Entrée dans le parc Hardangervidda

Destination : Norvège » Europe | Activité : Randonnée  | 


Entrée dans le parc Hardangervidda - Randonnée sur le plateau d'Hardangervidda
Posté le :


Mercredi 12 | +423/-419m

Départ vers 9h10, soit une heure plus tôt que les jours précédents. En nette amélioration ! C’est vrai qu’il est plus agréable de terminer la journée avant 17h, le temps d’installer le bivouac, de faire un petite toilette et de préparer le souper. Temps très frais et couvert. Le soleil est apparu en début d’après-midi. Pluie en soirée. Passage au refuge Reinaskorbu, fermé, petite inquiétude pour les refuges à venir. On arrive à Tyssevassbu vers 15h30. Deux refuges très confortables, avec nourriture en self-service. Nous décidons de nous poser deux jours. Les paysages traversés sont à la fois impressionnants, avec des hauteurs vertigineuses et là où la montagne est moins haute, ils sont désolants. Les tâches blanches de la neige habillent un peu ce paysage de pierres. Nous traversons de nombreux névés, le sol est recouvert d’une pierre friable, très abrasive. L’eau limpide coule de partout, parfois en chutes impressionnantes.

Jeudi 13

Météo : on s’en fiche, on est à l’abri dans le refuge. Et tant mieux, car aujourd’hui, c’est un véritable florilège : vent, froid, pluie, neige fondue et grêle, et un peu de soleil entre tout ça. Sinon la journée passe assez vite entre lecture et repas. Petite anecdote, nous avons débouché le tuyau d’évacuation d’eau usée du refuge. Malgré cet emploi du temps léger, nous n’avons pas eu besoin de chercher le sommeil.

Vendredi 14 | +612/-614m

Temps couvert avec éclaircies, vent froid et quelques averses (2/4°C). Aujourd’hui on entre dans le parc Hardangervidda et plus exactement dans la région de l’Hordaland (à l’ouest du parc). Le Lonely Planet qualifie bien le plateau de la Hardangervidda de superbe et désolé. C’est vraiment ce que nous avons ressenti tout au long de sa traversée. Et bien sur la météo y était pour quelque chose. En plein hiver l’ambiance doit être encore différente avec toute cette neige à perte de vue. Le paysage alentour est encore très minéral, traversée de nombreux névés pendant la matinée, quelques grands lacs (Selsloken) cassent la monotonie de la pierre. Le paysage change cependant en début d’après-midi avec le retour de l’herbe qui redonne de la douceur à l’ensemble. Traversée de 2 gués, très froid. Sieste très courte à la pause déjeuné. Régulièrement, on aperçoit le Mont Harteigen, l’objectif du soir. Ce sommet de 1690m est situé au centre-ouest du plateau Hardangervidda, son relief est remarquable, il ressemble à un téton délimité par des falaises très abruptes.

Belles éclaircies en milieu d’après-midi pour planter, le sol est irrégulier et surtout très humide. Nous mettons plusieurs minutes avant de trouver un endroit correct pour passer la nuit. Au cours de la soirée, le ciel se dégage et laisse place au froid, il fait 2°C, mais nous offre surtout un magnifique couché de soleil aux teintes roses. Les trainées de nuages dans le ciel sont annonciatrices d’un changement de temps, nous n’allons pas vers le soleil, hélas.

treize + dix =