Ascension du Pic de Serrère

Destination : Occitanie » Andorre | Montagne : Pyrénées | Activité : Randonnée  | 
Nombre de jours : 3 jours | Dificulté : 3 | Dénivelé : +3300 m/-3300 m | Type d'itinéraire : Demi-boucle | 
Ecosystème : Montagne | Hébergement : Bivouac
Meilleures Périodes : Juillet, Août, Septembre, et Octobre
Randonnée en boucle au départ du parking de Bouychet dans le Vicdessos en Ariège. Petit passage en Andorre puis ascension du Pic de Serrère (2912 m) et Thoumasset (2741 m). Une magnifique randonnée de 3 jours !
Posté le :


Liste   

Information
Cliquez sur le bouton suivant ou l′élément sur la carte pour voir ses informations
Lf Hiker | E.Pointal contributor

Ascension du Pic de Serrère   

Profile

50 100 150 200 5 10 15 Distance (km) Altitude (m)
Aucune donnée de dénivelé
Nom: Aucune donnée
Distance: Aucune donnée
Altitude minimum: Aucune donnée
Altitude maximum: Aucune donnée
Montée cumulée: Aucune donnée
Descente cumulée : Aucune donnée
Durée: Aucune donnée

Description

Ascension du Pic de Serrère

Télécharger la "Ascension du Pic de Serrère" (Téléchargement :29 fois)

Le massif de l’Aston se situe en haute Ariège à proximité de la ville de Tarascon/Ariège à environ 1h30 de voiture depuis Toulouse. A Tarascon suivre Visdessos puis Siguer, enfin suivre la route de Bouychet jusqu’à son terminus.

  

Jour 1 : Jusqu’à l’étang de Peyregrand

  • Horaire : 4h30
  • D+ : 1000 m
  • D- : 0

Départ de la randonnée vers 928 m, suivre un bon sentier en forêt, noisetiers, boulots, hêtres se mélangent pour notre plus grand bonheur car nous avons beau être en octobre, le soleil tape fort. La montée n’est pas très raide mais la distance assez importante. Nous rentrons dans la vallée d’Escales, et longeons le torrent. Nous pénétrons dans le territoire des Jasses, zones très humides où il faut regarder où nous mettons les pieds. Passage à l’étang du Brouquenat d’en haut et à la cabane du même nom, pas très appétissante d’ailleurs, 1597 m.

La forêt laisse peu à peu la place à des zones découvertes, grandes pelouses et éboulis mais le cheminement est évident et balisé par un trait jaune pour arriver à l’étang de Peyregrand et sa cabane 1931 m. Nous passerons la nuit ici, la cabane n’est pas superbe (pas de fenêtre) mais les matelas sont confortables et il y a de la lumière grâce à des panneaux solaires. Quel luxe !!! (cheminée, 4 places).

Jour 2 : Le pic Serrère

  • Horaire : 8h30/9h
  • D+ : 1500 m
  • D- : 1450 m

Le jour deux, nous voit partir vers le Port (col) de Siguer à 2395 m, les premiers isards pointent le bout de leur nez et nous passons en Andorre vers la cabane de Banyell 2060 m pour une remontée au port de Banyell à 2528 m. De là, la vue s’étend sur tout le massif de l’Aston, mais le vent frais nous fait vite continuer notre périple en direction de la crête du Sal vers 2400 m. Le but est de trouver un passage pour monter au pic de Serrère 2912 m, point culminant du massif de l’Aston. La top 25 n’indique rien quand la carte au 1/50000eme indique un petit col (portella de Cebollera) que nous emprunterons vers 2702 m, le passage se fait alors côté Andorran. Il faut poser les mains en passant légèrement au-dessous de la crête et le cheminement n’est pas très aisé. Arrivés au dernier petit collet, je m’aperçois qu’il y a une voie de descente beaucoup plus simple et rapide. La montée vers le sommet est raide les 10 premières minutes puis facile pour la suite, quelques cairns visibles de temps en temps. La vue du sommet est superbe, Carlit, Tarbesou, massif de Tabe Saint Bathélemy avec la carrière de talc, le pic des 3 Seigneurs, la crête de Bassiès, le massif Montcalm-Pique d’Estat, au fond les massifs des Encantats et de l’Aneto et bien sur les sommets Andorrans.

 

Descente par le même itinéraire jusqu’au premier col et génialissime descente dans des éboulis. 150 m de dénivelé en 3 minutes, que du bonheur! Nous repassons vers la crête de la Sal, où 3 isards nous attendent. Enfin nous poursuivons notre parcours dans le vallon du Soulanet en direction de la cabane de la Sabine 1981 m. Une partie de la cabane est fermée (le bon côté of course), donc nous nous contenterons de la petite partie : deux places très poussiéreuse. Eau courante dehors et cadre grandiose.

      

 

Jour 3 : le Pic du Thoumasset

  • Horaire : 9h
  • D+ : 800 m
  • D- : 1850 m

Départ de la Sabine pour visiter la vallon qui amène au pic de Thoumasset. Aucun balisage et très peu de cairns, mais le cheminement n’est pas difficile. Il faut juste éviter les zones humides et les chaos d’éboulis. Passage aux étangs de la Sabine d’en bas et d’en haut. La montée à Thoumasset (2741 m) se fait par le versant nord. Là aussi quelques cairns indiquent un cheminement pas toujours parfait. Une fois de plus, la vue est superbe et les vallons empruntés hier sont juste devant nos yeux. N’oublions pas l’étang Blaou, lac assez grand aux couleurs de rêve.

Redescente puis passage d’un col à 2401 m, passage au-dessus de l’étang Blaou pour retrouver la vallée Peyregrand. Au passage, 6 isards font la course avec nous, je ne vous dis pas qui a gagné…

La descente est assez raide, puis emprunte le chemin du premier jour, la vallée n’en fini pas, heureusement, le coin est vraiment superbe, les lumières d’octobre sont fabuleuses et la forêt a mis ses habits d’automne. Retour au parking de Bouychet.

 

Bref, une randonnée magnifique, le temps était aussi de la partie. Bonne orientation pour jour 2 et 3, carte Top 25 Vicdessos Pique d’Estat.

A propos de l'auteur

Même avec un début d'enfance parisien, j'ai eu la chance de découvrir la montagne durant mes vacances d'été lors de balades puis randonnées en Vanoise. J'ai vite attrapé le virus et l'attirance vers les sommets. Grace aux études, j'ai pu me rapprocher des montagnes (Hautes Alpes, Hautes Pyrénées). Puis j'ai voulu allier plaisir et boulot ...



quatre + 4 =