Test veste Cimalp Ultrashell Vinson 3

Test de la veste imper-respirante Cimalp Ultrashell Vinson 3 en Ecosse et en Suisse. Avis après 24 jours de test sur le terrain.


Caractéristiques du produit testé

  • Type produit testé : Vestes imperméables
  • Composition : Nylon, polyuréthane, kevlar (PPD-T) enduction DWR
  • Description : Veste étanche et respirante coupe ergonomique pour une pratique alpine et trekking
  • Saisonnalité: 4 saisons
  • Genre: Homme
  • Technologies : Veste 3 couches ULTRASHELL, stretch, étanchéité 20’000mm Schmerbers, renforts épaules-coudes en kevlar
  • Membrane : Ultrashell 20 000mm Schmerbers, 80'000 MVP
  • Tailles disponibles du produit: S, M, L, XL, XXL, XXXL
  • Poids (donnée fabricant): 690 g (en M)
  • Poids (produit pesé par le testeur): 723 g (en L)
  • Accessoires fournis: nc
  • Couleurs: Anis - black - bleu - rouge
  • Garantie: légale (2 ans)
  • Entretien: Voir sur le site MARQUE pour plus d'infos
  • Prix: 349 €

Conditions du test

  • Lieux du test: Traversée des îles de Skye et Lewis (Ecosse), Val d'Anniviers (Valais, Suisse)
  • Activités: Randonnée
  • Ecosystème: Montagne
  • Durée du test (nombre de jours): 24 jours
  • Conditions météorologiques: Sec à fortes précipitations, -1°C à 26°C, Bft 1 à 8

Empreinte écologique

  • Lieu de fabrication: Vietnam
  • Produit recyclé: Non
  • Emballage recyclable: Non
  • Produit recyclable: Non
  • Récupération par le fabricant: Non

La marque Cimalp propose depuis plus d’un demi-siècle maintenant des produits techniques pour l’outdoor conçus dans ses ateliers de la Drôme. La Cimalp Ultrashell Vinson 3 est la troisième version de ce modèle de veste imper-respirante destinée aux pratiques les plus engagées.  J’ai eu la chance de la tester notamment tout au long de mes traversées des îles de Skye et Lewis. Ces îles situées au Nord-Ouest de l’Ecosse, offrent des conditions météo qui ne laissent guère de répit à l’équipement.

Premières impressions sur la Cimalp Ultrashell Vinson 3

Mon exemplaire à tester ne me parvient que quelques jours avant mon départ et c’est donc avec une certaine fébrilité que je déballe la Cimalp Ultrashell Vinson 3. J’ai eu auparavant largement le temps de jeter un œil sur une fiche technique qui n’a rien à envier à celle des marques les plus célèbres. Fabriquée sur la base d’un polyamide 180g/m² tissé ripstop pour éviter la propagation des déchirures, la Cimalp Ultrashell Vinson 3 offre une étanchéité de 20 000 mm Schrembers et une respirabilité de 80 000 Mvp garanties par des zips étanches YKK et par la membrane Ultrashell, propre à Cimalp. La marque drômoise n’évoque nulle part si elle utilise des PFC, ces produits chimiques couramment  utilisés dans l’imperméabilisation des produits outdoors et dont les effets sur l’environnement et la santé sont préoccupants, c’est dommage.

Au déballage, j’apprécie le look du modèle avec ses imposants renforts Kevlar protégeant des épaules aux coudes. Mon exemplaire, d’un rouge flamboyant qui garantit la visibilité en montagne et … sur les photos, arbore deux zones imprimées qui produisent un look original et plutôt sympathique pour une veste outdoor. Sur la poitrine, en écritures jaune-fluo et blanc figure le rappel que cette version a été tirée en série limitée – 299 exemplaires par coloris – et ainsi nommée en hommage à l’ascension par Henri de Gerlache de Gomery du Mont Vinson en Antartique en 1997. Sur la manche droite, sont rappelées les performances techniques de l’ultrashell. Les tissus sont parfaitement coupés et bien assemblés, les coutures bien étanchées et les zips coulissent irréprochablement.

