.

  • Organisation

Le sac à dos est composé d’un grand compartiment de base qui peut être séparé en deux espaces distincts ; celui du bas pour le sac de couchage et la tente et celui du haut pour les vêtements, la nourriture et la popote. A l’intérieur, une pochette permet de ranger le système d’hydratation avec une sortie dans le dos et une petite sangle pour le maintenir droit. Je me sers également de cette pochette pour ranger mon carnet de voyage et mon livre de chevet 😉 Une sangle de compression sur le dessus du compartiment du haut permet de bien compresser et stabiliser le sac.

L’accès à l’intérieur se fait par le dessus et par la base avec une fermeture zippée. Dommage qu’il n’y ait pas un accès frontal pour accéder au milieu du sac sans tout vider.
Les deux compartiments latéraux zippés s’ouvrent sur 2/3 du sac, ils sont spacieux et permettent de ranger tous les petits accessoires, la trousse de toilettes, les affaires sales, les cartes etc… En revanche lorsque le sac est chargé à bloc, il est plus difficile d’y ranger des choses à l’intérieur. La pochette frontale extensible permet également un rangement supplémentaire. C’est intéressant pour avoir un accès rapide. Les deux poches latérales extensibles permettent de ranger une gourde ou une bouteille d’eau. Avec deux positions, droite ou couchée pour une attrape facile quand le sac est sur le dos et même chargé, la bouteille est facile à enlever et à remettre sans aide. En revanche en position couchée, la bouteille que j’utilisais (1litre) gênait à la mise du sac sur le dos. Le capuchon dispose de deux poches zippées dont une qui sert de rangement pour la housse imperméable et l’autre qui permet de ranger la carte et de l’attraper sans enlever le sac grâce à une petite gymnastique. Il peut également servir de sac à main ou d’oreiller. Et enfin, les deux petites poches de la ceinture sont spacieuses et pratiques pour le portable, crème solaire, en-cas, mouchoirs mais la fermeture zippée ne s’ouvre pas assez et il est difficile de sortir ce que l’on a mis à l’intérieur.
Avec de nombreuses poches et compartiments, le rangement et l’organisation du sac est facile et permet d’avoir un accès rapide au chargement.

  • Ratio poids/volume

Les ratio poids/volume (2,120/65=0,032) est dans la moyenne. Utilisation au maximum de technologies légères mais certains accessoires augmentent le poids du sac comme le système de réglage du dos et le capuchon. Ce qui est perdu en poids est gagné en confort.

  • Accessoires

On retrouve les accessoires suivants :

  • Sangle de Sternum avec sifflet.
  • Attache pour bâton de marche Stow-on-the-Go™ qui permet d’attraper les bâtons sans enlever le sac, attache qui frotte contre le bras, un peu gênant à la longue. Système pratique mais pas indispensable, je le considère comme un gadget.
  • Deux boucles pour piolets/bâtons.
  • Raincover intégrée et amovible. Utilisée avec un tapis de couchage accroché en dessous du sac, elle ne couvre pas le dessous et les côtés. Utilisée sans, elle couvre tout le sac et peut être serrée avec un cordon. Lors du test, j’ai eu quelques averses et un orage, la raincover s’est avérée efficace.
  • Sangles amovibles pour matelas ou tente : très pratique.
  • Rabat FlapJacket™ en haut du sac pour utiliser le sac sans le capuchon. Permet de réduire le poids du sac mais on ne dispose plus des deux poches du dessus.
  • Sangle de compression interne qui stabilise le poids du sac.
  • Sortie pour système d’hydratation : à utiliser avec une pipette droite. Celle que j’utilisais est en coude, le passage n’est pas pratique. Idem pour les passants sur les bretelles.
  • Anses pour lever ou transporter le sac à la main : une frontale, une dorsale ; permet une bonne prise et une facilité de portage surtout quand le sac est chargé. Peut également servir à suspendre le sac à vide pour un rangement en hauteur (en refuge par exemple).

  • 80%
    Qualité de fabrication - 80%
  • 100%
    Réglage du sac à dos - 100%
  • 85%
    Confort de portage - 85%
  • 75%
    Organisation du rangement - 75%
  • 50%
    Ratio poids/volume - 50%
  • 80%
    Accessoires - 80%
78%

Mon avis

J’ai été très satisfaite du sac à dos Aura AG 65 d’Osprey, il a bien répondu à mes attentes. Malgré le petit souci au niveau de l’armature, le sac à dos est résistant aux frottements et à l’abrasion. Le confort général et l’accessoirisation en font un sac idéal pour les grandes randonnées itinérantes, les treks avec bivouac et/ou le voyage à pied.

Sending
Your rating:
User Rating 0% (0 votes)
A propos de l'auteur

Passionnée de randonnée itinérante et trek en autonmie longue durée. Deux mois dans les Alpes en suivant plus ou moins l'itinéraire de la via alpina. Randonnées de 3 à 5 jours en Islande: westfjords, lagavegur, skaftafell. Randonnées de 3 à 5 jours en Afrique du Sud: Drakensberg, Rui...



11 − sept =

Sending
Your rating: