Test tente Ferrino Nemesi 2

Test de la tente Ferrino Nemesi 2 lors d’un trek en autonomie au Pérou. Cette tente 2 places (2300 g) a été utilisée pour une personne durant 15 jours. Avec son prix abordable, cette tente se place parmi les modèles légers les moins chers.


Caractéristiques du produit testé

  • Type produit testé : Tentes
  • Double toit : Polyester ripstop 210T, enduit PU, étanche à 3000 mm
  • Toile intérieure : Moustiquaire et polyester ripstop respirant 55 g/m² traité déperlant
  • Tapis de sol : Polyester étanche à 3000 mm de colonne d'eau
  • Description : Type de tente : dôme autoportant - Caractéristiques techniques : 2 entrées, 1 arceau en Y, 2 ouïes de ventilation, 8 piquets standards en aluminium
  • Saisonnalité: 3 saisons
  • Capacité : 2 personnes
  • Dimension: Sol : 210x110 cm (tente intérieure) + deux auvents de 60 cm chacun - Hauteur : 110 cm
  • Couleurs: vert et gris
  • Garantie: 2 ans
  • Entretien: Pas de lavage nécessaire
  • Prix: 210 €

Conditions du test

  • Lieux du test: Pérou, chemin inca de Jauja-Pachacamac (Andes centrales, régions de Junin et Lima)
  • Activités: Randonnée
  • Ecosystème: Montagne

Empreinte écologique

  • Lieu de fabrication: Chine
  • Produit recyclé: NSP
  • Emballage recyclable: NSP
  • Produit recyclable: NSP

Tente Ferrino Nemesi

La Nemesi 2 est une tente légère 3 saisons (2300 g avec son sac de rangement) qui est une version améliorée de la Spectre 2 de Ferrino. Elle existe en version 1 ou 2 places.

Elle a été testée comme tente pour une personne lors d’un trek en autonomie de 15 jours au Pérou sur le chemin inca de Jauja-Pachacamac (Andes centrales) à une altitude comprise entre 200 et 4600 mètres. J’utilise également 4 exemplaires de cette tente comme tente 2 places en trek au Pérou depuis 3 ans.

 

Qualité de fabrication 7/10

La Nemesi 2 est une tente au rapport qualité prix intéressant. Si les finitions ne sont pas celle d’une tente haut de gamme, aucun dommage n’a été rapporté sur les 4 tentes que j’utilise au Pérou depuis maintenant 3 ans. La toile est solide et imperméable (3000 mm) et à toujours bien résistée à la pluie, la neige et la grêle des Andes.

Les fermetures des portes sont protégée par un rabat. Les deux ouïes de ventilation s’ouvrent et se ferment grâce à un système de velcros. L’arceau principal en Y est complété par un petit arceau droit. Ils sont solides, aucun problème de casse à déplorer en 3 ans.
Comme sur beaucoup de tentes légères, le tapis de sol est assez fin et constitue surement le point le plus fragile, il faudra alors prendre soin de bien nettoyer le sol, surtout quand il est abrasif, avant de monter la Nemesi. Lorsque je randonne avec des animaux de bât, j’utilise une bâche sous le tapis de sol, ce qui évite l’usure de la toile sur les sols difficiles des Andes.
Les sardines classiques en aluminium sont un point faible et se tordent rapidement dans les sols durs, il faudra alors peut être envisager d’investir dans des sardines en v ou en croix pour une meilleure durée de vie.

La tente est livrée avec un petit sac de réparation complet (un tube en alu pour réparer un arceau, deux crochets plastiques pour accrocher la chambre, quatre toiles correspondant aux trois toiles de la tente et au tapis de sol).

Praticabilité 9/10

La Nemesi 2 possède deux auvents avec deux entrées, de quoi éviter de « se marcher dessus » en cas d’utilisation à deux. Les portes peuvent s’ouvrir sur la gauche ou la droite et se rouler et s’attacher sur le coté. Les portes intérieures en moustiquaire s’ouvrent très largement et sont très pratiques.

La tente est facile est rapide à mettre en place. La chambre se monte en premier puis une fois les arceaux mis, on peut monter le toit et tendre le tout à la fin. Le montage prend moins de 7 minutes une fois que l’on est habitué.
Le volume intérieur est très confortable en utilisation en solo et assez confortable à deux. La hauteur (110 cm) permet de tenir assis ou accroupi à l’intérieur. Les auvents permettent de ranger un sac à dos grand volume et de cuisiner en cas de pluie. En utilisation en solo, le sac à dos entre largement dans la chambre.
Les 4 poches internes (deux grandes et deux petites) permettent de garder tout ce qui est utile à portée de main. Le crochet du toit permet de suspendre une lampe.
La Nemesi se replie facilement et entre largement dans le grand sac doté de sangle de compression. En la pliant bien, j’arrive à ajouter dans le sac une petite bâche (utilisée en renfort de tapis de sol).

