Arrivée au Macchu Picchu

Destination : Pérou » Amérique | Montagne : Andes | Activité : Randonnée  | 


Arrivée au Macchu Picchu - Chemin des Incas
Posté le :


Jour 3

Il fait bien froid à notre réveil. A 5h20, le soleil est déjà levé, il illumine les montagnes enneigées au loin et éclaire les ruines de Sayacmarca perchées 60 mètres au-dessus du campement, mais ses rayons réchauffants sont pour l’instant loin de nous réchauffer.
Après avoir pris un café ou un thé et remballé les tentes trempées, nous repartons vers 7h15 en direction des zones plus élevées bientôt baignées par le soleil. Nous atteignons 2 heures après le troisième et dernier col du chemin à 3700 mètres, où nous nous prélassons sous un temps magnifique.

Après avoir passé les ruines de Phuyupatamarca, déjeuner à celles de WiñayWayna : toujours constitué de sardines en boite, suivi de fromage et de bananes et oranges. Nous apercevons plus bas le dernier site de campement qui ne paraît plus très loin. Il s’agit en fait d’un hôtel, à côté duquel il y a de la place pour installer les tentes, car nous commençons malheureusement déjà à retrouver la civilisation moderne et ses constructions singulières de béton. Nous arrivons vers 14h30 à hôtel près duquel nous camperons. Car après s’être renseigné, il s’avère que le camping est désormais interdit depuis quelques années sur le petit site d’Inti Punku (la Porte du Soleil) beaucoup plus près des ruines de Machu Picchu qui y sont d’ailleurs visibles.

Difficile de trouver un bon emplacement car ils sont pris ou réservés par les groupes encadrés.
Il faut nous contenter d’une place plutôt large laissée libre à cause des tas d’ordures situés au-dessous dont les effluves ne sont pas bien agréables mais cesseront au coucher du soleil. Le site est contrôlé par quelques gardiens plutôt sympathiques avec lesquels nous discutons un peu. Nous profitons aussi de la présence des sanitaires bien entretenus pour prendre une bonne douche et se sentir plus propre. On se permet ensuite, puisque demain sera une journée de marche courte et facile, de profiter d’un apéritif avec les cacahuètes et raisins secs restant accompagnés de bière achetée au semblant de bar de l’hôtel. Après la bonne soupe aux champignons, il se met cette fois-ci encore à pleuvoir pendant le bien apprécié plat lyophilisé (à base de spaghettis) qu’il faut abréger ou manger sous la tente. Pas de problème donc pour poursuivre la bonne habitude de se coucher tôt (19h15). On pourra ainsi se lever de bonne heure afin d’arriver à Machu Picchu avant les flots de touristes arrivant par le train.

Jour 4

Nous nous levons vers 5h00 alors que les groupes se préparent déjà depuis un moment et partent de nuit. Vers 6h40, nous passons la porte gardée (ouverture à 5h00) juste après le campement où sont vérifiés les billets pour l’accès à Machu Picchu. La marche est agréable, à l’ombre de la végétation luxuriante, alors qu’il fait de plus en plus beau et chaud. Inti Punku (Porte du Soleil) est atteint au bout d’une heure, et nous découvrons avec joie la fameuse ancienne cité de Machu Picchu. Nous avons encore une heure de progression avant de l’atteindre, durant laquelle nous contemplons avec fascination les ruines devenant de plus en plus belles en se rapprochant. Arrivé aux premières des plus hautes terrasses, on est impressionné par la qualité des constructions restantes. Des murs de pierres de tailles et de formes toutes différentes mais s’assemblant à la perfection.

nicotravel
A propos de l'auteur

Sportif, contemplatif et amoureux des voyages, a la recherche de paysages inedits et de rencontres d'autres cultures...



http://nroirand.free.fr/

dix-huit + 18 =