La Cimalp Ultrashell Vinson 3 sur le terrain

Me voici au début de la Trotternish ridge, cette longue échine qui parcours le Nord de l’île de Skye et dont le site d’Old Man of Stor est le joyau qui se dessine au loin devant moi. Un vent de force 7 souffle depuis le matin. Les ondées, violentes, alternent avec les éclaircies. Ici, pas question de ranger la veste entre chaque averse. Il faut jongler sans arrêt entre fermeture serrée et large aération pour garder des conditions confortables. Je referme les zips étanches, resserre les bas de manches à l’aide du velcro et ajuste la capuche équipée d’un serrage en trois points. Cette capuche bien englobante est un véritable plus quand les intempéries se prolongent. Sa visière modelable permet d’ajuster la protection selon l’intensité et l’orientation de la pluie, pas une goutte ne pénètre ! Mais par une température d’une quinzaine de degrés, parfaitement isolé du vent, le transport du sac de plus de 60L provoque vite une grimpée de la chaleur du corps. Quelques soient les qualités de respirabilité de la membrane Ultrashell, réputée plus performante que ses concurrentes, j’apprécie alors, dès que la pluie cesse, les grandes dimensions des zips de ventilation sous les bras. Des zips dont la taille a, aux dires de Cimalp, été augmentée par rapport à la version 2 de cette veste. Un vrai bonheur ! La progression hors sentier, en pleine lande humide, impose une gymnastique permanente qui fait également apprécier la coupe ergonomique préformée et le tissu relativement stretch de la veste qui accompagne parfaitement tous mes mouvements. Une coupe ergonomique mais pas ajustée pour autant et qui offre donc la possibilité d’ajouter en dessous une couche plus thermique.

Jour après jour, j’apprécie les détails de conception et de fabrication de la  Cimalp Ultrashell Vinson 3. Les renforts kevlar apportent une réelle sérénité quant à la résistance de la veste face aux frottements du sac lourdement chargé de la nourriture et de l’équipement pour bivouaquer. Bien sûr leur présence se paie sur la balance, la Cimalp Ultrashell Vinson 3 appartenant bien à la catégorie des vestes résistantes dont le poids dépasse les 720 grammes, mais c’est le choix de la durabilité et du matériel dans lequel on peut avoir confiance.  C’est d’autant plus vrai que ces renforts seront également un atout sur des terrains plus alpins où les frottements mettent souvent les coudes à mal. Mon seul petit bémol à ce portrait sans défaut vient des poches repose main, situées trop bas à mon sens pour permettre un usage confortable lors du port du baudrier. Mais pour le reste, la polyvalence des trois poches mesh de l’intérieur et l’étanchéité de la poche poitrine raviront les amateurs de “petit barda à conserver à portée de main”.

  • 100%
    Qualité de fabrication - 100%
  • 100%
    Confort - 100%
  • 100%
    Ergonomie - 100%
  • 100%
    Coupe-vent - 100%
  • 75%
    Respirabilité - 75%
  • 100%
    Imperméabilité - 100%
  • 75%
    Poids - 75%
  • 75%
    Volume - 75%
91%

Mon avis

A 349 € la Cimalp Ultrashell Vinson 3 offre un rapport qualités/prix que l’on ne trouvera que difficilement chez la concurrence. Elle est un “must have” pour le randonneur au long cours qui recherche une résistance accrue au frottement du sac, pour celui qui pratique de multiples activités engagées (ski de rando, raquette à neige, randonnée hivernale, marche grand froid, cascade de glace, alpinisme) et celui qui recherche un équipement polyvalent et confortable pour les quatre saisons.

Sending
Your rating:
User Rating 0% (0 votes)
Verdict
Points forts
  • Ergonomique
  • Résistante
  • Respirante
  • Etanche
  • Prix
  • Look
Points faibles
  • Position des poches repose-mains
  • Présence potentielle de PFC


Où acheter la veste Cimalp Ultrashell Vinson 3 ?

fou de trek
A propos de l'auteur

Mammifère omnivore, pogonotrope et dromomane....



un × deux =

Sending
Your rating: