Aït Tigga – Azib Tissouitine

Destination : Maroc » Afrique | Montagne : Anti-Atlas | Activité : Randonnée  | Agence : Visages Trekking 


Aït Tigga – Azib Tissouitine - Randonnée au Djebel Siroua
Posté le :


Au petit matin, nous remontons la vallée de Smagan. En contrebas vers l’assif, les cultures en terrasse attendent la belle saison : orge et blé pour l’été et safran à l’automne. Au printemps, le safran n’est pas en fleur. De fines tiges vertes sortent de terre lui donnant une allure quelconque. C’est pourtant une épice rare et précieuse qui fait vivre les villageois locaux. Le safran se monnaie cette année entre 30 et 50 dirhams le gramme, soit entre 2,7 et 4 € le gramme.

Nous traversons rapidement le village d’Idourar. Sur le bord de l’axe principal, sous un noyer, des femmes font cuire du pain dans le four communal. C’est ainsi chaque jour.
Plus loin, nous entrons dans Aït Ighmour, joliment implanté dans cet écrin de montagne. Pendant un moment un arc en ciel forme une couronne sur le dessus de la mosquée du village. En d’autres temps, on aurait pu croire à un message divin. Nous savons aujourd’hui que la pluie s’invite sur les hauteurs du village.

Sur le bord du chemin, une vieille femme coupe des navets qu’elle fera sécher pour les utiliser l’hiver prochain lorsque les denrées viendront à manquer. Saïd, notre guide marocain, me confirme que c’est délicieux dans un couscous.

A la sortie du village, le sentier traverse l’assif et monte en lacets. Nous essuyons une bruine qui vient plus nous rafraichir que nous mouiller. Au col, panorama époustouflant sur la vallée de Smagan, les premiers contreforts du massif du Siroua et même jusqu’au djebel Saghro.

Nous marchons quelques temps sur le plateau. Le Siroua est sous les nuages. Le Tisfeldat (2918 m) se laisse entrevoir. Demain, nous devrions le tutoyer. Nous descendons sur les azibs (bergeries) Izine. Les contrastes de paysage sont saisissants. La roche varie du noir au blanc avec des pointes de rouge et de jaune. Les creux des vallons sont verts grâce à la fonte des neiges qui est en cours et les sommets sont immaculés de blanc. Avec ce ciel bleu, quel émerveillement !

Aux bergeries, nous prenons le repas. Avec chaises et tables. N’est-ce pas un peu trop ?

L’après-midi est assez courte. Nous décidons de la rallonger un peu en grimpant une petite colline qui nous rapproche des sommets enneigés. Nous rejoignons les azibs Tissouitine (2450 m) parsemées de maisons de pierre et de champs de safran. Ce sont des Aït Waouzgit qui habitent les lieux entre mai et novembre à la période des cultures.
Je suis surpris que le safran pousse à ces altitudes mais j’apprends par Saïd qu’il pousse au Siroua à partir de 1700 m et jusqu’à 2500 m.

Nous posons le bivouac contre une bergerie. Je pars faire ma toilette dans l’assif en contrebas. J’y vais un peu tard. Le soleil s’est couché et un vent thermique s’est levé. Autant dire que je n’ai pas traîné dans la rivière. C’était glacial, vivifiant mais ô combien réparateur !

  • D+ : 800 m
  • D- : 200 m
  • Temps de marche : 5h00

Randonnée au Djebel Siroua au Maroc organisée par Visages, spécialiste des voyages et randonnées dans les Alpes du sud et dans le reste du monde. Retrouvez toutes les randonnées et voyages Visages dans notre Comparateur de Trek.

Greg
A propos de l'auteur

Fondateur d'I-Trekkings et des blogs I-Voyages et My Wildlife, j'apprécie le rythme lent de la marche et des activités outdoor non motorisés pour découvrir des territoires montagneux et désertiques et rencontrer l...



https://www.gregoryrohart.com