Calenzana – Bonifatu

Destination : France » Corse | Activité : Randonnée  | 


1ère étape du Mare e Monti en Corse entre Calenzana et Bonifatu
Posté le :


Carnet : Randonnée sur le Mare e Monti

Liste   

Information
Cliquez sur le bouton suivant ou l′élément sur la carte pour voir ses informations
Lf Hiker | E.Pointal contributor

GPX SANS NOM   

Profile

50 100 150 200 5 10 15 Distance (km) Altitude (m)
Aucune donnée de dénivelé
Nom: Aucune donnée
Distance: Aucune donnée
Altitude minimum: Aucune donnée
Altitude maximum: Aucune donnée
Montée cumulée: Aucune donnée
Descente cumulée : Aucune donnée
Durée: Aucune donnée

Télécharger la "" (Téléchargement :46 fois)
  • D+ 650m, D- 375m, 12 kms, 4h30

Il est 8h10 quand nous quittons le gîte. Nous traversons le village par de petites ruelles en pente raide. Nombre de maisons aux balcons branlants paraissent abandonnées. Dès le village quitté, le sentier caillouteux s’élève rapidement dans le maquis au milieu d’une végétation dense. Les senteurs méditerranéennes embaument agréablement l’air encore frais. Au départ, l’itinéraire est commun avec celui du GR20 et plusieurs randonneurs lourdement chargés nous dépassent tandis que nous prenons notre rythme paisible pour ce premier jour de randonnée.

La vue se dégage au fur et à mesure que le sentier prend de la hauteur laissant apparaître à nos pieds Calenzana et son église au fronton lumineux tandis qu’au loin, Calvi et sa citadelle semblent jaillir de la mer azurée. Après avoir abandonné le GR20 qui s’infiltre au cœur du massif, nous gagnons la Bocca a u Corsu où s’ouvre un large panorama.

Nous basculons sur le versant sud par le sentier du facteur serpentant au milieu du maquis avant de rejoindre une large piste en balcon au dessus de la Figarella qui déroule paresseusement ses méandres au creux de la vallée. La piste rejoint en pente douce le ruisseau dont les eaux calmes ont été captées pour alimenter les villages de Balagne.

De gros blocs polis par le courant offrent un plaisant lieu de pique-nique et de repos. Mais il faut bien songer à repartir… Une remontée de 150 mètres par un raide chemin au milieu des bois permet de surplomber le ruisseau et d’aboutir à la Bocca Reza où nous rejoignons la route, perchée au dessus des gorges. Quelques centaines de mètres de bitume nous conduisent à l’auberge de la Forêt. Les gîtes sont répartis dans des cabanes en bois récemment installées mais succinctement meublées de huit lits et d’un tabouret. Nous partageons notre chambre avec Patrick, sympathique anglais de Nottingham qui découvre avec émerveillement les splendeurs de la Corse.

Jean Pierre
A propos de l'auteur

La randonnée est pour moi une source de découverte inépuisable. Amoureux de la montagne depuis de nombreuses années j'ai toujours autant de bonheur à parcourir les sentiers et à partir marcher aussi bien pour une journée que pour de longues itinérances. Mon départ à la retraite m'a offert le loisir de traverser les Pyrénées par la HRP...



http://mjpgouret.free.fr