Ascension du Baruntse

Destination : Népal » Asie | Montagne : Himalaya | Activité : Alpinisme  | Agence : Allibert Trekking 


Esthétique et varié, austère et froid, le Baruntse (7168 m) dans la région du Khumbu au Népal demande un engagement physique et psychologique important et ne peut s'envisager en toute sécurité qu'avec une neige transformée et stable. Si nous n'avons pu aller au sommet, l'expédition fut belle et riche en aventure. Récit...
Posté le :


Carnet : Ascension du Baruntse

Le parcours initiatique est toujours à refaire

Le Baruntse est un sommet de 7168m sauvage froid et austère situé dans l’est du Kumbu, dans le secteur du Makalu. Il n’en est pas mois très beau, mais présente une longue arête qui peut être inaccessible technique et compliquée, ce fut le cas en 2011, trop de neige et trop d’obstacles, donc impossible à réaliser dans le temps imparti.

Le sommet est un objectif mais le chemin pour y aller et en revenir est un beau voyage. En voici le récit. Comme à mes habitudes, j’ai guidé des clients de l’agence Allibert Trekking.

Carte d'ascension du Baruntse

J1 jeudi 6 octobre 2011 – Paris – Abu Dhabi – Les bourses du sonneur

Si l’on en croit tonton Sigmund, le bonheur consisterait à réaliser à l’âge adulte ses rêves d’enfant. Un autre à prétendu que " chez un homme l’amour de la montagne, c’est l’enfance en lui qui ne veut pas mourir" Que d’immaturité mon vieux Daniel ; quand te résoudras tu à l’âge de raison en espérant, comme disait Sartre, que ce ne soit pas celui de la résignation. Inlassablement rechercher les sources du bonheur est-ce bien raisonnable ? En tout état de cause cette expédition, qu’il m’est donné d’encadrer contre toute attente, me donne des fourmis dans les jambes et c’est une véritable cure de jouvence.

Je te retrouve enfin mon Népal, ma drogue, ma famille. A croire que tu m’as été greffé dans le cœur, ce cœur que tu malmènes dans tes contrées reculées, rudes, mais belles et odorantes. Alors profitons tant qu’il est encore temps, éclairez derniers pétard de la fête, que la fête continue ! Retiens ton bras bourreau, s’il te plaît, encore un peu d’enfance. Allons courage quittons les jours ordinaires pour entrer dans les jours extraordinaires.

J2 vendredi 7 octobre 2011 – Abu Dhabi – Katmandou – Jaillissement de dollars

Un puissant Airbus flambant neuf, témoignage de la force des pétrodollars, nous conduit en douceur durant la nuit jusqu’à Abu Dhabi. Nous y goûtons pendant le transit matinal de 7h le confort des sièges "relax " de la rotonde du terminal 1. Terminal familier avec son plafond aux losanges carrelés dont la déformation progressive donne l’illusion d’un jaillissement : source au milieu du désert ou pétrole ?

J3 samedi 8 octobre 2011 – Katmandou – Loup blanc au ministère du tourisme et apparences trompeuses

Contre toute attente, les formalités rituelles au ministère du tourisme sont expédiées avec zèle. J’arrive tel le loup blanc, tout le monde me connaît, me reconnaît et le temps de parapher quelques pages, je me retrouve en possession de l’autorisation d’expédition. Cela me permet avec Karma (bon karma) mon Sirdar et guide de faire une reconnaissance dans la grande surface pour le futur achat des vivres d’altitude. Les déplacements s’effectuant derrière sa moto, ce qui est toujours dans Katmandou une expérience émouvante. Nous dînons au restaurant avec jolies danseuses népalaises ou le Nikon D90 et son flash font des merveilles. Au dîner, Karma prend de la bière ce qui me fait penser qu’il ne doit pas être très pieux. J’apprendrai par la suite qu’il a été moine de 9 à 13 ans, ayant décidé de son propre chef de quitter la conversion. Apparences, quand arrêterez vous de nous tromper !

La petite marchande de la "tea-shop"

J4 Dimanche 9 octobre 2011 – Katmandou – Lénifiant Sonam

Je rencontre Sonam pour la mise au point dans les nouveaux bureaux de Thamserku, après avoir consenti à la 1/2 heure de retard népalaise. Ces nouveaux bureaux se situent dans un bel immeuble caché dans des ruelles. De style colonial, il a plus de 100 ans. Sonam toujours rassurant me reparle de ses projets de créer une agence spécialisée expédition au sein d’Allibert. Et entre autre qu’il ne veut plus faire d’expéditions avec Pierre Schmid. Il a toujours cet art d’envelopper les écueils de la rondeur de son physique. A l’écouter, tout est OK. Espérons qu’il dise vrai et que les leçons de l’Ama Dablam aient porté leurs fruits. Je pars ensuite avec Karma et le responsable de la nourriture pour compléter les vivres dans la grande surface (Bahat Bathani), de mieux en mieux achalandée, qui se trouve à côté du local matériel. Dîner convivial le soir au restaurant tibétain "Decheling" copieux et léger, toujours apprécié des clients.

petraud
A propos de l'auteur

Guide de haute montagne, Vingt-cinq années d'itinérance dans les Alpes, l'Amérique du Sud et l'Himalaya en alpinisme, trekking, expéditions et l'émotion provoquée par  la fréquentation de paysages hors du commun ont trouvé un débouché tout naturel à une passion tenace...



http://www.guidexpe.com/

douze − trois =