Résistance au vent 8/10

Les camps ventés de haute altitude (jusqu’à 4600 m) n’ont jamais posés de problème majeur à la Nemesi 2. Sa forme offre peu de prise au vent à condition d’éviter de placer le côté « plat » face au vent. Les hauvants s’ouvrent sur deux pans opposés ce qui permet de choisir de quel coté ouvrir sa porte sans avoir de vent qui s’engouffre dans la tente.

La tente montre toutefois ses limites sur certains camps où le vent peut parfois pénétrer sous les toiles et faire baisser la température dans l’habitacle, il est alors nécessaire de trouver un emplacement abrité. On notera tout de même que ces camps andins entre 4200 et 4600m offrent des conditions climatiques qui necessiteraient plutôt une tente 4 saisons, il est alors normal que les tentes 3 saisons ultralégères trouvent leurs limites dans ces conditions.

 

Imperméabilité 8/10

Les pluies sont relativement rares dans les Andes Centrales en saison sèche. La pluie, la grêle et la neige ne sont toutefois pas inexistantes et la Nemesi a bien résisté aux intempéries que j’ai pu affronter en 3 ans d’utilisation.

 

Ventilation et isolation 7/10

L’isolation est bonne mais dans les Andes la tente trouve ses limites au dessus de 4400 m où les températures nocturnes peuvent être inférieures à -10°C, il n’est alors pas rare d’avoir entre -2°C et -5°C dans la tente. Le tapis de sol n’étant pas très épais, il est nécessaire d’utiliser un bon matelas et un bon sac de couchage en cas de basses températures.

La ventilation est assurée par les deux ouïes qui doivent être laissées ouvertes sous peine d’avoir une forte condensation à l’intérieur. En dormant seul ou à deux avec les ouïes ouvertes, la condensation reste raisonnable (toile extérieure mouillée ou gelée au démontage mais pas de gouttes ou d’humidité dans la chambre). Bien tendre la tente est également important. Dans le cas contraire, on pourra se mouiller en touchant la toile au niveau des pieds ou de la tête.

 

  • 70%
    Qualité de fabrication - 70%
  • 90%
    Ergonomie - 90%
  • 80%
    Imperméabilité - 80%
  • 80%
    Résistance au vent - 80%
  • 70%
    Ventilation - 70%
  • 70%
    Isolation - 70%
  • 60%
    Poids - 60%
  • 80%
    Volume - 80%
75%

Mon avis

La Nemesi 2 de Ferrino est une tente 2 places légères d’un excellent rapport qualité/prix. Elle permet de s’équiper d’une tente de randonnée 3 saisons, fiable et pratique capable d’affronter un climat de montagne à moindre cout. La qualité de fabrication et des matériaux n’est sans doute pas le meilleure du marché mais aucun problème n’a été à déplorer durant 3 ans d’utilisation dans les Andes avec des conditions naturelles et climatiques relativement difficiles.

Tableau comparatif des tentes testées sur I-Trekkings.

Sending
Your rating:
User Rating 0% (0 votes)
A propos de l'auteur

Je vis au Pérou depuis 2012. Je travaille comme guide accompagnateur de voyage et guide de trekking....



http://www.milcolorespordescubrir.com
2 Responses
  1. Stef

    Pour les piquets, aucun souci de notre côté. Ils sont en aluminium mais de section hexagonale (pour renforcer la solidité). On a plusieurs fois tapé dessus avec des pierres pour les enfoncer dans un sol caillouteux volcanique et aucun souci, ils sont restés bien droits (juste quelques griffes à cause des pierres qui nous servaient de marteau).

  2. Stef

    C’est en effet une excellente tente. J’ai eu l’occasion de la tester lors d’un trek en Islande (autonomie complète, 6 jours, 2 personnes). Nous n’étions pas à l’étroit (compte tenu du poids) et les absides latérales sont un réel plus pour stocker son sac à dos et ses chaussures (ou pour entrer/sortir sans déranger l’autre).
    Contrairement à ce qui est indiqué dans l’article, il faut mettre le côté plat au vent. C’est celui qui justement offre la meilleure résistance structurelle. Dans l’autre sens, si le vent n’est pas pile dans l’axe de la tente, elle a tendance à s’écraser sur un côté.
    Pour le montage/démontage, c’est un jeu d’enfant. Très rapide et elle rentre très facilement dans le sac de rangement (contrairement à beaucoup de tentes).
    Elle est spacieuse pour deux et a le grand avantage qu’on puisse s’y tenir assis (en cas de mauvais temps, c’est un énorme plus). Pourtant elle est légère et très compacte une fois repliée (on peut la trimbaler dans le sac à dos même).
    Le tapis de sol est sans doute un peu faible bien que nous n’ayons eu aucun souci durant notre trek (même sur sol caillouteux volcanique). Je recommanderais de mettre une couverture de survie en dessous quand même.
    En résumé, excellente tente avec un rapport qualité/prix/poids/espace dans les meilleurs du marché !

dix − deux =

Sending
Your rating: