10 conseils pour choisir sa tente 4 saisons

Une tente d'hiver sera-t-elle pratique également en été ? Et comment bien la choisir ? Voici nos 10 conseils pour bien choisir sa tente 4 saisons.
Posté le :


5
(11)

Celles et ceux qui ont déjà goûté au plaisir de se blottir dans leur duvet en écoutant la neige tomber savent que le bivouac hivernal est une expérience exceptionnelle. Bien sûr, cela exige d’être un minimum préparé et équipé. Relire nos conseils pour réussir son premier bivouac grand froid. Parmi l’équipement essentiels, il y a la tente. Mais une tente 4 saisons est-elle indispensable ? Sera-t-elle pratique également en été ? Et comment bien la choisir parmi les divers modèles ? Voici nos conseils pour y voir plus clair, 10 conseils pour bien choisir sa tente 4 saisons pour l’itinérance. Nous précisons que nous ne traitons pas ici des abris d’alpinisme, modèles très spécifiques qui répondent à des besoins différents.

Conseil numéro 1, savoir si on a vraiment besoin d’une tente 4 saisons ?

Quand on parle de tente 3 saisons, on parle de tente conçues pour la randonnée aux périodes de l’année où la météo et les conditions de terrain sont les plus clémentes. Si la période d’utilisation optimale va du printemps à l’automne elle peut être plus longue en plaine. On peut ainsi utiliser sans souci une tente 3 saisons en plein hiver sur une randonnée en Bretagne ou dans le Beaujolais. Les tentes 4 saisons sont, quant à elles, des modèles optimisés pour les pires conditions météo et pour des terrains neigeux. On peut tout à fait les utiliser toute l’année – qui peut le plus, peut le moins. Mais elles imposeront quelques compromis car elles sont beaucoup plus lourdes et moins bien ventilées que leurs homologues 3 saisons. Si vous ne randonnez pas en montagne ou dans les pays nordiques en hiver, privilégiez l’achat d’une tente trois saisons. Si vous bivouaquez régulièrement dans la neige et a fortiori au-dessus du niveau des forêts, là où le vent est le plus fort, une bonne tente 4 saisons est indispensable. Si vous dormez dehors plusieurs dizaines de nuits par an, par toutes conditions, et que votre budget vous le permet, posséder deux tentes peut être un bon choix. Si votre budget est trop juste, il vous faudra trouver une tente 4 saisons qui offre le meilleur compromis, en évitant les modèles les plus lourds et volumineux. Enfin, si votre pratique de bivouac hivernal est très ponctuelle, pensez à louer votre matériel. Il existe plusieurs entreprises spécialisées comme bivouac-location, ainsi que des solutions entre particuliers. Enfin, on peut aussi penser au marché de l’occasion … une solution particulièrement intéressante car les tentes saisons sont des équipements chers.

10 conseils pour choisir une tente 4 saisons
MSR – James Barkman ©

Bien identifier les caractéristiques d’une bonne tente 4 saisons

Les principales contraintes auxquelles une tente 4 saisons doit faire face sont la neige et le vent. La neige pèse sur la toile et les arceaux et empêche l’aération de la tente par le bas. Quant au vent, il est un des principaux facteurs de refroidissement et peut fortement bousculer la tente et même la déchirer si elle n’est pas correctement ancrée. Une bonne tente 4 saisons, est donc fabriquée à partir de matériaux épais et résistants. Elle dispose d’aérations sur les flancs ou sur le haut de la toile. Pour conserver l’intérieur à l’abri du vent, les aérations et les moustiquaires sont réduites et souvent occultables. Enfin, les tentes 4 saisons ont de très nombreux points d’ancrage et en particulier par des haubans. Certaines sont même équipées de jupes, bandes de tissus sur lesquelles on dépose de la neige pour améliorer la stabilité de l’abri. Enfin, une bonne tente quatre saisons sera idéalement de couleur vive – orange, jaune, rouge – pour des raisons de sécurité.

Choisir les bons matériaux

Difficile de s’y retrouver dans la jungle des matériaux. Pour faire simple, retenez que les meilleurs tissus des tentes 4 saisons sont en polyamide (nylon). Les fabricants précisent en général la densité du tissage, exprimée en deniers. A partir de 30 deniers (30D), on a des tissus suffisamment résistants pour l’hiver. Ces toiles sont imperméabilisées avec des enductions. Le silicone, qui peut être appliqué en plusieurs couches, est un traitement largement plus efficace et durable que les polyuréthanes parfois appelés DWR ou PU.

Côté arceaux, on voit apparaître depuis quelque temps des arceaux en matériaux composites de la marque Easton Syclone. Ils semblent prometteurs mais les alliages d’aluminium anodisé et en particulier ceux fournis par la marque DAC font toujours référence. Les bonnes tentes 4 saisons ont des arceaux de 9 ou 10 mm de diamètre, jamais inférieurs. Certaines marques comme Hilleberg, Hellsport ne fabriquent que des tentes. D’autres, comme MSR, sans être aussi spécialisées en produisent depuis des décennies avec les mêmes équipes et ont également accumulé un important savoir faire. Cette expérience se ressent dans le choix des matériaux, des accessoires (zips, haubans, filets de rangement, …) et leur mise en œuvre. Leurs modèles sont souvent deux fois plus chers que d’autres vendus exclusivement en ligne. Un rapide coup d’œil aux fiches matériaux permet de comprendre cet écart de prix.

Vérifier l’habitabilité intérieure

L’hiver, le jour se couche tôt et se lève tard, on passe donc beaucoup de temps dans la tente. Et c’est sans parler de la météo qui peut nous coincer au bivouac plusieurs jours. Un minimum de confort est indispensable et qui dit confort, dit espace. On regardera la hauteur, en prenant en compte l’épaisseur importante des matelas d’hiver et le fait qu’on peut parfois en superposer plusieurs pour mieux s’isoler du froid du sol. Les plus grands vérifieront également si les parois de la tente intérieure sont droites ou inclinées aux extrémités, la longueur étant, dans ce dernier cas, bien plus courte à 30 cm de hauteur que celle annoncée au sol. On prendra également en compte la largeur, pour pouvoir s’asseoir, se tourner confortablement sans toucher les parois.

Prendre en compte les besoins d’espace dans l’abside

Une abside assez grande permet de garder à portée de main tout l’équipement auquel vous voudriez accéder sans sortir, comme la pharmacie, la nourriture, les bouquins … N’oubliez pas que ce qui reste dehors, dans la pulka par exemple, peut se retrouver sous des monticules de neige que vous n’avez pas forcément envie de dégager chaque fois que vous avez besoin de quelque chose. L’abside permet également de protéger les éléments les plus fragiles, comme de gros téléobjectifs photos. Certains font même le choix d’y rentrer les skis avec les peaux bien brossées pour éviter d’avoir à les décoller/recoller (par grand froid, les peaux recollent mal). L’abside permet également de manger à l’abri quand les intempéries rendent cela impossible à l’extérieur. Certains modèles de tentes permettent de replier momentanément la toile intérieure pour gagner de l’espace dans l’abside, c’est particulièrement intéressant quand on est obligé d’utiliser le réchaud. Tous ces besoins définissent la taille de votre abside idéale. Et n’oubliez pas que si l’on peut accepter quelques compromis sur la taille de l’abside pour une ou deux nuits de bivouac en rando-raquettes dans le Vercors, cela deviendra clairement plus difficile quand on part plusieurs semaines sur le plateau norvégien ou en Laponie.

Comparer poids et volumes

Vous ne trouverez pas de modèles ultra-légers de tente 4 saisons. C’est le prix à payer pour des tentes résistantes et avec une grande habitabilité. Pour deux personnes, c’est autour de 3 kg et certaines flirtent avec les 6 kg ! Mais l’écart entre les deux extrêmes mérite de s’arrêter sur ce critère. Avez-vous vraiment besoin des matériaux les plus extrêmes, de l’espace le plus grand ? Tout est toujours histoire de compromis et d’usage. Notre conseil ? Evitez les modèles les plus volumineux et lourds si vous prévoyez de les porter – même occasionnellement – dans un sac à dos, et a fortiori en usage 3 saisons !

S’assurer de la simplicité et rapidité de montage

Le temps d’installation d’un bivouac peut être particulièrement rallongé par la nécessité de préparer la surface de neige, de monter des murets de protection du vent et jongler avec les rafales de vent qui cherchent à vous arracher la toile des mains. La simplicité et la rapidité de montage sont donc des critères très importants. Notre conseil ? Vérifier le nombre d’arceaux à monter, s’il faut simplement les glisser dans un fourreau ou les clipser sur la toile, s’ils sont, ou non, de différentes longueurs, équipés d’indicateurs de couleur pour le montage. Les modèles qui permettent de garder toiles intérieure et extérieure solidaires lors du transport offrent un vrai gain de temps.

SOLDES D'HIVER !

Il y a d’excellentes occasions de faire de bonnes affaires voire même de très bonnes affaires pendant cette période de soldes (11 janvier au 7 février 2023). Afin de ne pas céder aux tentations déraisonnables des soldes, voici quelques règles à suivre pour acheter responsable :

  • Acheter des produits et vêtements dont vous avez besoin
  • Acheter des produits et des vêtements qui durent
  • Préférer les marques qui s’engagent pour l’environnement
  • Préférer les produits et les vêtements qui favorisent les circuits courts de production (made in France, made in Europe)

Voici quelques offres de nos partenaires :

Quelle forme choisir, géodésique ou tunnel ?

Chaque forme a ses avantages et … ses inconvénients. On imagine volontiers la géodésique comme idéale. C’est sans doute influencé par les images d’expédition d’alpinisme et le fait qu’elle porte l’héritage de l’igloo. La géodésique est effectivement très intéressante pour sa résistance au vent, sa capacité à supporter un certain poids de neige. Mais ses absides sont assez réduites et son poids plutôt élevé du fait notamment du grand nombre d’arceaux utilisés. Les tentes tunnels, quant à elles, doivent être orientées dans l’axe du vent et souffrent plus du poids de la neige. Mais elles offrent, à poids égal, une habitabilité incomparable, sans parler de leur installation plus rapide.

Prendre en compte la réparabilité sur le terrain et l’efficacité du sav

Réparer sa tente en plein hiver est très difficile. On a les doigts gourds, les colles ne fonctionnent pas à cause du froid et coudre des tissus raidis de glace est presque impossible. Notre conseil est donc de choisir des modèles plutôt low-tech, plus faciles à réparer. Évitez les arceaux articulés en 3D, plus difficiles à réparer sur le terrain, préférez les tentes avec des zips de grandes dimensions plus faciles à changer en cas de souci. Vérifiez aussi que les pièces les plus soumises à tension sont de bonne taille et résisteront durablement. Enfin, acheter une tente 4 saisons est un – gros – investissement. Et comme cet équipement est soumis aux pires conditions, il n’est pas impossible qu’il ait besoin d’être réparé un jour. Assurez vous, avant d’avoir un problème, de la qualité des services après-vente (garantie, réparation) de la marque qui vous intéresse. Informations claires et détaillées disponibles sur le site et retour positifs des consommateurs sont de bons indicateurs. N’oubliez pas également que prolonger la durée de vie de notre équipement est le meilleur moyen de baisser son impact environnemental.

Conseil numéro 10, n’oubliez pas les accessoires spécifiques

Il existe deux types d’accessoires, spécifiques aux tentes 4 saisons. Les ancrages à neige (sardines spécifiques ou sac à neige) qui peuvent rapidement devenir indispensables pour assurer une meilleure stabilité de la tente. Et les housses de rangement pour pulka qui permettent de ne pas démonter complètement les arceaux et transporter la tente roulée autour, assurant un gros gain de temps au prochain bivouac. N’oubliez pas de gardez un petit budget pour acheter ceux qui vous sont nécessaires.

Ma sélection de 5 modèles de tentes 4 saisons

Malgré ces conseils, vous n’arrivez pas à choisir ? Nous avons sélectionné pour vous 5 modèles de profils très différents.

Hilleberg Nallo 2, la polyvalente

Parce que nous l’avons testée été comme hiver, nous savons que ce modèle de tente tunnel 4 saisons est parfait pour ceux qui souhaitent ne posséder qu’une tente pour vraiment tout faire ! A l’aise dans la neige comme sur la plage, l’Hilleberg Nallo 2 est la plus légère de notre sélection (2,4 kg). Avec son système d’aération très bien pensé (grandes moustiquaires occultables, pigeonnières, …) c’est un des rares modèles réellement à l’aise quand il fait chaud. C’est notre coup de coeur ! Lire le test de la version Nallo 2 GT

  • Capacité : 2 personnes (existe en version 3 ou 4 personnes)
  • Poids emballée : 2,4 kg
  • Volume emballée : 8,5 L
  • Imperméabilité double-toit: 5000 mm
  • Lieu de fabrication : UE (Estonie)
  • Prix : 905 €

MSR Remote 2, l’alpine

Un excellent rapport qualité/prix pour cette tente dôme 4 saisons. Son poids raisonnable (3,2 kg), le volume du sac de transport réduit (11,6 litres) et sa faible emprise au sol font de la tente MSR Remote 2 un modèle très orienté terrains alpins. Elle offre la protection dont vous avez besoin avec un volume intérieur suffisant. La dernière version intègre de nouvelles ouvertures d’aération pour réduire la condensation, et les pare-neige en bas du double-toit bloquent la neige soufflée par le vent. Avec son abside pour ranger le matériel et manger à l’abri, la tente MSR Remote 2 est parfaite quand vous vous retrouvez retranché à flanc de montagne.

  • Capacité : 2 personnes (existe en version 3 personnes)
  • Poids emballée : 3,2 kg
  • Volume emballée : 11,6 L
  • Imperméabilité double-toit: 1500 mm
  • Lieu de fabrication : Chine
  • Prix : 950 €

 

10 conseils pour choisir une tente 4 saisons
MSR – James Barkman ©

Hilleberg Tarra, l’arctique

C’est encore un modèle du fabricant suédois qui grimpe sur notre podium. Cette tente géodésique 4 saisons est un véritable bunker. Nous l’avons utilisée par des vents de force 10, des températures de près de – 40°C et des chutes de neige continues de plusieurs jours, … Tout ça reste sans effets sur elle ! Outre sa résistance, nous adorons son énorme habitabilité. Ses parois de tente intérieure presque verticales en font un modèle apprécié par les personnes de grande taille ! Ses dimensions (4,5m x 1,5m au sol), son volume plié minimum de 15,7 litres et ses 4,3 kg sur la balance en font un modèle très typé aventures arctiques avec transport en pulka.

  • Capacité : 2 personnes
  • Poids emballée : 4,3 kg
  • Volume emballée : 15,7 L
  • Imperméabilité double-toit: 5000 mm
  • Lieu de fabrication : UE (Estonie)
  • Prix : 1430 €

Nemo Chogori 2p, l’outsider

Encore peu connue sur le marché européen, la marque New England Mountain Equipment (Nemo) propose un modèle de tente 4 saisons original. Typée “expéditions”, la Nemo Chogori 2p possède un double-toit et une chambre intérieure non désolidarisables, ce qui promet un montage rapide et permet un gain de poids. L’abside est par ailleurs escamotable ce qui permet de connecter une autre tente Chogori et créer ainsi un camp de base abrité des pires conditions.

  • Capacité : 2 personnes (existe en version 3 personnes)
  • Poids emballée : 3,5 kg
  • Volume emballée : 17,5 L
  • Imperméabilité double-toit: 3000 mm
  • Lieu de fabrication : Vietnam
  • Prix : 890 €

Bergans of Norway Wiglo LT V2 4, l’OVNI

Difficile de décrire ce modèle de tente 4 saisons pour 4 personnes. La Bergans of Norway Wiglo LT V2 4 tient du lavvu, la tente traditionnelle utilisée par les Samis pour suivre leurs troupeaux de rennes, à laquelle il emprunte un haut de forme pyramidale. Mais aussi de l’igloo, dont le bas adopte la forme circulaire. Résultat, une excellente résistance aux intempéries et une habitabilité très généreuse. Le plus de ce modèle c’est la possibilité de l’utiliser comme une tente pour 4 personnes ou comme un espace de vie commun en expédition. 

  • Capacité : 4 personnes (existe en version 6 personnes)
  • Poids emballée : 6,2 kg
  • Volume emballée : 89 L
  • Imperméabilité double-toit: 3000 mm
  • Lieu de fabrication : Chine
  • Prix : 800 €
Marchand
Promo
Prix
Lien
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites

 

5 modèles tentes 4 saisons
Bergans of Norway ©

Vous avez aimé mon article ? Mettez-lui 5 étoiles

Cliquez sur une étoile pour lui donner une note

Note moyenne 5 / 5. Nombre de votes : 11

Aucun vote pour le moment. Soyez le premier à noter mon article.

Je suis désolé que cet article ne vous ait pas été utile!

Laissez-moi améliorer cet article !

Dites moi comment je peux améliorer cet article

L'Oeil et la Plume
A propos de l'auteur

Reportages d'itinérances à pied, à la pagaie et à ski-pulka...



https://500px.com/p/oeiletplume

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Share via
Copy link