Cucurbag, fin du trek

Destination : Turquie » Moyen-Orient | Montagne : Taurus | Activité : Randonnée  | Agence : Visages Trekking 


Cucurbag, fin du trek - Randonnée Taurus : la traversée d'Ala Dağlar
Posté le :


Carnet : Traversée du Taurus

Vallée d’Emli

  • D+ : 505 m
  • D- : 865 m
  • Temps de marche : 4h30

C’est avec regret que nous quittons le campement de Sokullupinar. En passant deux nuits ici, nous y avions pris nos marques et puis Mehmet, le cuistot du campement, si serviable a su nous charmer avec ses petits plats. Je me souviens encore de la truite du 1er soir et du gâteau d’anniversaire de Rose-Marie le second.

Nous remontons en direction de la vallée de Karakayak mais obliquons rapidement vers l’ouest, passons un petit col sans nom et prenons un sentier en balcon qui offre une vue plongeante sur le plateau d’Ecemş. La montée est progressive jusqu’au plateau d’Eznevit (2500 m) que les nomades investissent jusqu’à la mi-août. A notre arrivée, il ne reste que des crottes de chèvres, une casserole et des tas de pierre marquant les emplacements des tentes. En fermant les yeux et en humectant l’air, on pourrait presque encore voir les bergers et leur troupeau. Il faut dire que le retour de la transhumance a eu lieu il y a quelques jours et l’atmosphère est encore chargée de l’odeur si particulière de merde de chèvre.

Campement d'Emli

500 mètres plus bas, la pinède jalonne la vallée d’Emli. Avant d’y entrer, nous devons descendre un pierrier pas trop technique. Une belle partie de plaisir pour celles et ceux qui n’ont pas encore chopés d’ampoules.

Quelques centaines de mètres après être entrés dans la forêt de résineux, nous descendons une belle piste jusqu’au campement d’Emli. Gökhan, un berger nomade, muni de son fusil, fait paitre son troupeau entre les campements des agences tous situés à proximité de la source.

Nous finissons la soirée, bière à la main face au feu de camp. Une réminiscence de l’enfance pleine de magie.

Berger turque

Canyon de Hastahocanin Yaylası

  • D+ : 250 m
  • D- : 660 m
  • Temps de marche : 2h30

Nous poursuivons notre descente par la piste entamée hier et obliquons pour entrer dans le canyon de Hastahocanin Yaylası. Plutôt plat, nous y serpentons agréablement à travers les amas de roche. A sa sortie, une vaste plaine cultivée où paissent quelques vaches nous indique que nous entrons à nouveau sur le territoire de l’Homme. Les vergers bien tenus se font de plus en plus nombreux. La ville est à deux pas. Fin du trek.

 canyon de Hastahocanin Yaylası


Randonnée dans le Taurus organisée par Visages, spécialiste des voyages et randonnées dans les terres du sud.

A propos de l'auteur

Fondateur d'I-Trekkings et des blogs I-Voyages et My Wildlife, j'apprécie le rythme lent de la marche et des activités outdoor non motorisés pour découvrir des territoires montagneux et désertiques et rencontrer l...



https://www.gregoryrohart.com