Test veste Fjällräven Abisko Eco-Shell Jacket

Test de la veste Fjällräven Abisko Eco-Shell Jacket conçue en matériaux écologique et sans PFC. Les marques qui utilisent le PFC le préconisent car sans lui les vestes manqueraient d’efficacité sur le plan de l’imperméabilité. Avis après 28 jours de test.


Caractéristiques du produit testé

  • Type produit testé : Vestes imperméables
  • Composition : 100% Polyester recyclé (extérieur) - Eco-Shell, Polyester
  • Description : Imperméabilité : 20 000 mm - Respirabilité (MP) : 20 000 mm - Capuche avec visière laminée et réglage - Fermeture à glissière à double-sens et étanche sur le devant, avec rabat de protection intérieur - Deux poches pour les mains et poche-poitrine, toutes avec fermeture à glissière - Doublure à mailles des poches - Cordon de serrage dans l'ourlet et bandes Velcro aux poignets
  • Saisonnalité: 4 saisons
  • Genre: Homme
  • Membrane : Eco-Shell
  • Tailles disponibles du produit: XS à XXL
  • Poids (donnée fabricant): 380 g
  • Poids (produit pesé par le testeur): 400 g en taille L
  • Couleurs: tarmac, black, blue
  • Garantie: 2 ans
  • Entretien: Voir sur le site de Fjällräven pour plus d'infos
  • Prix: 400,00 €

Conditions du test

  • Lieux du test: sur le camino del norte entre Irun et Castro-Urdiales (8 jours) – Canada dans la région de Vancouver (20 jours)
  • Activités: Randonnée
  • Ecosystème: Campagne, Littoral, Mer
  • Durée du test (nombre de jours): 28 jours
  • Conditions météorologiques: 3 saisons (beau, pluie, vent, températures de 0 à 26°C)

Empreinte écologique

  • Lieu de fabrication: Chine
  • Produit recyclé: Oui
  • Emballage recyclable: Oui
  • Produit recyclable: Oui
  • Récupération par le fabricant: Oui
  • Politique et engagements environnementaux de la marque: https://www.fjallraven.fr/a-propos-de-fjallraven/a-propos-de-nous/tissus/

 

Fjällräven Abisko Eco-Shell Jacket

 

Test sur le terrain de la veste Fjällräven Abisco eco-shell jkt

Qualité de fabrication

Les détails de finition sont nombreux, pratiques et élégants : pression basse de fermeture, cordon de serrage, poche centrale et accroche porte-manteau arrière. Les matériaux utilisés sont très qualitatifs, 100% recyclés et n’utilisent pas de PFC, une initiative qui mériterait d’être davantage suivie par d’autres marques. Les coupes et finitions sont impeccables. Le coloris testé – bleu clair – est assez esthétique et subtilement réhaussé par le logo de la marque et la languette de zip (YKK) tous deux en cuir clair. On aurait aimé que Fjällräven nous affirme qu’il s’agit de cuir recyclé également, mais c’est pour chipoter ! Notons juste une très légère sensibilité au frottement, une minuscule trace étant apparue après ce test durant lequel j’ai régulièrement porté un sac lourd et peu moussé.

 

Confort et practicité

La coupe de la veste Abisko Eco-Shell Jacket est très agréable, suffisamment ample pour glisser une sous-couche thermique sans pour autant permettre d’entrées thermiques. Le toucher du tissu est caractéristique des polyesters recyclés, plus doux que ceux des fibres vierges. Le bas de la veste est équipé d’un cordon réglable par 2 clips de serrage latéraux; les bandes velcro permettent de régler les manches sans difficultés. Les 3 poches – deux poches-mains, une poche-poitrine – sont bien étudiées et pratiques. Les zips – tous de marque YKK, gage de qualité – coulissent sans difficulté. Un bouton pression en bas du zip central permet de sécuriser l’ouverture-fermeture qui est possible à double sens. Enfin, concluons par la visière de la capuche qui est flexible et modulable. Elle permet, combinée avec les réglages arrières, une excellente visibilité et donc un réel confort sous les grains atlantiques qui inondaient la côte d’Oléron lors de ce test.

 Imperméabilité

Les PFC sont des perturbateurs endocriniens particulièrement toxiques et l’ensemble du secteur outdoor est, depuis que Greenpeace a pointé du doigt le problème, d’accord sur le fait qu’il faut se débarrasser de ce produit.  Le problème c’est que les PFC utilisés pour imperméabiliser l’équipement  – et tout particulièrement les produits Gore-tex – sont diablement efficaces et que les solutions alternatives restent à inventer. Et qui dit solutions alternatives dit usages différents. Il est donc important de noter que l’on utilise pas tout à fait l’Abisco de Fjällräven comme une veste classique et pour offrir la même imperméabilité  l’Abisco doit être préalablement traitée à l’aide d’un produit, de type Nikwax et que ce traitement doit être renouvelé tous les deux lavages ou après d’intenses périodes d’utilisation. On peut considérer que ce choix du fabricant suédois est courageux car il n’est jamais facile de bousculer les habitudes du consommateur. Mais reste qu’il renvoie une partie de la problématique – celle de trouver des produits écologiques, efficaces et pas trop dispendieux – à ce même consommateur. Sur le terrain, correctement traitée, l’Abisco remplit honorablement les attentes que l’on peut avoir d’une veste 2,5 couches qui n’est pas non plus conçue pour randonner des jours durant sous la pluie.

Respirabilité

La respirabilité constitue pour moi le véritable point faible du modèle. La respirabilité du tissu est moyenne et en l’absence de zips sous les bras, on transpire assez vite. Ces zips sous les bras ajoutent du poids et une fragilité dans l’étanchéité ce qui justifie sûrement le choix de Fjällräven de ne pas les mettre. La marque suédoise a tenté de contourner le problème en équipant les poches d’une maille mesh. Poches ouvertes on améliore donc nettement la situation mais sans toutefois atteindre ce qu’on peut attendre d’une 2,5 couches.

 Fjällräven Abisco eco-shell jkt

Coupe-vent

Le défaut de respirabilité se transforme en avantage lorsqu’il s’agit de lutter contre les vent. EN effet, l’Abisco ne laisse rien passer. Bien conçue, serrable en bas grâce à des cordons réglables, avec un col montant haut et une capuche enveloppante, elle m’a parfaitement protégé des vents glaciaux des crêtes jurassiennes. Une protection qui, rappelons le, vise à couper du vent et non à conserver la chaleur du corps; une micro-doudoune viendra donc en complément appréciable quand la température baisse.

Poids

L’Abisco ne se positionne pas sur le marché de l’ultralight a tout prix mais présente des caractéristiques que l’on peut attendre a ce niveau de poids, c’est donc satisfaisant.

  • 80%
    Qualité de fabrication - 80%
  • 90%
    Confort - 90%
  • 80%
    Ergonomie - 80%
  • 80%
    Coupe-vent - 80%
  • 40%
    Respirabilité - 40%
  • 70%
    Imperméabilité - 70%
  • 70%
    Poids - 70%
  • 70%
    Volume - 70%
73%

Mon avis

Bien taillée et avec des matériaux de qualité, présentant des performances honorables, l’Abisko Eco-Shell Jacket de Fjällräven est une veste 2,5 couches intéressante. Elle pose les bases de ce que seront demain nos vestes privées des dangereux PFC et nous renvoie à notre responsabilité de consommateur. Un choix qu’il nous faudra malheureusement assumer au prix d’une facture assez élevée. 

Sending
Your rating:
User Rating 0% (0 votes)
Verdict
Points forts
  • Confort 
  • Poids 
  • Matériaux écologiques 
Points faibles
  • Respirabilité 
  • Prix !
  • Nécessité de retraitements imperméabilisants
fou de trek
A propos de l'auteur

Mammifère omnivore, pogonotrope et dromomane....



cinq + dix-neuf =

Sending
Your rating: