Test sac de couchage Valandré Shocking Blue Neo

Test du sac de couchage Valandré Shocking Blue Neo lors d’un trek de reconnaissance en Iran. 3 semaines de tests dans le massif de l’Alborz et les montagnes du Zagros. Découvrez mon avis complet.


Caractéristiques du produit testé

  • Type produit testé : Sacs de couchage
  • Composition : Asahi Kasei : Ext. Impact 66 Polyamide Rip-Stop DWR 40,7g/m2- Int. Impact Polyester Rip-Stop DWR 40,8g/m2
  • Description : Construction tubulaire compartimentée (32) et cloison latérale pour un maintien optimal du duvet. Pied de forme trapézoïdal, capuche enveloppante et collerette réglable par cordon semi-élastique.
  • Saisonnalité: 4 saisons
  • Genre: Mixte
  • Garnissage : Oie grise 800+cuin (Norme UE). Garniture issue d’oies grises à 100% (95% duvet et 5% petites plumes et filaments). 720g en S, 771g en M, 827g en L.
  • Température confort (norme européenne EN135378) : -11,6°C
  • Température limite confort (norme européenne EN135378) : -19,5°C
  • Température extreme confort (norme européenne EN135378) : -42,3°C
  • Tailles disponibles du produit: S: 170/200 cm, M: 185/215 cm, L: 200/230 cm
  • Volume compressé: 9,5 litres
  • Poids (donnée fabricant): 1250g en S ; 1320g en M ; 1430g en L
  • Poids (produit pesé par le testeur): 1425g sans le sac de compression (771g de duvet).
  • Accessoires fournis: Le duvet est livré avec un autre grand sac de stockage.
  • Couleurs: bleu
  • Garantie:
  • Entretien: Lavage en machine sur cycle délicat, avec lessive spéciale ( Voir sur le site de Valandré pour plus d'infos
  • Prix: 539 €

Conditions du test

  • Lieux du test: Massifs de l’Alborz et du Zagros en Iran
  • Activités: Randonnée
  • Ecosystème: Montagne
  • Durée du test (nombre de jours): 3 semaines
  • Conditions météorologiques: Conditions météo : Beau temps en permanence, pas de températures négatives même en altitude (A plus de 4000 mètres) et extrêmement peu (Pour ne pas dire pas) d’humidité Types de bivouac : pour moitié sous tente, le reste à la belle étoile puisqu’il n’y a pas eu de rosée Habillement : Pas d’habits dans le duvet

Empreinte écologique

  • Lieu de fabrication: Duvet de France ; confectionné en Tunisie
  • Produit recyclé: NSP
  • Emballage recyclable: NSP
  • Produit recyclable: NSP
  • Récupération par le fabricant: NSP

sac de couchage Valandré Shocking Blue Neo

Caractéristiques thermiques

  • Températures : annoncées par le constructeur, une telle précision laisse perplexe. Mais les conditions rencontrées en Iran ne me permettent pas de confirmer, ni de démentir
    • Confort : – 11,6°C
    • Limite confort : – 19,5°C
    • Extrême : – 42,3°C
  • Indice de chaleur (poids du duvet en kg x cuin) : 616,8
  • Notre température de confort : T° confort = -0,0413x indice de chaleur + 14,1= -11,37
  • Rapport indice de chaleur / poids : 434,37
  • Rapport température de confort / poids : 1,26
  • Rapport notre température de confort / poids : 1,26
  • Rapport indice de chaleur / volume :  64,93
  • Rapport température de confort / volume : 8,40
  • Rapport notre température de confort / volume : 8,42

Comparez ces données avec les autres sacs de couchage testés.

Le test en Iran

Les yeux de mes collègues iraniens s’écarquillent : Ton duvet est fabriqué en France ? Donc déjà c’est du sérieux, du travail bien fini, forcément du produit de luxe, le reste provenant irrémédiablement de Chine. Lors du déballage, tous les yeux sont tournés vers moi, nous sommes à 4100 mètres d’altitude dans le massif du Mont Dena et le groupe comprend pourquoi je ne suis pas du tout effrayé à l’idée de dormir dehors à cette altitude. Certes, la température (comprise entre 2 et 7°C la nuit) ne correspond pas à ce que l’on rencontrerait à la même altitude en France, mais la perspective d’une bonne nuit confortable suscite la jalousie des iraniens. Je vais pousser le test un peu plus loin prochainement au Népal. Le test sera donc mis à jour à mon retour.

Personnellement, ce que j’apprécie en premier, c’est le touché du tissu du Schocking Blue Neo, hyper agréable et en deuxième, « l’habitacle ». Il y a de la place dans ce duvet, autour des pieds notamment, et il est possible d’enfiler un pantalon par exemple tout en restant à l’intérieur sans contorsions extrêmes. Le modèle testé est en taille M pour un gars de 1,72m ce qui est parfait.

Presque trop chaud pour l’été en Iran, j’avais déjà eu l’occasion de tester ce duvet dans d’autres conditions (Lac Baïkal en hiver) et le verdict est sans appel : C’est du bel ouvrage, bien fini. L’espace intérieur est particulièrement bien étudié, le tissu est très agréable. La collerette, bien utile dans les froids intenses, serait presque gênante dans les conditions clémentes, avec ses scratchs et ses fermetures éclairs. La capuche est parfaitement bien ajustée. Le volume du sac, une fois compressée reste tout de même conséquent, mais le confort et la chaleur sont à ce prix. Grande glissière latérale qui permet de bien ouvrir le sac si la température est plus élevée. Notons que la société Valandré, basée dans l’Aude au pied des Pyrénées, propose des services d’entretien et de réparations pour prolonger la longévité de votre duvet. Toutes les infos sur le site http://fr.valandre.com/.

  • 90%
    Qualité de fabrication - 90%
  • 90%
    Ergonomie - 90%
  • 90%
    Thermicité - 90%
  • 90%
    Confort - 90%
  • 90%
    Poids - 90%
  • 80%
    Volume - 80%
88%

Mon avis

Comme souvent le bon matériel est tout de même un investissement financier mais autant en avoir pour son argent, ce qui est largement le cas avec ce Shocking Blue Neo de Valandré qui vous assurera des nuits réparatrices toute l’année (et ce n’est pas négligeable quand on randonne toute la journée) pour peu que vous ayez la bonne idée de le coupler avec un matelas correct. Le gonflant de la plume est excellent, pensez à déballer votre sac un peu avant de vous coucher. Et puis le made in France reste une valeur sûre.

Tableau synthétique des tests de sacs de couchage réalisés sur I-Trekkings

Sending
Your rating:
User Rating 0% (0 votes)
Verdict
Points forts
  • Confort et chaleur
  • L’espace intérieur, bien adaptée à l’anatomie
  • La qualité de la finition
  • Le tissu agréable
  • Le service après-vente, qui propose, contre rémunération, de laver ou regarnir votre duvet et ainsi lui donner, au bout de quelques années, une seconde vie
Points faibles
  • En remontant la glissière, on pince assez souvent le tissu
  • Si l’espace intérieur est super, ajuster la collerette est un peu plus acrobatique
  • L’achat reste un investissement, mais le produit est à la hauteur du prix
nomade73
A propos de l'auteur

 Accompagnateur en montagne depuis 1987, j'ai la chance de parcourir l'Asie dans le cadre de mon travail. Et qui ne rêve pas de vivre de sa passion ? Découvrir des paysages superbes,rencontrer des habitants souvent accueillants, le tout à pied ou à vélo, c'est bon pour le corps et (l'ouverture de) l'esprit. Et...



7 Responses
  1. Anonyme

    Le Lafayette de Valandré est aussi un très bon sac de couchage, mais c’est plus un 3 saisons ou un 4 saisons pour les non frileux. Comme toujours, ça dépend où l’on va et notre réaction au froid. Tiens, j’ai retrouvé une photo avec le shocking blue dans le refuge sous le Larkya Pass pendant le tour du Manaslu.

  2. Pierre

    Le Lafayette est certes ce qu’il se fait de mieux car rapport chaleur/poids le plus intéressant de chez Valandré mais il va trouver ses limites passé -15 là où le Shocking Blue Neo devrait s’en sortir nettement plus "facilement", au prix d’un poids et d’un volume supérieur évidemment… Le Lafayette a pour moi un problème de taille qui m’empêche de le préférer face à un Bloody Mary : son zip. Cela réduit grandement la polyvalence de ce sac car il est impossible de régulier la température s’il fait trop chaud. Combien de fois ai-je dû sortir une jambe lors de nuits à 5-10 degrés ? Je ne compte pas 🙂

    Bref, hâte de voir la mise à jour du test au retour du Népal, car tester un sac 4 saisons par températures positives…

    C’est bien la version Neo qui a été testée au Larkya Pass ? 🙂

  3. Anonyme

    Tres tenté par l’achat de ce sac, je suis tombé un jour sur un comparatif avec le Sir Joseph koteka 850…. et là……

    Avez vous un retour à me donner sur ces produits ?

    Lequel conseilleriez vous ?

    Il me faut un -10°C. J’avoue avoir une préférence pour le valandre avec le SAV …

    Merci de votre aide

  4. Anonyme

    J’ai bien lu ce test, en fait ma grande question est que le Sir Joseph a l’avantage d’être plus léger et moins volumineux, à bien réfléchir quand même.

    Merci pour ces infos et ce site, continuez

  5. Anonyme

    J’ai bien lu ce test, en fait ma grande question est que le Sir Joseph a l’avantage d’être plus léger et moins volumineux, à bien réfléchir quand même.

    Merci pour ces infos et ce site, continuez

quinze − 1 =

Sending
Your rating: